Domhan - Na lochtanna i Daoine
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan - Na lochtanna i Daoine

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 5 Juin 2012 - 16:59

5ème jour, dans la matinée - Dans l'armurerie de Hopassë
Sylfaël ouvre la porte encastrée dans le mur végétal et tombe nez-à-nez avec un autre elfe qui lui adresse un salut et quelques paroles enjouées avant de m'apercevoir. Aussitôt, son visage se ferme, il m'adresse en regard hautain avant de tourner les talons et de retourner à l'intérieur du tronc creux. Sylfaël soupire, m'adresse un sourire d'excuse et lui emboite le pas en m'invitant à le suivre.
Vision extraordinaire. Une centaine d'arcs de toutes tailles s'alignent sur les murs. Ils sont en bois divers, certains sont rehaussés de métal, d'autres sont savamment sculptés, certains sont courbes, d'autres sont anguleux, ils sont tous uniques. Je reste un moment ébahie devant tant de pièces inestimables. C'est de l'art, on ne peut en douter.
"Tu vas devoir en choisir un, annonce tranquillement Sylfaël
- Quoi ? Moi ? Prendre une de ses petites merveilles ? Comme ça ? Mais je n'y connais rien ! Je ne peux pas...
- Ne t'inquiète pas, je vais t'aider, et Hystar aussi, ajoute-t-il avec un regard appuyé à son congénère
- Hum... Parle pas langue humaine, répond l'intéressé en caricaturant grossièrement les syllabes
- Et je parle pas elfe ! je lâche avec humeur en lui rendant sa mimique renfrognée
- Euh... Lucyll s'il te plait, chuchote mon ami avec inquiétude, J'ai déjà eu du mal à le convaincre de te fournir une arme elfique alors essaye de ne pas envenimer les choses d'accord ?"
J'acquiesce vaguement pour lui faire plaisir même si concrètement, c'est l'abruti en face qui montre ostensiblement son hostilité.
"Bien... commençons par déterminer quelle taille te conviendrait. Tu es plus... petite que la plupart des elfes, les arcs courts sont par là..."

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 12 Juin 2012 - 14:24

7ème jour - Dans l'armurerie de Hopassë (mais non je n'y suis pas restée vingt-quatre heures sur vingt-quatre !)
"Trop dur. Encore."
Je détends la corde de l'arc avec un soupir. Cela fait deux jours que j'essaye des arcs de toutes tailles et de toutes factures sans en trouver un seul d'approprié. Ces armes sont conçues pour des elfes, plus forts et plus souples que la moyenne humaine, et aucune ne me convient. Sylfaël m'a premièrement accompagné dans mon choix hasardeux avant de me confier à Hystar et d'aider à l'organisation du tournois dans sa cité. Ce dernier montre une assez mauvaise volonté à me guider mais il me laisse essayer chaque arc par égard pour Sylfaël qui est l'un de ses amis.
L'archerie est immense, étagée dans les différents niveaux de l'arbre, elle plonge également en profondeur. Je descends l'escalier en colimaçon qui semble si frêle en s'enfonçant sous terre. Je ne dois pas être suffisamment discrète pour l'ouïe sur-développée des elfes car l'autre ronchon me lance :
"Pas descendre, remise, arcs inutilisables !
- Juste voir." je rétorque avec la même syntaxe primitive, histoire qu'il comprenne un minimum ce que je dis.
Je dévale les marches avant que l'imbécile ne tente pas de m'arrêter.
Un petit globe lumineux d'un blanc bleuté éclaire la pièce d'une lueur lunaire. Un peu partout, sur des tables, dans les coffres, accrochés aux murs, des arcs dans des états divers s'entassent. J'avance avec curiosité, foulant du pied des cordes brisées tombées à terre, des éclats de bois, des outils abandonnés au sol. Chaque arme que je vois est broyée, fendue, cassée en plusieurs morceaux. Toutes ? Hum... Attendez une seconde... Au fond de l'atelier, appuyé négligemment contre un mur, un petit arc sans prétention et couvert de poussière semble pourtant en très bon état. Intriguée, je le ramasse.
"Pas toucher."
L'ordre à claqué tout net. Je me retourne d'un bond vers Hystar qui me fixe d'un air de défi.
"Pourquoi ?"
Il réfléchit, mal à l'aise avec ma langue.
"Trop tendre. Dangereux. Indémontable sans briser."
Je reporte mon regard sur l'arme. J'attrape la corde entre mes doigts et la tend. Je comprends parfaitement le commentaire d'Hystar : cet arc n'est pas fait pour un elfe. Sa résistance n'est en rien comparable avec celle de tout ceux que j'ai essayés. L'elfe continuait de m'observer avec une expression de franche désapprobation.
"Dangereux. Évènements inexplicables. Déconseille...
- Je prends ! Où est-ce que je peux l'essayer ?"

Je sors du tronc creux, l'arc mystérieux à la main, un carquois sur le dos. Je m'enfonce un peu dans le sous-bois, choisis une flèche, l'encoche, et vise un arbre. J'inspire lentement... tends la corde... Suspense. Je relâche la corde doucement avec un soupir de soulagement. Heureusement, il ne se produit rien. Finalement j'ai bien fait de contrarier Hystar. J'avais peur qu'il n'ai raison et que l'arc m'explose à la figure ou autres joyeusetés du même acabit. En fait, j'ai juste trouvé l'arc qui me correspond. Ragaillardie, je tends de nouveau la corde en inspirant. Je crois sentir le bois frémir... à moins que ce ne soient mes doigts qui tremblent ? J'expire en lâchant la flèche. Le trait file vers l'arbre et va s'y ficher profondément.
"Haha ! C'est génial !" je m'exclame très satisfaite
Je vais récupérer la flèche et accroche du même coup une large feuille sur le tronc pour me servir de cible. Je me replace plus loin à vingt mètres de distance, encoche, tends.
"Ton bras plus tendu, de profil, trois doigts sur la corde. Lève le menton."
Son silence quand il approche est vraiment impressionnant. Ses doigts corrigent l'angle de mes épaules.
"Fie-toi à ton œil guide, déplace ta main pour viser."
La feuille semble minuscule à cette distance.
"Inspire quand tu tends la corde, bloque, puis souffle quand tu tires."
Je m'apprête à relâcher ma flèche, quand il m'arrête en posant sa main sur mon coude.
"Ne lance pas ta flèche, accompagne-la."
Mes doigts desserrent la corde... un geste involontaire et impulsif dévie légèrement mon tir au dernier moment, la mince tige de bois file vers sa cible. La pointe de métal transperce la feuille.
Sylfaël lance une exclamation enjouée en Quenya mais je l'entends à peine. L'arc vibre imperceptiblement sous ma paume. Cette fois je l'ai vraiment senti. Peut-être que Hystar avait raison finalement. Ce n'est pas moi qui ai dévié la flèche. C'est l'arc.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 14 Juin 2012 - 13:44

8ème Jour - Zone de tir de Hopassë
"Luhtà ! ... Sacà !"
Au mot "Tirez !", je lâche la flèche qui transperce la cible à cinquante mètres de distance. L'elfe la moins précise quitte la ligne des concurrents restants en me jetant un regard noir. Je lui adresse un vague sourire d'excuse. Le bois de l'arc vibre entre mes doigts. Il a rectifié chacun de mes tirs sans que je puisse l'en empêcher. En fait, ce n'est pas moi qui gagne, c'est ce mystérieux bout de bois remisé depuis des années au fin fond de l'atelier d'Hystar !
Les cibles sont reculées de cinq mètres. Encore. "Luhtà !" Mes huit adversaires tendent leur arc... "Sacà !" ... et tirent. Ça peut continuer longtemps comme ça... Au moment de lâcher la corde, mes mains corrigent d'elles-même l'angle du tir. Paf ! En plein dans le mille... Ça devient lassant à la longue... et carrément flippant pour tout dire ! Je ne contrôle rien du tout et commence à me demander si je n'aurais pas du écouter cette tête de mule d'Hystar.
Quelques tirs plus tard, je suis seule en liste contre une petite elfe à l'air patibulaire qui semble avoir plus envie de m'arracher la tête que de continuer la compétition à l'amiable. Je n'en mène pas large... j'ai plus l'impression d'être manipulée par mon arc que le contraire. La dernière épreuve censée nous départager est un peu différente. Une épaisse corde est tendue à une cinquantaine de mètres. Le but est de la trancher à la simple précision de nos traits. Vu la largeur et la solidité apparente du chanvre tressé, il faudra au moins cinq ou six flèches. Au moins. Héhéhé !
"Lennà !" Top départ. J'encoche une flèche alors que l'elfe plus expérimentée en est déjà à sa deuxième, la première ayant entamé sa corde. J'inspire en bandant mon arc. "Il faut que je pète cette cible !" Je murmure entre mes dents pour me donner du courage face à la rapidité inhumaine de mon adversaire. Je fixe le mince trait tranchant l'espace que j'aperçois à peine à cette distance. Mouais... La corde de ma concurrente est déjà réduite de moitié. J'expire en laissant filer le trait rectifié au dernier moment. Moment suspendu dans le temps. La pointe file à toute allure... atteint la corde... et explose !
Un moment de silence accompagne la destruction de la cible. Hum... Peut-être devrais-je préciser que je n'ai pas volontairement fait exploser cette flèche ? Que l'arc est brusquement devenu chaud dans ma main ? Que je ne contrôle rien depuis le début ? Un grondement de mécontentement monte de la foule des spectateurs. J'entends vaguement les accusations lancées dans une langue que je comprends à peine.
Sans regarder en arrière, je tourne les talons et sors à grands pas de l'arène. Je m'enfonce dans la forêt sans m'arrêter. Après avoir marché sans aucune conscience du temps et de la distance, je m'écroule sur une souche. Je desserre lentement mes doigts de l'arc. C'est peut-être un effet de mon imagination mais je crois qu'il irradie légèrement. "Qu'est-ce qui m'arrive ? C'est quoi cette chose ?"

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 30 Juin 2012 - 17:48

8ème Jour au soir - Dans la chambre de Sylfaël
"Tu pars ?"
Je me redresse brusquement, faisant tomber mon sac après avoir rangé mes quelques affaires à l'intérieur. Je me tourne vers l'elfe d'un air penaud et résigné.
"Il faut bien... Je ne suis pas appréciée ici, et ça ne s'arrange pas. Et puis, tu sais que je veux voyager ; c'est différent ici, j'en apprends tous les jours mais... il faut que je reprenne ma route."
Il me sourit tristement, m'affirmant ainsi qu'il sait que j'ai raison, même si cela lui déplait autant qu'à moi.
"Je voudrais t'offrir quelque chose, dit-il, Peux tu attendre jusqu'à demain ?
- Bien sûr ! Je ne suis pas si pressée ! Et puis... tu me connais, je risque de me perdre si je traverse la forêt cette nuit.
- Oh ! Martavà n'est pas bien dangereuse même de nuit pour quelqu'un d'attentif, rétorque-t-il d'un air rieur
- Mouais ! Parle pour toi ! Je suis humaine je te signale ! je réplique en riant
- A demain !"

9ème Jour au matin - Idem
"Aia ! Bien dormi ?
- Oui merci."
Je me redresse sur le lits de couvertures, les cheveux en bataille. Je me passe machinalement les doigts dedans. Même au manoir, je ne prenais pas souvent le temps de les ordonner plus que nécessaire (c'est à dire les repousser en arrière pour éviter qu'ils me tombent dans les yeux) ce qui faisait protester tous les gens de la maison.
J'empoigne mon sac, le jette sur mon épaule et descends accompagnée de Sylfaël pour mon dernier petit déjeuner en sa compagnie. Arrivée à la table, je remarque un grand paquet de toile, posé près de mon bol.
"Tu l'ouvriras après manger." me dis Sylfaël
Nous sirotons nos bol de thé, grignotons quelques tartines d'un pain léger agrémenté d'une sorte de confiture rouge-orange. C'est bon et sucré. Nous échangeons quelques mots. Le tournois se poursuit. Les deux meilleurs femmes vont être sélectionnées aujourd'hui parmi les six qui se sont qualifiées hier. Il ne me précise pas que j'aurais pu en faire partie. Ce n'est pas moi qui ai remporté ces épreuves, c'est l'arc.

Quelques instants plus tard, nous avons terminé. J'interroge Sylfaël du regard puis tends la main vers le paquet. Je dénoue les ficelles pour libérer... l'Arc ! Oui mais ce n'est pas tout à fait le même que celui que j'ai reposé hier dans la remise de Hystar. C'est bien le même objet : le même bois brun-rouge à quatre courbures [pour ceux qui veulent savoir à quoi ça ressemble, tapez "arc mongol" sur le net] rehaussé de métal sombre sur le devant de l'arc en deux pièces partant de la poignée en cuir noir [promis, je vous ferai un dessin]. Seulement, le bois, auparavant lisse est maintenant gravé de délicats motifs, d'arabesques harmonieuses où se glissent des caractères elfiques savamment tracés. L'extrémité de chaque branche figure à présent une feuille aux nervures minutieusement travaillées. L'arc s'accompagne d'un carquois tout aussi décoré, remplit de flèches équilibrées et adaptées à la longueur de l'allonge de l'arme.
Pas de doute, c'est l'art de Sylfaël.
"C'est magnifique ! j'arrive à murmurer
- J'ai pensé que tu pouvais emporter cet arc. Après tout, il ne convient à aucun elfe du fait de sa tension trop faible pour nos carrure. Mais je ne voulais pas te le donner de façon impersonnelle...
- Merci ! Merci beaucoup !!" je m'exclame en lui sautant au cou.
Il a l'air embarrassé mais souriant, c'est vrai que les elfes ne sont pas très démonstratifs entre eux même quand ils s'apprécient mais bon... J'ai une excuse puisque je suis humaine.
"Moi aussi j'ai un cadeau pour toi."
J'hésitais jusqu'alors à la lui offrir mais cela me semble tellement peu au vu de ce qu'il vient de faire... Je sors de mon sac une feuille roulée et la lui tends. Il l’attrape et la déplie devant ses yeux avant d'afficher un air agréablement surpris. C'est une esquisse, tracée au crayon et rehaussée de quelques touches d'aquarelle. C'est un portrait de lui que j'ai réalisé un soir alors que nous observions tous les deux les étoiles sur son toit. Et sans me venter, il est plutôt réussi.
"Hantalë, murmure-t-il
- Merci à toi" je réponds.


Je suis partie ce matin, l'arc et le carquois dans le dos, le sac sur l'épaule et l'épée au côté. Un dernier geste de la main, un dernier regard, un sentiment de regret, la certitude d'une amitié sincère. Je reprends mon chemin, la route est longue, le monde ne m'attendra pas indéfiniment. De l'eau coule sur mon visage. Il ne pleut pas.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 30 Juin 2012 - 19:53

Tu pourra supprimer ce message après l'avoir lu mais je tien a te dire que c'est génial quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Lun 2 Juil 2012 - 10:26

Je garde toutes les critiques parce que ça me fait plaisir, tu devrais le savoir ^^ ! Je me disais que ça faisais longtemps que j'avais pas avancé un peu cette histoire... voilà qui est fait ! Bye bye les elfes, on peut passer à autre chose.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Lun 2 Juil 2012 - 13:41

Même moi qui exècre les elfes j'ai bien aimé! ^^
Bref, voyons ce qui va arriver ensuite... =P

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 7 Aoû 2012 - 12:08

9ème Jour en fin d'après midi - A l'orée de la forêt
J'ai marché. Longtemps. Sans m'arrêter. Ah, si, une fois, pour avaler un morceau de pain aux herbes. Je ne me suis pas retournée une seule fois. Pourquoi ? Pourquoi ça fait si mal de quitter un ami ? Après tout, je ne l'ai connu que... quoi... une semaine ? Pourtant, c'est dur...
En fait, je crois que Sylfaël a été l'un de mes seuls amis. Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai toujours souffert de la solitude. Les enfants de mon âge, je ne les ai jamais côtoyés. Pourquoi ? Mon père. Encore et toujours. Je devais faire face à mon devoir d'héritière, ne pas m'attacher à mes gens. "Mes gens"... Cette expression provoque en moi un sourire amer : personne n'appartient à qui que ce soit. C'est sans doute à cause de cet attachement interdit que j'ai perdu il y a quelques jours (qui me semblent des mois) le seul et unique complice que j'ai jamais eu : Raphaëlo...
Je trébuche. "Raaaah ! Regarde où tu marches !" je me fustige toute seule pour crever le silence qui m'entoure. Soudain je débouche à l'orée de la forêt. Un paysage étonnant coupe court à mes sombres pensées. Je m'immobilise, ébahie.
Devant moi, une étendue infinie de terre rouge, battue par les vents, où s'accrochent, coûte que coûte, quelques herbes sauvages. Tout n'est qu'ocre, rouille, et carmin, aussi loin que je puisse poser le regard. Un souffle d'air soulève des tourbillons de poussière écarlate, baignant la plaine dans une sorte de brouillard, lui donnant un air mystique. De l'autre côté de la vallée, je devine les sommets, voilés par la brume vermeille, des Montagnes d'Arimal. Je viens de poser le pied dans les Steppes de l'Ajoab, terre de mystère.
Je souris, mes soucis écartés pour quelques temps, devant cette découverte incroyable. Je me mets en marche. Je savais bien que le monde était aussi beau et aussi surprenant que Raphaëlo me l'avait décrit !

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 7 Aoû 2012 - 14:55

Ouiii,tu es arrivée à la steppe ! C'est vraiment bien écrit Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 10 Aoû 2012 - 19:33

Je sais, je sais [fierté intense] ! J'ai enfin atteint cette étape cruciale !

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Lun 13 Aoû 2012 - 15:43

9ème jour, crépuscule - Dans la Steppe
Chacun de mes pas soulève une volute de poussière cramoisie. Mes bottes en sont déjà toutes recouvertes. Le cuir noir est à présent joliment coloré d'une multitude de paillettes vermillon. J'aime bien. Ça leur donne un air voyageur, comme si elles avaient vécues les plus grandes marches, les plus grandes chevauchées... alors qu'en réalité, elles sont presque neuves et ne connaissent rien d'autre que la terre argileuse du domaine... et à présent le sol meuble de la forêt de Martavà ainsi que la poussière des Steppes.
Le soleil embrase l’horizon baignant le paysage dans ses rayons flamboyants. On croirait presque que la plaine a pris feu. Mmh... Qui dit coucher de soleil dit... ? Allez un peu de logique !! Dit : nuit !! Va falloir se trouver un coin pour dormir ! D'autant que je n'ai pas grand chose de chaud pour me protéger du vent glacial qui souffle des montagnes : mon écharpe et mon manteau déchiré à l'épaule par cet abruti de félin psychotique... Pas brillant.
J'observe les environs. Mmh. C'est... plat. Comment je vais me trouver un abris moi ? Pas un creux, pas un arbre, tout juste quelques pierres égrenées ici et là. Bon. Ben c'est pas grave. Je vais marcher.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Lun 20 Aoû 2012 - 14:01

9ème jour... ou peut-être 10ème ? - Dans la Steppe
Il fait... froid ! Ça fait déjà un bon moment que je chemine sans rencontrer rien d'autre que de minuscules bosquets épineux. Rien n'arrête le souffle glaçant venant de l'Est qui m'enveloppe de son écharpe engourdissante. J'ai presque l'impression de revivre mon plongeon forcé ! Bon d'accord, j'exagère : je ne suis quand même pas gelée au point de ne plus pouvoir respirer.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 22 Aoû 2012 - 11:45

10ème jour, très tôt, très très tôt... - Près du sol
J'ai fini par me coucher dans un petit creux qui ne me protège de rien du tout. Je suis, en outre, couverte de poussière rouge de la tête au pied. Je dois ressembler à un golem de sable particulièrement maigrelet ! Haha ! Hum... Bon un peu de sérieux ! Si je ne veux pas ressembler à un glaçon d'ici quelques jours (ou quelques heures pour les plus pessimistes) il va vraiment falloir trouver une solution à la température handicapante de la Steppe, sans oublier qu'en plus, plus mes pas me rapprocheront des Montagnes d'Arimal, plus le froid s'intensifiera. De joyeuses réjouissances en perspectives ! Le mieux serait de tomber sur une des rares villes marchandes qui jalonnent ces terres. Ha ! Vous aussi vous avez remarqué l'adjectif "rare" peu encourageant ? Pfffff ! Quelle bande de rabat-joie vous faîtes !

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 22 Aoû 2012 - 12:26

10ème jour dans l'après midi - Dans la Steppe froooooooide !
Je ne sens plus mes doigts. Ni mes orteils. Ni le bout de mon nez. Ni... ok j'arrête ! J'ai beau marcher d'un bon pas, avoir dévoré une partie de mes provisions, resserrer les pans de mon manteau, rien n'y fait ! Impossible de se réchauffer !
En plus de cela, je n'ai toujours pas croisé la moindre habitation. Pas que j'y comptais réellement mais... en fait si ! Je comptais carrément là-dessus !! Raaaah ! Bon sang ! N'y'a-t-il vraiment personne dans ces fichues merd***** ***** **** de Steppes !?
Je respire calmement et profondément pour me calmer. Pas de panique. T'as déjà vu pire nan ? Pendant que je réfléchis à la question de savoir si j'ai déjà vécu pire situation qu'être seule au milieu d'un nulle-part gelé, je scrute le brouillard qui m’empêche d’apercevoir à plus de dix mètres devant moi. Prenant une direction un peu au hasard je m'enfonce de plus en plus dans ces terres désertiques.
Ce n'est qu'à la tombée d'un soir précoce que je me décide à m'arrêter de nouveau. Principalement parce que j'ai mal aux pieds, secondairement parce que je suis découragée de ne voir aucun changement dans le paysage lunaire qui environne. Je n'ai pas l'impression d'avancer. Chaque pierre me parait semblable à sa voisine. La forme floue des monts semble toujours aussi lointaine. Et il fait toujours aussi froid.
Assise sur un rocher un peu plus surélevé que la moyenne et contre lequel j'ai l'intention de dormir, je mâchonne un morceau de fromage parfumé aux herbes forestières elfiques en ayant la nette impression d'avaler plus de verdure que de lait. Finalement, ai-je bien fait de quitter mon foyer comme ça, sur un coup de tête ? J'ai des tendances impulsives, je le sais. Les regrets viennent ensuite. Mais ai-je vraiment des regrets ? "Ha ! Arrête ça tout de suite Lucyll ! Si au moindre coup dur tu baisses les bras, tu n'as qu'à aller t'enterrer tout de suite !" Entendre ma propre voix me fustiger avec dynamisme me redonne courage ainsi qu'une brève illusion de ne plus être aussi seule et isolée du monde. Quelle n'est pas ma surprise quand j'entends alors une autre voix me répondre du tréfonds de la brume obscurcie par la lumière déclinante du crépuscule !
"Comment ? Qui va là ?"
Je reste un moment bouche bée. Quoi ? Il y a quelqu'un à moins de vingt mètres de moi ?? Et qui m'entends parler toute seule de surcroit !?
"Ohé ! Y'a quelqu'un ? Dîtes-moi que je rêve ?
- Qui va là ?" répète la voix
C'est étrange, elle me parait sifflante. En tout cas, elle est indubitablement masculine.
"Répondez !
- Euh... Je suis... je suis là !
- Ce n'est pas la réponse que j'attendais..."
Je me retiens de rire. L'accent faussement bougon m'annonce une personne pleine d'humour.
"Lucyll... Freespirit !
- Jamais entendu ce nom-là ! Quel clan ?
- Euh... solitaire !
- Vraiment ? Peu courant !"
Je distingue une silhouette qui se dirige vers moi à présent. Je me relève et agite le bras.
"Par ici !"

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 29 Aoû 2012 - 14:35

10ème jour - A deux pas de la seule présence humaine dans cette fichue Steppe désertique
Ah. Je retire ce que j'ai dit un peu plus haut, ce type n'est pas humain. L'être qui vient de sortir de la brume à ma rencontre est grand et élancé, tout enroulé dans des vêtements de toile ample. Il porte une sorte de turban vert tendre qui protège son visage de la poussière aveuglante soulevée par les bourrasques et qui dissimule à mes yeux une partie de ses traits, mais pas suffisamment pour que je ne remarque pas les écailles vertes tirant sur le doré qui couvrent son front et ses pommettes, marquent ses sourcils et semblent s'étirer sur toute l'étendue de son corps vêtu de tissu coloré. Un grand poncho de fourrure crème lui recouvre les épaules par dessus une combinaison vert anis marquée à la taille par une fine ceinture de ficelle décorée d'une multitude de perles multicolores. Ses pieds sont chaussés de bottes en peau et à fourrure.
Pendant que je détaille l'étrange personnage, celui-ci m'observe également, semblant aussi surpris que moi de ne pas tomber sur quelqu'un... de son espèce disons.
"Une humaine seule dans la steppe ? Voilà qui est peu ordinaire... commence l'inconnu
- Et bien à mes yeux, c'est vous qui êtes peu ordinaire ! je réplique du tac au tac
- Moi ? Quoi, tu n'as jamais rencontré de Sirshep ?
- De quoi ?
- De Sirshep ! Le peuple nomade des steppes ! Humanoïde et semi-reptilien ! continue mon interlocuteur l'air de plus en plus surpris, Tu n'as pas remarqué ces légers détails ?"
Il dégage son visage du turban et je peux admirer à loisir ses pupilles verticales dans des yeux mordorés, sa bouche aux lèvres très fines et les délicates écailles qui entourent son menton, l'arrête de sa mâchoire, de son nez et de ses joues, ne laissant apparaître la peau qu'autour des yeux et de la bouche.
"Wouaw ! Je dois paraître très impolie mais... ce sont vraiment des....
- Oui, des écailles, et les miennes sont les plus belles sans aucun conteste ! répond l'autre d'un ton faussement pompeux, Le plus souvent chez les Sirshep, elles vont du jaune au bleu en passant par toutes les teintes de vert ! Comme tu peux le voir, les miennes sont d'un joli vert clair avec de magnifiques reflets dorés, et encore, il n'y a pas beaucoup de soleil aujourd'hui ! Si tu les voyais s'illuminer à la lueur des rayons printaniers je..."
Je reste complètement ébahie devant le Sirshep à l'égo surdimensionné. Non mais il est sérieux ce type ?! Je réprime un frisson qui a le mérite d’ intérompre l’interminable tirade du nouveau Narcisse.

"Tu as froid ? Ah ! Évidemment vu l’épaisseur de ton manteau !
- Oui, en fait, je n’avais pas prévu qu’il fasse si froid !
- Pas froid ? Dans la Steppe de l’Ajoab ! Hahahahha ! l’inconnu s’esclaffe comme si j’avais dit une énormité
- Non, je veux dire que je ne savais pas que j’y parviendrais aussi rapidement sans avoir eu le temps de m’y préparer.
- Haha ! T’es vraiment l’humaine la plus bizarre que j’aie rencontrée depuis longtemps ! C’est quoi déjà ton nom ?
- Lucyll Freespirit !
- Et moi Jarl ! Jarl du clan des Sables Rouges ! Allez viens, suis-moi, on va trouver un moyen de te réchauffer ! "

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 14 Sep 2012 - 20:07

10ème jour - Campement nomade au beau milieu de nulle-part
Si je ne suis pas la plus grande veinarde de cette Steppe, je me demande qui c'est étant donné la faible densité d'êtres vivants qui l'occupent... Mon guide reptilien me précède d'une démarche souple, presque dansante. Tout son être est... fascinant. La commissure gauche de mes lèvres se soulève, je sans que je ne vais pas m'ennuyer en compagnie d'un tel énergumène !
Il fait totalement nuit à présent, je suis Jarl consciencieusement, fébrile à l'idée de perdre de vue mon seul point d'ancrage dans cet univers brumeux et sombre. On croirait qu'un océan d'encre nous entoure, nous baignant dans une noirceur fantomatique, brouillée par les chapes de brouillard rougi de poussières. Je me rapproche petit à petit du Sirshep, je pourrais le toucher en allongeant légèrement le bras. Je fais d'ailleurs un gros effort pour ne pas attraper l'un des pans de sa tunique, afin d'être sûre de ne pas m'égarer.
Soudain, devant nous, j'aperçois la lueur rougeoyante d'un feu. Quand nous émergeons de la brume, j'observe, émerveillée, ce qui m'entoure. Une quinzaine de gros animaux à la peau recouverte d'une toison épaisse couleur crème tirant sur le roux forment un cercle au centre duquel un foyer aux couleurs chatoyantes dispense chaleur et lumière à un groupe de Sirshep emmitouflés dans des tuniques et des fourrures semblables à celles de Jarl. Tous vaquent à leurs occupations, fouillant de grands bagages fixés sur le dos des immenses bêtes, festoyant et bavardant autour du feu, dormant pour certains... La bonne humeur ambiante est communicative.
"Je te présente le Clan des Sables Rouges ! annonce Jarl d'un air grandiloquent
- C'est un immense honneur !" je réponds sur le même ton
Jarl éclate d'un rire étrange : sifflant et cristallin puis me mène vers le centre du campement vers une femme d'âge mûr. Celle-ci tourne vers moi un beau visage fin et calme couvert d'écailles émeraude.
"Tiens ! Une voyageuse inconnue..." s'exclame-t-elle
Sa voix tient du prodige : douce, grave, sereine, sensuelle, sage, posée... parfaite, inoubliable, inimitable.
"Comment te prénommes-tu ? reprend-elle
- Lucyll, je lâche dans un souffle, subjuguée par ce timbre unique, Lucyll Freespirit.
- Bienvenue à toi, je me nomme Saacha."
Elle cligne des yeux - qu'elle a vert profond - et me sourit amicalement.
"Saacha est la meneuse du clan, m'explique Jarl, C'est par ailleurs ma tante.
- Je suppose qu'en tant qu'humaine, tu dois traverser la Steppe seule... ? Ce n'est guère prudent dans un environnement aussi méconnu pour quelqu'un d'aussi jeune que toi. Tu ne dois pas être une voyageuse d'une grande expérience..."
Je lui décoche un sourire à mon tour. La subtilité de cette phrase a failli m'échapper : ce qui semble au premier abord un conseil ou une marque d'inquiétude cache une invitation courtoise de se joindre à la caravane.
"Je vous avoue que j'étais en effet un peu désemparée quand j'ai rencontré Jarl. Je me dirige vers les Montagnes d'Arimal sans réel repère. Quelle chance d'avoir croisé votre route !
- Nous feras-tu l'honneur de partager un bout de chemin avec nous ? Nous nous rendons à Xirys où nous allons vendre les tissus qui font notre renommée...
- Avec grand plaisir !"
Le sourire de Saacha s'élargit et elle m'invite d'un geste à m'asseoir parmi le petit groupe de Sirshep qui devise gaiement au coin du feu. La plupart ont suivi la conversation et se présentent poliment avant de commencer à me bombarder de questions : D'où viens-tu ? Depuis combien de temps es-tu sur les routes ? Quoi, tu as rencontré des elfes ? Sont-ils toujours aussi snobes ? Quel bel arc ! Oh, vraiment, on te l'a offert ? Mmmh... et il était mignon ce Sylfaël ? Oh ! Tu rougis !
La jovialité de ces inconnus me fait chaud au coeur après la froide distance de la gente elfique.


Pas le temps de finir... J’enchaînerai directement.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 22 Sep 2012 - 20:54

J'enchaîne.

Après m'avoir asticoté un moment avec Sylfaël, les Sirsheps se laissent interroger de bonne grâce avec curiosité. J'apprends donc qu'ils forment un peuple de caravaniers sillonnant les Steppes infatigablement. Ils vivent du commerce de leurs tissus, dont la recette unique est jalousement gardée. Tout ce qu'ils acceptent de me dire, c'est que leur étoffe est d'origine végétale (ce qui m'intrigue au plus haut point étant donné la rareté des plantes rencontrées et leur aspect rachitique...). Ils m'en montrent avec fierté quelques échantillons. La toile qu'ils tissent est épaisse et imperméable. Elle est très utile m'apprend-on, pour les vêtements de voyage de par sa robustesse et sa capacité à garder la chaleur corporelle.
Le sirshep qui m'explique cela d'un air très professionnel m'offre un sourire vendeur puis, avisant la déchirure de mon manteau, me propose l'un de ses produits. Ravie de pouvoir me prendre au jeu, j'accepte avec plaisir et bonne humeur. Zhehaj (c'est son nom) me conduit vers l'un des animaux de bas.


Je suis interrompue...

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 29 Sep 2012 - 17:45

L'énorme bête m'observe d'un air paisible de ses yeux rouges et humides, surmontés d'une touffe de poils couleur crème qui lui donne une expression vaguement grincheuse.
"Qu'est-ce que c'est ? je demande en désignant l'animal d'un petit coup de tête à Zhehaj qui défait un ballot du dos du mastodonte
- Mmh ? Oh ! C'est un Géhodon. Ils sont très endurants et massifs, ce qui est très pratiques en tant que montures pour des marchands comme nous !"
Après avoir détaché un paquet bien précis, Zhehaj me ramène près du feu et déballe ses marchandises. Des étoffes de toutes les couleurs, déclinant les plus subtiles nuances, s'étalent devant mes yeux. J’effleure les tissus du bout des doigts, fascinée.
"Choisis une couleur !" me lance le vendeur avec le sourire confiant et aguicheur qu'arbore les commerçants les plus aguerris.
Avec application, je détaille chaque article et opte pour du gris anthracite. Jarl, qui observe par dessus mon épaule, approuve du chef comme si je venais de faire l’acquisition d'un cheval particulièrement rapide.
"Mmh... Cette demoiselle me semble avoir bon goût ! confirme Zhehaj me donnant la même impression que son compagnon, Vous permettez ?" continue-t-il du même ton faussement solennel avant de m'ôter mon manteau. Il sort d'une besace un carnet, un crayon et un mètre avec lequel il commence à prendre des mesures. Puis, s'approchant de moi, il entreprend de noter mes mensurations : en particulier la largeur de mes épaules, mon tour de taille, la distance entre les chevilles et ma nuque et pour finir, du sol au sommet de ma tête. Je me laisse faire sous l'œil amusé de quelques Sirshep curieux.
"Bien ! annonce finalement le marchand, Je pense pouvoir terminer votre manteau d'ici trois jours en me basant sur votre modèle actuel. Je me réserve bien sûr la liberté d'y ajouter quelques... modifications ! Cela vous convient-il ?
- Absolument !
- Formidable ! Passez une bonne soirée !"
Il ramasse ses précieux tissus et s'éloigne, sans doute pour se mettre à l'ouvrage. D'excellente humeur, je retourne m'asseoir en compagnie d'une dizaine de Sirshep bavardant d'un ton animé sur l'hypothétique œuvre d'art que concocterait Zhehaj pour épater la galerie. L'une d'entre eux, au visage recouvert d'écailles d'un bleu nacré s'exclame alors : "Mais attends ! Tu n'a plus rien pour te protéger du froid maintenant !"
Euh... en effet, je suis en chemise. Même si le feu tout proche me préserve de la température, je frissonne d'avance à l'idée de me retrouver dans le vent glacé de la steppe sans autre vêtement que ma fine chemise de coton. La dénommée Ramjha disparait un instant avant de revenir avec un poncho de fourrure semblable à ceux que porte le reste du clan et me le tend. La remerciant, je l'enfile avant d'essuyer une cascade de rires cristallins en m'apercevant qu'il m'arrive presque aux genoux.
C'est dans cette joyeuse ambiance que nous veillons jusqu'à très tard dans la nuit avant qu'une Sirshep plus âgée ne mette fin à notre interminable conciliabule et envoie tout le monde se coucher. On me prête un des sacs de couchages (dans la même étoffe que mon futur manteau) dans lequel je me blottis. Nous nous installons en cercle autour d'un feu et je m'endors en admirant les étoiles, bercée par les chuchotis des ultimes bavards infatigables.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 6 Oct 2012 - 13:56

13ème jour - Dans la caravane
"Debout bande de fainéants !" Je sursaute dans mon sac de couchage et j'ouvre les yeux. Il est approximativement cinq heures du matin, le jour se lève à peine, mais les Sirsheps sont adeptes de la maxime "Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt". A contrecœur, je m'extrais de mon cocon encore chaud et me prends de plein fouet la température glaciale. D'autres Sirsheps de mon âge m'adressent des saluts ensommeillés. Jarl se cache sous les couvertures en espérant que personne ne s'en aperçoive. Sournoisement, je m'approche et enfonce un doigt dans les replis de son sac de couchage à l'endroit présumé de ses côtes. Un petit cri de surprise en jaillit, et Jarl sors la tête de sa couverture en m'adressant un regard assassin avant de tenter de m'attraper par une cheville mais je l'esquive habilement pour aller aider au chargement des Géhodons.
Voilà maintenant trois jours que je chemine en leur compagnie, et vis selon leurs coutumes et leur rythme. Je voyage à dos de leurs montures une bonne partie de la journée et nous installons un bivouac à la nuit tombée.


Interrompue.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 13 Oct 2012 - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 9 Oct 2012 - 16:53

Un créneau miraculeux me permets de continuer...

13ème jour - Sur le dos d'un géhodon
Je m'accroche comme une forcenée aux épaules Ramjha. Je ne me suis toujours pas habituée au balancement régulier de la démarche du mastodonte sur lequel nous sommes juchées. Alors que tous les Sirsheps sont tranquillement assis en tailleur sans aucun signe du plus petit déséquilibre, j'ai l'impression d'être bringuebalée d'un côté et de l'autre de l'animal. Jarl m'a lancé avec humour dès le premier jour : "Ça aurait pu être pire ! D'habitude, les touristes comme toi sont rendus malades par les mouvements de nos montures !" Je me suis contentée de lui tirer la langue... et d'agripper précipitamment son bras pour ne pas tomber.
A première vue, le troupeau avance sans réelle cohésion : les animaux se bousculent allègrement, s'arrêtent aux endroits les plus imprévus sans prévenir leurs congénères au préalable, engendrant divers grognements ou éclats de rire, les caravaniers s'interpellent joyeusement dans une cacophonie extraordinaire, et pourtant, tous se dirigent dans la même direction. Ce mystère m'intrigue depuis plusieurs jours, me penchant sur mon guide du moment (à savoir Ramjha avec laquelle je m'entends à merveille) je demande :
"Comment pouvez-vous rester groupés dans un tel...
- ... désordre ? propose-t-elle
- Oui, j'approuve avec un sourire, Personne ne semble vraiment se préoccuper de comment et où se dirigent les autres et pourtant, nous sommes tous au complet chaque soir !"
Ramjha observe le chahut ambiant et désigne un géhodon au marcher plus lent et plus pâle que les autres.
"Tu vois le caravanier là-bas ? Et bien c'est le guide ! Quand tu ne sais pas où allez, suis le vieux Rafiki, il connait le chemin !"
Je hoche la tête, amusée par le concept. Le jour commence à tomber peu à peu, embrasant le paysage, comme un foyer s'ébrouant une dernière fois avant de s'éteindre peu à peu. Sauf que contrairement à l'ordinaire, il n'y a pas que les étoiles qui illuminent le ciel assombri : des lueurs inattendues effleurent la nuit en un halo orangé.
"Nous approchons de Xirys ! m'indique la Sirshep, Notre prochaine étape ! Je pense que nous y serons demain dans l'après-midi."
La destination finale s'ébauche donc dans le lointain. Un mélange d'excitation et de mélancolie s'insinue en moi. Je suis impatiente de découvrir autre chose que l'étendue carmin et brumeuse des steppes, d'approfondir mon voyage et d'assouvir mon insatiable soif de nouvelles horizons, mais je suis aussi face à de nouveaux adieux en perspective et cela ne me réjouit guère... La bouffée de jovialité que j'ai savouré ces trois derniers jours est sur le point de s'achever. L'ébranlement du géhodon s'immobilisant et repliant ses pattes pour faire descendre ses passagers me ramène à l'instant présent.
"Ben alors ?! s'exlame Ramhja surprise que j'empoigne sporadiquement la fourrure de son poncho pour me stabiliser, A quoi tu penses ? A la fabuleuse soirée qu'on va passer à écouter la suite des racontars de Yergil ? Ça promet !"



Spoiler:
 

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 16 Oct 2012 - 12:03

13ème jour touchant à sa fin - A quelques kilomètres de Xirys
"... et c'est alors que j'ai attrapé le malotru qui m'avait volé mon tonneau de Siryplis ! L'imbécile le faisait rouler dans la ruelle la plus proche sans se rendre compte qu'étant donné son pavage, elle était sans doute la plus bruyante et donc la moins discrète pour un voleur !"
La petite assemblée regroupée autour du conteur rit de bon cœur en imaginant la scène. Le Sirshep au centre de l'attention est un habitué des anecdotes les plus extraordinaires, à tel point que la plupart de ses congénères doute parfois de la véracité de ses multiples aventures... ce qui ne les empêche pas de les écouter avec plaisir !
Je me tourne vers Jarl pour le questionner : "Qu'est ce que c'est que ça, le Siryplis ?" Le jeune Sirshep se tourne vers moi avec une expression d'incrédulité peinte en grosses lettres lumineuses sur son visage.
"Tu ne connais pas le Siryplis ? Sérieusement ?
- Ben, non... je réponds un peu gênée
- C'est une boisson de notre spécialité. Elle est extrêmement réputée ! Et nous sommes le seul et unique peuple à en détenir la recette !
- Ah ? je fais poliment
- ... pas convaincue pas vrai ? soupçonne Aljiar, un grand dégingandé aux écailles bleu-turquoise, Je pense qu'une petite initiation s'impose !"
Le groupe assemblé acquiesce bruyamment, quelqu'un se lève et revient bientôt avec un petit fût dans lequel clapote joyeusement le fameux Siryplis. Des gobelets de bois fleurissent subitement de partout. Je remarque néanmoins que les Sirsheps les plus jeunes en sont démunis par leurs ainés avec des regards désapprobateurs et des remarques basées sur "trop jeune", "quand tu seras plus grand", et tout ce qui s'en suit. Je plisse les yeux, soupçonnant vaguement quelque chose d'inattendu.
On me fourre un verre dans les mains, puis, le goulot du tonnelet s'approche et y déverse un liquide d'un orange vif extraordinaire. Je fixe un instant le fond du gobelet qu'on aperçoit par transparence. Puis, prenant un inspiration, je porte la boisson à mes lèvres et en avale une gorgée.
...
...
...
BON SANG !
Une langue de chaleur suit immédiatement la gorgée. Le goût fumé et fruité en même temps ne serait pas désagréable si l'intensité de l'alcool ne prenait pas le dessus quelques secondes plus tard. Je sens vaguement mes yeux se remplir de larmes tandis que j'essaye courageusement de ne pas tousser. Je conjecture aussi, d'après les rires et les quolibets amicaux que mes joues sont devenues cramoisies. Toute sensation de froid a disparu. La vague de chaleur s'apaise peu à peu et je respire de nouveau normalement.
Je baisse les yeux... Hum... Il reste encore un gorgée au fond du verre...
"Je te ressers ?
- Argh !"

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Jeu 18 Oct 2012 - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 18 Oct 2012 - 10:53

Le regard inquiet, je fixe avec appréhension le Siryplis qu'il me reste à avaler. Je n'ai jamais bu d'alcool de ma vie. Cette initiation sans préambule me fais l'effet d'un coup sur la tête. Je ne m'attendais pas du tout à cette sensation de brûlure le long de la gorge et je commence à me demander sérieusement comment on peut apprécier de boire en toute connaissance de cause un truc pareil ! Aljiar qui sirote son verre avec délectation d'un air connaisseur m'observe du coin de l'œil et me rassure :
"Ça fait toujours cet effet-là la première fois, mais tu sais, tant qu'on en abuse pas, le Siryplis de bonne qualité est une boisson très appréciée une fois qu'on s'y est habitué !
- Je ne suis pas sûre de pouvoir m'habituer justement ! je réponds vaillamment en essayant de hoqueter le moins possible
- C'est parce que tu n'en ressens pas encore les effets secondaires. Outre son goût inimitable, le Siryplis à la particularité d’accroître considérablement l'acuité des sens et la résistance au froid, même ingéré en petite quantité, c'est pourquoi il est très apprécié par les voyageurs."
Effectivement, loin des vapeurs somnolentes des alcools classiques, le Siryplis semble au contraire attiser l'attention. L'obscurité environnante semble moins profonde, les odeurs plus subtiles, les sons plus nets, les voix plus claires, les flagrances plus intenses, les couleurs plus vives, les ombres plus contrastées, ... Cette sensation de précision enivrante me fait considérer le breuvage orangé d'un œil neuf. Aljiar poursuit :
"Néanmoins, le Siryplis reste un alcool, avec ses effets néfastes sur la santé en cas d'abus... et la traditionnelle gueule de bois le lendemain de l'incartade !"
J'ai compris le conseil. Je lui tends la fin de mon gobelet qu'il accepte avec un sourire puis nous observons les autres Sirsheps, tentant de déterminer lesquels d'entres eux auront un réveil difficile demain matin.
Yergil s'écrie soudain : "Vous ne voulez pas savoir la correction que j'ai infligé au petit voyou qui m'avait piqué mon tonneau ?" Avec un concert d'assentiments, la soirée se poursuit et ne s'achève que tard dans la nuit. Au petit matin, nous reprendrons la route pour Xirys. J'ai hâte de découvrir la ville !

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 23 Oct 2012 - 17:01

14ème Jour - Aux abords de Xirys
"Euhgnnnn..." Ce grognement mélodieux s'échappe du tas de couvertures où s'est enterré Jarl qui est censé m'accueillir sur le dos de son géhodon pour la dernière partie du voyage. Pas découragée pour autant, je secoue énergiquement le fêtard de la veille en criant joyeusement : "Debout espèce de larve ! Le soleil est levé depuis trente secondes déjà ! Qu'est-ce que tu attends pour faire pareil ?!"
Le jeune Sirshep pousse un cri mi-amusé mi-rageur et tente de se jeter sur moi sans quitter pour autant le cocon de chaleur dans lequel il est enroulé. Tentative qui n'aboutit qu'à un bref soubresaut dans la poussière et un rire légèrement, bon d'accord, carrément moqueur de ma part. Résigné, Jarl émerge lentement, les yeux plissés dans la clarté naissante... et une gueule de bois monstrueuse qui le fait grimacer.
"Ah bah bravo l'exemple ! On voit avec quel sérieux tu entreprends de commencer ta première journée de commerce !
- Euhgnnn... Ça vaaa ! Parle pas si fort !"
Il se lève péniblement et se dirige à pas trainants vers sa monture. Je le suis en le bombardant de banalités juste pour le plaisir de le taquiner tandis qu'il essaye vainement de dissimuler son mal de crâne, sous l’œil condescendant et goguenards de ses camarades.
Quelques heures plus tard, le convoi arrive aux portes de la ville. C'est une cité aux constructions basses et plates, aux murs ocres et blancs, aux habitants de multiples origines, aux rues pavées et voilées de sable. C'est aussi un rendez-vous marchand ; la véritable Xirys se situe dans sa périphérie directe, sur laquelle s'étend des centaines d'étals de toutes les couleurs, de toutes les tailles et venant de toutes les horizons. Une multitude d'odeurs, de voix et de langues diverses s'entrechoquent dans le plus joyeux désordre. Des vendeurs d'armes en tous genres côtoient indifféremment un bijoutier de renom et un écrivain publique, des marchands d'épices exposent leurs produits tandis qu'un éleveur attirent la clientèle à grands renforts de slogans accrocheurs. L'agitation générale est indicible. Je m'extasie devant ce spectacle extraordinaire. Je mets pied à terre et, pendant que les Sirsheps s'organisent pour installer leurs propres présentoirs, je décide de faire un tour parmi les méandres des boutiques. Les articles les plus divers et les plus étranges se succèdent sous mes yeux ébahis. Les vendeurs m'accordent tous des exclamations aux accents intéressés, parfois dans des dialectes qui me sont inconnus. Parfois je me laisse tenter et je m'approche d'un objet particulièrement remarquable dont le propriétaire m'explique tous les avantages qu'il pourrait m'apporter.
Quand je reviens vers la caravane des Sirsheps, je possède une nouvelle boussole immunisée contre tous types de sortilèges ou d'auras de désorientation, de l'encre indélébile qui ne sèche pas dans son pot au fil du temps, une pierre à aiguiser et une sorte de brioche citronnée que je grignote tout en marchant. Vu les économies que j'ai subtilisées empruntées à mon père (en me gardant de l'en avertir au préalable) je peux me permettre ces quelques emplettes.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 26 Oct 2012 - 19:36

14ème jour - Marché de Xirys
Les sirsheps écoulent leurs marchandises comme des petits pains. Quand je m'avance vers eux, Zhehaj m'interpelle de son étal coloré avec de grands signes de la mains. J'avais totalement oublié que je lui avait passé commande ! Curieuse, je le rejoins d'un pas enjoué. Arborant un sourire énigmatique, il plonge dans les méandres de ses articles. Quand il en ressort, il déplie un long manteau du tissus gris sombre que j'avais choisi quelques jours plus tôt. Émerveillée, du travail du tisserand, j'effleure la toile savamment taillée à mon intention. Les boutons de métal permettent de fermer le haut du vêtement sans entraver la marche, laissant le bas flotter comme une cape. Le col peut se remonter jusqu'aux oreilles ou au contraire laisser la nuque à découvert. La coupe est à la fois élégante, presque aristocratique, et sans excentricité. L'oeuvre est parfaite.
Je relève les yeux vers Zhehaj qui sourit de toutes ses dents, fier de son travail.
"C'est... c'est magnifique ! je le félicite
- Merci. (on sent dans se simple mot toute la satisfaction qu'il a à observer mon air subjugué) Je me suis, il est vrai, surpassé !
- Haha ! Petit vantard ! Il fait le coup à chaque fois, mais c'est juste son talent habituel ! lance Jarl, sans doute un peu jaloux, de son propre étal qu'il tient avec sa tante où il vendent des sacs de toile imperméable, Méfie-toi Lucyll, il a déjà eu plusieurs clientes avec cette technique !"
Nous rions de la boutade puis Zhehaj reprend un air professionnel.
"En temps normal, un travail de cette qualité inestimable te coûterai une dizaine de pièces d'argent. Mais étant donné que tu es une amie privilégiée, je vais te l'offrir... à moitié prix ! Cinq suffiront !"
Le prix n'est pas aussi raisonnable que Zhehaj le prétend mais je ne m'en soucie aucunement. Sortant une bourse généreusement rebondie de mon sac, je farfouille un moment avant d'en retirer la somme demandée sous le regard avide de quelques passants bien moins fortunés. Lui tendant les pièces je lui sourit puis enfile mon nouveau manteau avec délectation. Extrêmement satisfaite, je ne peux résister à l'envie d'exposer mon achat à la vue de mes camarades qui s'extasient exagérément pour me taquiner. Finalement, je poursuis la journée en donnant de-ci, de-là, un coup de main aux Sirsheps les plus débordés, les aidant à organiser leurs présentoirs pris d'assaut et déchargeant au besoin de nouvelles marchandises. Au soir, ma décision est prise, je profiterai de la présence de mes amis jusqu'à leur départ, prévu dans les trois jours. L'esprit insouciant, je me prépare à la soirée mouvementée prévue pour fêter ce premier jour de marché.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 30 Oct 2012 - 15:00

17ème jour - Départ...
"Mais ne fais pas cette tête ! Tu sais où nous trouver si on te manque trop !" me console Ramhja.
La date fatidique est arrivée... Les Sirsheps repartent arpenter l'immensité des Steppes. Je ne peux me résoudre à l'idée de perdre mes nouveaux amis. Depuis un moment, ils tentent de me redonner le sourire malgré la perspective grandissante d'une séparation inexorable.
"Je sais bien que je suis inoubliable, mais je conçois que je ne sois pas le seul que tu veuilles revoir, s'exclame Jarl avec sa modestie habituelle, Alors si mon absence te deviens absolument insupportable, sache que nous faisons étape à Xirys toute les trois semaines. Tu nous retrouveras facilement ! Et puis si tu n'y tiens vraiment plus, tu n'auras qu'à te perdre une nouvelle fois dans la brume et je viendrai te sauver tel un fabuleux chevalier servant !"
Je ne peux m'empêcher de rire malgré mes yeux embués contre lesquels je lutte pour ne pas libérer mes larmes que je sais intarissables dès le moment où elles auront commencer à couler. Nous échangeons d'ultimes accolades et bises amicales puis les Sirsheps enfourchent leurs montures avec dextérité, font volte-face et s'enfoncent dans les poussières tourbillonnantes des sables rouges. Certains agitent le bras puis le convoi disparaît peu à peu. Je m'efforce de garder un semblant de sourire puis je tourne les talons et me dirige vers le centre de la ville. Demain matin, je reprendrai la route. Plein est. Vers les Montagne insondables d'Arimal. Mais avant cela, j'ai besoin d'une bonne nuit de sommeil, d'un repas chaud et d'un bon lit pour être suffisamment en forme pour m'attaquer au vent et à la neige impitoyables des monts. Réajustant mon arc sur l'épaule et mon fourreau au côté gauche, marchant d'un pas décidé, je commence mon exploration de la ville-même. Jusqu'alors, je n'ai connu que la périphérie mouvante du marché gigantesque, se métamorphosant au gré des aller-et-venues des itinérants. A présent, ce sont les bâtiments de grès que je découvre en promenant mes pas indécis dans les rues. La plupart sont assez bas et plats, les murs sont lisses et les ouvertures de bois commun. Mais en m'enfonçant plus profondément dans les profondeurs des quartiers, les façades arborent des peintures en trompe-l'œil, feignant d'audacieuses moulures ou d'étonnantes fenêtres qui n'existent pas. Avec amusement, j'admire le travail de ces artistes anonymes, m'arrêtant parfois pour faire le croquis de l'une de leur œuvre.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» DÉMYSTIFIER
» Les gens du voyage
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Voyage de Bougainville
» L'histoire en quatre mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan - Na lochtanna i Daoine :: Salles d'études - Débats :: Histoires et contes de fées-