Domhan
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Sam 2 Fév 2013 - 17:53

J'espère bien ^^ !

Spoiler:
 

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 6 Fév 2013 - 15:31

24ème jour - Assise sur le sable
"Ferme les yeux. Oublie ce qui t'entoure. Les sons, les odeurs, les sensations. Concentre-toi, ou plutôt, fais le vide en toi jusqu'à ce qu'il ne te reste plus que des pensées."
Je m'exécute, tentant de faire abstraction de l'univers assaillant chacun de mes sens.
"Maintenant observe ton esprit, vois les pensées qui l'agitent, les sentiments qui le traversent..."
Je m'abandonne à cette seule voix, effaçant de ma conscience tout le superflu, me referme sur moi-même, comme dans une bulle, isolée, totalement indifférente aux éléments extérieurs. Exactement comme quand je tiens le crayon, juste avant de la poser sur le papier encore vierge. Il n'y a rien d'autre que mes propres pensées. La voix de Géode semble à la fois très proche et très lointaine.
"À présent, je vais te faire prendre conscience des limites de ton esprit, te dévoiler la dimension spatiale du spirituel. C'est ainsi que tu découvriras la source de ton pouvoir. Celle que l'on trouve en chacun, mais à laquelle il faut être initié pour oser s'aventurer sur la voie de la magie... entre autres choses..."
Un instant de silence suit cette déclaration pleine de promesses et de mystères. J'appréhende vaguement, ignorant totalement ce qui va se passer. Je m'apprête à rouvrir les yeux, ou à poser une question afin de rompre l'attente qui s'étire quand je le sens. Aucun autre terme ne me permet de traduire ce que je vis. Là. Ici. Partout. Une conscience effleure la mienne. Des échos de pensées qui ne m'appartiennent pas, comme une chape de brouillard s'étendant à la lisière de mon esprit. C'est ahurissant comme sensation... Si on peut encore parler de sensation... Imaginez que l'on ouvre devant vous une porte donnant sur un autre univers. Une porte dont vous ne soupçonniez même pas l'existence. Dont l'emplacement même se situe dans un replis de l'espace que vous n'envisagiez pas. Imaginez qu'elle s'ouvre sur une dimension de possibles, comme vous dévoilant une couleur inconnue, ou un nouveau sens, un univers infini dont vous n'êtes qu'une infime goutte perdue dans l'océan. Vous aurez la représentation imparfaite de ce que je ressens en découvrant le monde spirituel. Au-delà du physique. La conscience à l'état pur. Et sa mouvance. Ce que vient de me montrer Géode, c'est...
"Déstabilisant n'est-ce pas ? Voici le monde des énergies. La base de toute pratique magique. Dans cette dimension, ton esprit est ta vue comme tes yeux le sont dans le monde physique. C'est un outil ou une arme dont on peut apprendre le maniement. Les énergies régissent notre univers. Tu viens d'en apercevoir un simple reflet."
J'en reste suffoquée. Les yeux clos, je tente d'assimiler la découverte phénoménale.
"Tu as du mal à encaisser, pas vrai ? A accepter cette nouvelle réalité ?"
Je hoche la tête, incapable d'émettre un son.
"On ne la comprend jamais vraiment. Mais je peux t'apprendre à apprivoiser cet univers."
Il sourit comme on sourit à une bonne plaisanterie.
"Avec du temps... et de l'ouverture d'esprit !"
Émerveillement.


Et ben, si c'est pas du taf ça Erg', je ne sais pas ce que c'est ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 21 Fév 2013 - 17:01

25ème jour - Au fin fond d'un lit bien douillet
Les images les plus marquantes de la veille émergent dans mes rêves et disparaissent avant de s'être totalement révélés à ma conscience, replongeant dans les méandres de mon inconscient. Soudain, secousse, lumière. Je plisse les yeux, levant vaguement une main pour me protéger le visage des rayons matinaux. Très matinaux. J'émets une sorte de grognement d'ours mal réveillé.
"Debout ! s'exclame joyeusement Géode, Le Soleil est déjà levé ! Pourquoi n'as-tu pas fait de même ?
- ... levé... depuis combien de temps ?
- Environ une demi-heure.
- Hooognrf...
- Allez, dépêche-toi ! Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt.
- Je n'ai pas pour projet de le conquérir ! je râle en plongeant la tête sous les draps.
- Être maître de son propre monde, voilà ce que je t'offre. Alors... debout !"
D'un geste sournois et calculé, Géode arrache les couverture d'un mouvement fluide et sans appel, sans aucune pitié. Je gémis pour la forme et me lève enfin.
"Programme du jour : nous allons faire un brin de toilette, puis nous allons courir pour commencer dès à présent à travailler ton endurance, encore un brin de toilette, l'hygiène est très importante pour l'esprit, puis nous mangerons.
- A ce moment-là seulement ?
- Je ne te conseille pas de courir le ventre plein.
- ... d'accord... et ensuite ?
- Ensuite nous verrons."

Quelques secondes plus tard, nous sommes dehors, habillés de vêtements de toile ou de coton, très légers. J'ai froid. Le vent marin ne fait pas de cadeau. Et je ne suis pas encore au bout de mes surprises. Nous remontons sur quelques mètres la côte qui descend jusqu'au phare. Là, il y a un cours d'eau, dégringolant des montagnes, les flots glacés, se jetant de la falaise.
Noooon... On ne va quand même pas... ?
"Allez ! A la douche !"
Et si...

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 12 Mar 2013 - 15:14

25ème jour - Au bord d'une rivière glacée
"On ne va pas se baigner là-dedans ?!
- Et pourquoi donc ? me rétorque Géode qui ôte sa chemise et ses bottes avant d'avancer un pied vers la surface bouillonnante
- Mais... mais parce que ça à l'air gelé !"
Géode fait semblant de réfléchir quelques secondes, s'agenouille et plonge la main dans l'eau avant de me lancer d'un ton faussement innocent :
"Non, elle est encore à l'état liquide.
- Mais... !
- Pas de mais ! J'ai dit un brin de toilette, pas un long bain !
- Je ne sauterai pas dans un eau aussi froide que celle-là ! j'affirme avec véhémence
- Et que fais-tu de la précieuse persévérance, vertu primordiale de ta formation ?
- Et bien je..."
Sourd à mes protestations, Géode s'avance dans l'eau qui lui arrive jusqu'aux genoux et s'asperge généreusement avant de se tourner vers moi.
"Dois-je te montrer le chemin ou le trouveras-tu seule ?"
Et avant que j'ai pu faire quoi que ce soit, il m'agrippe par la cheville. Je bascule dans l'eau et m'étale de tout mon long dans les soixante centimètres d'eau avec un cri d'horreur vite interrompu par l'eau glaciale. J'émerge, aspirant avidement une goulée d'air.
J'ai.
Très.
Très.
Froid.
Argh !
Les bras crispés autour de moi, je m'approche à petits pas du rebord et me hisse hors de l'eau. Avisant Géode, je lui adresse un regard que je voudrais... et bien... glacial, mais il est plutôt pitoyable. Mon mentor éclate de rire. Après quelques instants de combat intensif entre mon orgueil et mon amusement, je ne peux m’empêcher de rire à mon tour. Je tremblote de partout, ses lèvres commencent à bleuir malgré son indifférence affichée à l'écart de la température peu clémente ; nous formons la paire ! Finalement, il sort de l'eau et nous entamons notre footing à petite foulée.

Un peu plus tard, nous retournons au phare, moi épuisée, lui à peine essoufflé. Nous avons couru pendant presqu'une heure. Nos vêtements sont de nouveau sec. Je crains un bain glacé mais Géode m'indique la présence d'une grande bassine qu'il suffit de remplir d'eau et de chauffer pour prendre un bain agréable. Un quart d'heure plus tard, revêtant des vêtements de coton clair je rejoins Géode dans la cuisine pour un petit déjeuner bienvenu. La journée commence fort !

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 12 Mar 2013 - 19:52


67ème jour - Sur la plage
"Allez, on enchaîne ! On ne se relâche pas !"
J'avance d'un pas furtif, feinte sur le côté et porte un coup latéral. Mon bâton contourne avec vivacité celui de l'autre duelliste avant de... rater les côtes de Géode de quelques millimètres et de recevoir un coup au genou.
"Raaah ! C'est traître de frapper les jambes !
- Tu crois réellement que l'intégralité de tes adversaires seront loyaux et hésiteront à toucher ce que tu n'arrives pas à protéger ?
- Exact ! Dans ce cas, je ne peux qu'utiliser les mêmes sournoiseries, dis-je en frappant du pied le tibias de mon mentor qui grogne de frustration avant de me désarmer de trois arabesques bien placées.

Après un mois d'entraînement intensif, Géode m'en a fait voir de toutes les couleurs à l'aide d'exercices exigeants et complexes. Cela commence néanmoins à porter ses fruits. Je sais maintenant les rudiments du maniement de l'épée. Rien à voir avec les vagues gesticulations techniques et prévisibles que 'avais pu apprendre avec Goyavan, chez moi, loin, cela me semble des lustres. D'ailleurs ce n'est plus chez moi depuis bien longtemps. Non, ma place à présent, je l'ai trouvée, elle se situe ici, avec Géode, sur la plage, à enchaîner avec inspiration, instinct, volonté implacable, élan et précision, les innombrables figures de combats que mon mentor m'enseigne pas à pas.
Les journées défilent sans que j'en ai conscience, et je cours de plus en plus vite, de plus en plus longtemps. Comment aurais-je pu imaginer ce qu'un mois, un seul mois pouvait produire comme changements en moi. Je n'en suis qu'au commencement, je le sais, je ne fais qu'appréhender l'immense horizon des possibilités qui s'offrent à moi peu à peu... La magie reste pour l'instant le chapitre le moins abordé de mon apprentissage, les exercices physiques impliquant patience, persévérance, et implication étant mis en avant ; je n'ai pour le moment travaillé que la perception des limites de mon esprit, pouvoir les effleurer, les comprendre... Géode m'a prévenue que la complexité du monde énergétique nécessitait du temps. Beaucoup de temps. D'après lui, je ne suis pas encore prête pour l'exploiter. Je dois me contenter de le découvrir. Passivement. Impatience. Curiosité. Je ne suis pas encore au bout de mes surprises.


_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 3 Avr 2013 - 15:50

67ème jour - Sur la plage
   "Assieds-toi."
   Le ton plus posé, incontestable m'annonce un nouvel exercice d'une importance capitale. Je lâche le bâton qui se plante tout droit dans le sable. Puis, en tailleurs, face à Géode, j'attends la suite.
   "Ferme les yeux et plonge-toi dans le le monde énergétique comme je te l'ai appris."
   Je m’exécute, baissant les paupières sur l'univers physique. Aussitôt, je me retrouve dans l'océan de la perception psychique, le changement rendu facile et rapide par l'habitude. Mon champ d'action se réduit à mon propre esprit dont je connais à présent parfaitement les limites. Ma respiration s'est ralentie sensiblement alors que j'aurais du être essoufflée après l'effort que j'ai fourni il y quelques minutes, mais lors de cette pratique, elle s'apaise toujours instantanément. J'ai remarqué en effet que le souffle était une des seules sensations dont j'étais encore consciente quand j'étais plongée dans cet état. Le seul lien qui puisse me relier encore à mon corps.
   Comme souvent lors de ce genre d'exercice, Géode effleure ma sphère mentale. Son contact m'est à présent familier. Cette fois en revanche, il ne se contente pas de rester à la lisière de mon esprit ; il fait une chose inédite; inattendue : il entre.
   Il traverse, comme un voile léger, les frontières de mes pensées. La sensation qui en résulte est étrange, ambiguë, indescriptible : quelqu'un vient d'entrer au cœur même de mon être. Quelqu'un vient d'investir mon essence, ma nature. C'est une expérience unique. Mais passé la curiosité des premières secondes, c'est un sentiment impérieux de rejet, de panique, de gêne poussée à son paroxysme qui s'empare de moi. Il y a quelqu'un d'étranger en moi. Dans un réflexe, je me referme comme une huître, éjectant de mon esprit celui de Géode.

   Je reviens brusquement à la réalité, rouvrant les yeux, basculant en arrière dans un mouvement de recul compulsif et instinctif. Mon mentor me fixe, pâle, une expression d'intense surprise plaqué sur le visage.
   "Calme-toi Lucyll ! Je n'allais pas violer ton esprit ! me rassure-t-il dans un souffle estomaqué, Je voulais simplement te montrer comment dépasser tes propres limites, et te guider en cela !
- Vous... auriez du... me... me pré... me prévenir... je halète, choquée par l'expérience
- Tu avais déjà vécu cela auparavant ?
- Non, jamais... C'était... la première fois... Pourquoi ?"
   Géode réfléchit quelques secondes avant de répondre :
   "Tu as réagis instinctivement comme toute personne investie mentalement.
- Et... alors ? ... C'est normal... Pourquoi êtes-vous si surpris ?
- Parce que, d'habitude, un non-initié perd simplement le contrôle de son esprit. Il panique comme tu l'as fait, mais ne rejette pas l'hôte ! Il en est incapable ! Surtout avec une telle force !"
   Je reste muette, incapable d'articuler le moindre mot. Je ne suis même pas sûre de comprendre ce que me dit mon mentor. J'attrape mes genoux repliés sur ma poitrine, cache mon visage dans mes bras et expire profondément mon faire redescendre le stress. Je ne comprends pas ce qui vient de se passer ; bien sûr, Géode ne m'aurait fait aucun mal mais je ne pouvais supporter que qui que ce soit puisse entrer ainsi dans le recoin le plus intime de mon être. Mon esprit m'appartient. Personne ne peux y toucher sans mon assentiment.
   Une main sur mon épaule.
   "Tout va bien ?
- Oui... je crois...
- Je peux remettre l'exercice à plus tard.
- Je... oui... non... je n'en sais rien...
- A l'évidence, tu n'es pas prête."
   Je relève la tête d'un geste vif.
   "Si ! Mais je ne saisis pas le sens de cette intrusion !"
   Je l'ai dit presque avec colère. Cela me surprends moi-même, mais Géode semble comprendre.
   "Laisse-moi t'expliquer dans ce cas : la magie s'exerce avec l'esprit. Mais pour cela, il faut savoir se détacher du tient. Ne pas rester bloquer dans tes propres limites. C'est ce que je voulais te montrer. Te guider vers l'extérieur.
- Recommençons."

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Jeu 18 Juil 2013 - 13:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 3 Avr 2013 - 16:32

67ème jour - Dans ma propre tête
Mes yeux se ferment.
Le contact se noue.
Il entre.
Crispation.
Je me laisse guider.
Il me prend sous son aile.
M'emmène de l'autre côté.
A l'extérieur.
Et je comprends.
Imaginer ici.
Projeter ailleurs.
Le monde n'a pas de limite.
Juste des frontières.
Qu'il faut franchir.
Je sens ma propre énergie pulser en moi.
Les multiples possibilités qui s'ouvrent.
La magie est un monde.
L'esprit est la clef.

Quand j'ouvre de nouveau les paupières, un vent surnaturel s'est levé. Le sable virevolte autour de nous dans une danse mystique. Des volutes argentées ondulent dans l'air. Ma vue s'est aiguisée. Géode contient ma propre énergie de sa magie verte vive. Un sourire étire mes lèvres dans un irrésistible éclat de rire.

J'ai compris.

J'admire les rayons de lumières fantastiques que j'agite entre mes doigts. Des traits de magie pure que je peux contrôler à l'infini. Puis tout se dissout progressivement dans l'ombre montante du soir. Mes yeux reprennent une couleur normale, même si seul Géode s'en aperçoit. Je suis comme vidée. Je bascule en avant. Tout devient noir.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 10 Avr 2013 - 10:52

67ème jour - Dans la chambre, au premier étage du phare
Quand je reprends conscience, je suis allongée sur mon lit, toute habillée, à même la couverture. D'après la lumière du soleil déclinant, j'ai dormi quelques heures. Je mets quelques secondes pour resituer les évènements. Quand ils surgissent de ma mémoire, j'ai l'impression de me heurter de plein fouet à un mur. Soudainement, je me redresse en position assise. Un peu trop vite. Les muscles de mes cuisses et de mon dos se rappellent violemment leur présence. Je grimace et émets un petit grognement lamentable. Je suis percluse de courbatures, un peu comme après un exercice particulièrement intense et éprouvant durant lequel quelqu'un m'aurait piétiné sans merci.
Serrant les dents, je bascule mes jambes vers le côté du lit et pose les pieds au sol. J'ai tellement mal partout que je n'ose pas me mettre debout. Indécise, je reste quelques instants immobile puis je décide finalement d'aller me laver et de changer de vêtements ; ceux que je porte collent à ma peau et de nombreux grains de sable se sont logés dans les replis du tissus, souvenir de l'entraînement sur la plage, et mes cheveux retombent désagréablement en bataille sur mon visage.
Derrière un paravent crème, je trouve la bassine, haute d'une soixantaine de centimètres et d'environ un mètre de diamètre, déjà pleine. L'eau s'est refroidie depuis que Géode l'a versée à mon intention mais cela suffira amplement. Je sais apprécier la tiédeur du liquide depuis le bain glacé du premier jour... Une fois plongée à l'intérieur, je m'accorde quelques minutes avant de tenter ce que je veux essayer depuis le début : je ferme les yeux pour retrouver le monde énergétique. Puis, je tâte les frontières de mon esprit, tiraillée par l'envie de les traverser et par la peur de ne rien contrôler seule. Je renonce, attendant la présence rassurante, sage et expérimentée de Géode pour m'épauler. Je rouvre les paupières et plonge le visage sous l'eau. Quand j'émerge de nouveau je me sens mieux. Plus réveillée, plus énergique. Je profite néanmoins encore un peu de cet instant paisible d'abandon.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 17 Avr 2013 - 10:49

67ème jour - La faim au ventre
Je sors de l'eau et m'enroule dans une serviette molletonnée. Je m'approche de l'armoire et en tire un pantalon gris clair et une chemise de lin noire. Une fois vêtue, je descends laborieusement l'escalier. L'eau chaude a un peu détendu mes muscles endoloris mais cela ne m'empêche pas de grincer comme une petite vieille à chaque pas. Dans la cuisine, je trouve une assiette bien garnie et une petite note, rédigée d'une écriture très ronde, pleine de boucles, que je devine, avec une once de surprise, être celle de Géode.
"Mange lentement. Ton corps vient de subir un sacré contre-coup du fait de ton initiation. Tu as été vidée d'une grande partie de ton énergie, il te faudra donc plusieurs heures de répit afin de récupérer. Je suis à Eséope, je rentre ce soir. En attendant, ne tente aucune incursion dangereuse dans le monde énergétique et monte au deuxième étage du phare."
Je me mordille nerveusement la lèvre à cette lecture, angoissée à l'idée de m'être laissée tenter à une nouvelle exploration quelques minutes plus tôt sans en mesurer les possibles conséquences. Puis intriguée, je relis les derniers mots du message "monte au deuxième étage du phare".
En effet, depuis mon arrivée, il y a maintenant un mois, je n'ai vécu qu'au grand air de la lande longeant la côte, surplombant les falaises grises et blanches, parcourant les étendues herbeuses parsemées de buissons secs et épineux, traversées par des cours d'eau glacés, ne rentrant au phare que pour manger dans sa cuisine, à l'abris de la pluie passagère, et pour prendre un repos bien mérité au premier étage. Je n'ai encore jamais gravi les marches menant au second.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 7 Mai 2013 - 16:40

Renouons avec les bonnes habitudes !

67ème jour - Curieuse
Engloutissant malgré tout ce repas bienvenu composé de gibier parsemé d'herbes aromatiques, je me questionne sur ce que peut bien receler le deuxième étage…Un laboratoire secret ? Une salle aux trésors ? Une pièce renfermant les mystères les plus inavouables de l’énigmatique personnage qu’est Géode ?
N’y tenant plus, je termine mon assiette rapidement et la dessers à la va-vite avant de monter les marches de l’escalier le plus prestement que me le permettent mes jambes récalcitrantes. Contrairement au premier palier où débouche simplement l’escalier, le second abouti à une porte solide et épaisse, décorée d’une modeste arabesque. Je pose la main sur le battant sans poignée dans l’intention de le pousser quand le glyphe s’illumine d’un éclat émeraude. Des caractères d’un alphabet inconnu miroitent sur le pourtour puis la porte s’ouvre dans un silence parfait, aucunement troublé du moindre grincement qu’aurait pu laisser présager sa taille. Intriguée, vaguement inquiète, j’entre timidement.
C’est un bureau circulaire, comme toutes les pièces du phare, et rempli du plus grand bric-à-brac que j’ai jamais vu. Contrairement aux deux premiers paliers aux salles sobres, claires, simples et aérées, celle-ci semble sombre, encombrée, les fenêtres voilées de tentures aux couleurs chaudes, ternies par les années, le sol recouvert d’un tapis rouge-bordeaux élimé, brûlé par d’improbables liquides par endroits. Les meubles sont d’un bois noueux, poli par les ans, d’un brun profond veiné de rouge et d’ocre ; le bureau trône au milieu de la pièce, submergé de livres et de feuilles volantes couvertes d’écritures diverses et de croquis étonnants, de pots d’encre et de plumes çà et là en équilibre instable ; des étagères exposant une multitude d’objets et d’instruments étranges et délicats, de verre ou de métal, couvrent les murs couleur rouille. Sur l’une d’elles, je reconnais l’Arc d’Alzar, offert par Sylfaël, ainsi que son carquois sculpté. Dans un coin, une échelle permet d’atteindre une trappe que l’on aperçoit, se découpant dans le plafond de pierre.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 7 Mai 2013 - 17:01

Je reste quelques instants sur le seuil, indécise quand à ce qu’il convient de faire. Devrais-je seulement observer l’existence de cette pièce avant de redescendre prendre du repos, ou bien dois-je chercher ce qui m’est destiné dans ce méli-mélo d’objets et d’écrits disparates ?
Finalement ma curiosité naturelle l’emporte sur mes scrupules et je pénètre dans l’antre de Géode à pas feutrés, comme si troubler la quiétude sonore de la pièce eût été pire sacrilège que d’en fouiller les secrets. Je m’approche donc silencieusement du bureau et étale quelques-unes des feuilles qu’il supporte. Je n’en comprends pas un mot : elles sont rédigées dans des langues et des caractères qui me sont étrangers, mais je reconnais tout du moins les tengas, lettres elfiques, que j’ai déjà pu admirer lors de mon séjour à Hopassë. J’écarte doucement les feuilles éparses pour en dégager un gros volume épais à la couverture recouverte d’un tissus bleu roi un peu passé. Je l’ouvre et en lis le titre calligraphié : « Herbes et Champignons des Bois », puis en plus petit « Comment déterminer les plantes comestibles de nos forêts ». Les pages suivantes sont illustrées avec soin, je m’amuse un instant de l’aspect peu engageant de certaines plantes jugées mangeables par l’auteur. Je referme l’ouvrage et en saisis un autre, entouré de cuir mordoré. « Us et coutumes du Petit Peuple ». J’en dévore les premières pages avec émerveillement, découvrant quatre espèces pensantes bien réelles que je ne connaissais que des légendes de Raphaëlo. J’en attrape un suivant, c’est un manuel d’anatomie aux schémas détaillés et aux annotations précises. J’observe quelques secondes le croquis d’une silhouette étrange, celle d’un Graer m’apprends la légende, un être de pierre et de feu, né d’une magie séculaire.
C’est en cet instant que je comprends dans quelle autarcie j’ai vécu jusqu’à présent. Les baronnies d’Estebor dont fait partie celle d’Haoreo, abritent des populations majoritairement humaines. De temps à autres, les Elfes, nos voisins frontaliers, des Ajanils ou des Tullus, nos principaux partenaires commerciaux extérieurs, font étape dans nos terres. Une fois même, la ville d’Eglefino avait été en émoi pendant des jours durant lesquels une Naïade avait élu domicile non-loin des quais. Néanmoins, j’ignorais totalement l’existence de certains peuples ou n’en savais que des bribes avant de les voir apparaître dans les récits fabuleux de mon professeur. Aujourd’hui encore, je suis loin de connaître le monde dans lequel je vis. Il y a un mois à peine, j’aurais été incapable de décrire un Sirshep ! En un quart de seconde, je décide de combler dès lors ces lacunes ; je m’empare de quelques livres, débarrasse le profond fauteuil d’une carte représentant je ne sais quelle contrée qui l’encombre et m’y assois, commençant à faire miennes la multitude de connaissances que contiennent les passionnants grimoires.


_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Jeu 18 Juil 2013 - 13:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 22 Mai 2013 - 16:02

La page suivante ne fait pas partie du carnet. Elle y a été ajoutée et est recouverte d’une écriture ronde, toute en boucles, tracée à l’encre noire.

Elle fait des progrès étonnants. Les passes d’armes maladroites se sont peu à peu transformées en véritables duels. Ses attaques manquent de force mais sa souplesse et sa précision fulgurante compensent largement ces faiblesses. Ces quelques mois ont semblé si rapides, si éphémères que je peine à me rendre compte du temps écoulé… Les premiers jours, où une simple course matinale suffisait à l’épuiser, où le monde psychique lui était étranger, où tenir une épée dans une garde parfaite semblait une prouesse, me paraissent si proches et à la fois si lointains.
Je me revois il y a quelques semaines, la faisant assoir sur le sable fin, lui enseignant pour la première fois l’usage magique du Quenya. Elle m’écoutait avec attention, me fixant intensément de ses yeux noisette puis…

La page s’arrête ici.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Mer 22 Mai 2013 - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 22 Mai 2013 - 16:02

74ème jour – Sur la plage
« Ferme les yeux. Imagine… de la lumière… de la lumière à l’état pur… un halo, une sphère, un rayon, n’importe quoi… La vois-tu ? »
Les paupières closes, je hoche lentement la tête en signe d’assentiment, visualisant un globe luminescent.
« Maintenant commence la difficulté. Tu vas projeter cette idée dans ton environnement. Pour cela, tu dois passer dans le monde énergétique et dépasser les frontières de ton esprit. Il est possible d’opérer sans intermédiaire mais pour améliorer la précision de ton invocation et limiter le caractère aléatoire de l’énergie, on peut utiliser le Quenya. Cette langue est intrinsèquement liée à la magie pour une raison mystérieuse… Le mot pour lumière est calina. »
Tout n’est qu’évidence. Je prononce les syllabes dans un murmure. Je rouvre les yeux et les baisse sur ma paume tendue devant moi. Une boule d’énergie luminescente argentée y lévite. Je souris, émerveillée.


… le globe luisait doucement. Ses iris avaient pris une couleur orangée stupéfiante. Premier essai, première victoire. Cette facilité déconcertante dans la manipulation de l’énergie me laisse pantois. Je prends peu à peu conscience de la véracité d’une maxime que me répétait Jehann à la fin de sa vie : quand l’élève dépasse le maître.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Mer 5 Mar 2014 - 1:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 22 Mai 2013 - 16:03

« Que ressens-tu ? »
Je prends le temps de réfléchir à la question. Observe la sphère lumineuse qui flotte au creux de ma main.
« Je sens le lien ténu mais incroyablement fort qui me relie à cette boule de lumière. Comme si un courant d’énergie coulait dans la réalité par la porte ouverte de mon esprit. Ce flot, je peux l’interrompre en brisant la connexion que j’ai avec le monde, je peux l’intensifier en lui insufflant plus de force, je peux le modeler à l’envie… »
Joignant le geste à la parole, j’imagine une flamme au lieu de la sphère. Celle-ci prend alors une couleur rougeoyante et s’élève doucement, prenant la forme insaisissable d’un feu dansant. Géode ramasse alors une brindille et la pose dans ma paume. Elle ne brûle pas.
« Il ne suffit pas de voir, m’explique-t-il, une lumière n’est rien d’autre qu’une vision, mais le feu est bien plus que cela ! Le feu s’applique aussi au toucher. Il chauffe. Il crépite aussi, tu n’as rien pensé de tout cela. Voilà pourquoi le Quenya peut t’aider : chaque mot incarne ce qu’il désigne. Prononcer un nom revient à évoquer chaque aspect de l’objet que tu évoques. Celui pour feu est nàr. »
Je répète le mot au son mélodieux. Aussitôt je sens un changement dans le minuscule brasier entre mes doigts. Une subtile odeur de fumée s’en élève tandis que sa chaleur rayonne sur mes phalanges. Je ferme le poing. Le feu s’évanouit.
« Apprenez-moi les mots. »
Géode sourit.


Et j’ai souri.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Lun 1 Juil 2013 - 12:48

melumatya : (adj.) mangeur de miel - Extrait du Dictionnaire Quennya
Spoiler:
 
87ème jour – En équilibre instable
« Pourquoi passe-t-on par là alors qu’un chemin mène au port ? »
Je suis accrochée à la saillie mince et précaire d’un rocher, à une vingtaine de mètres du sol. En contrebas, une étroite bande de sable et de pierres effilées semblent m’attirer irrésistiblement.
« Parce qu’il aurait fallu faire le tour ! » me lance malicieusement Géode
Il se tient un peu plus bas, prêt à me rattraper si je manque une prise, mais cela ne me rassure qu’à peine. Mon pied droit ripe avant de trouver une encoche dans la paroi sur laquelle m’appuyer. Mon cœur a un petit sursaut. Mon estomac aussi. J’expire pour chasser l’angoisse.
En sortant du phare, un chemin pavé et ensablé descend vers le village côtier d’Eséope, dessinant une grande courbe dans la lande. C’est un sentier plaisant. Mais il semble que Géode en soit, aujourd'hui, lassé. Pris d’une soudaine envie de sensation forte, il m’avait demandé innocemment « Et si nous passions par la plage ? ». J’avais accepté sans me méfier et surtout sans me douter un seul instant que nous descendrions sur le sable… par la falaise à pic !
A deux mètres du pied du mur granitique, mes doigts glissent brusquement. Je décroche subitement et tombe comme une pierre (j’accorde un sourire ironique mental à cette expression singulièrement appropriée). Je percute Géode au passage et nous nous étalons tous les deux avec brutalité sur le sol, pèle-mêle. Mon mentor me repousse en grognant pour se relever, je m’époussette avant de faire de même.
« Vous deviez me rattraper ! l’accusé-je, heureuse d’être en un seul morceau et épouvantée à l’idée d’avoir pu chuter de quelques mètres supplémentaires si j’avais lâcher la paroi plus tôt
- Je devais te mettre en confiance ; la peur déconcentre, répond Géode du ton serein de celui qui n’a rien à se reprocher
- Résultat nous sommes tombés !
- Apercevoir l’arrivée est aussi un facteur de déconcentration…
- Donc c’est de ma faute si on s’est écrasés ?!
- Oui, de même qu’il était de mon devoir de t’éviter la chute. J’aurai du être vigilant jusqu'au bout. »
Il m’adresse son fameux sourire en coin. Je tente de lui décocher un regard furibond avant de renoncer face à sa bonne humeur. J’ai la vague impression de me faire avoir. Nous nous mettons en marche.
Quelques instants plus tard, nous apercevons Eséope. Un savant labyrinthe de passerelles slalome sur l’eau entre une multitude d’embarcations diverses, allant du petit canot au bateau de pêche, en passant par le voilier corsaire mouillant un peu plus loin au large de la baie. Sur la rive s’étalent en ruelles hasardeuses et aléatoires, comme reflétant le réseau complexe s’égarant entre les coques, les habitations en pierres gris clair. Si, au premier regard, il semble que le port et le village soient deux parties distinctes d’Eséope, il n’en est rien. Certains habitants résident dans leur bateau ; ainsi, les quais ne sont qu’un prolongement des avenues pavées.
Nous quittons le sable crème pour les pierres lisses des rues. Nos pas nous mènent au Gogeron Rieur, une taverne de bonne apparence d’où s’échappent les voix bourrues de quelque équipage fraîchement débarqué et chantant une comptine de matelot. Avant de pousser la porte, je demande :
« Pourquoi venons-nous ici ?
- Pour prendre quelques nouvelles… de plus, j’aimerai te faire rencontrer quelqu'un que je pense pouvoir trouver ici. »


Voilà ! A la demande de certains, je me remets au Journal ! Ça vous manquait ? A moi aussi ^^ !

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mar 2 Juil 2013 - 17:07

lindë : (nom) chanson, air - Extrait du Dictionnaire Quenya

87ème jour – Auberge du Gogeron Rieur
Nous entrons. Le groupe d’hommes, au nombre de cinq, entame une nouvelle chanson. Assis à une table proche, quelques-uns de leurs camarades battent la mesure en frappant dans leurs mains. Une jeune femme, parmi eux, porte une breloque au poignet qui tinte joyeusement en rythme.
Géode s’accoude au comptoir pour écouter, les yeux brillants. Je m’y adosse, les bras croisés, profitant du spectacle.
Tandis que quatre chanteurs commencent un couplet, le cinquième porte à ses lèvres une flûte de pan dont le son doux et clair me fait frémir. La mélodie chaloupée sonne merveilleusement, occultant presque les voix qu’elle accompagne. Quand vient le refrain, toute l’auberge entonne les paroles bien connues des marins de tous poils :
« Et quand le vent du Nord soufflera
Prends garde à la mer qui rugira !
Et quand le vent du Nord soufflera
Prends garde à la sirène qui chantera ! »

A la dernière reprise, je me retrouve à scander les phrases avec les autres, emportée par la musique entraînante. J’applaudis avec ferveur dès que la flûte se tait dans une dernière note enjôleuse. La salle entière salue la prestation des cinq marins qui se félicitent à coup de bourrades amicales. Le patron leur offre une tournée avant de revenir au comptoir où il nous propose de prendre une boisson.
« Je vous sert quelque chose ? deande-t-il d’un ton décontracté, comme une discrète incitation purement désintéressée, Siryplis ? Liqueur de Silva ? Dovaney ?
- Que pouvez-vous me dire de votre Dovaney ? l’interroge Géode
- Qu’il vient tout droit de la cargaison de ces messieurs ! répond l’aubergiste, Ils la tiennent d’Eméis qui est passé maître dans la confection de ce breuvage !
- Voyons cela ! Mettez m’en un verre !
- Et pour mademoiselle ?
- Euh… quelque chose de léger…
- Je vous propose mon cocktail à la liqueur de Silva ?
- Oui merci ! » j’accepte après un coup d’œil de confirmation à Géode. Non pas que j’ai besoin d’une quelconque autorisation de sa part, mais je tiens à conserver tous mes moyens dans les heures à suivre, or ses connaissances concernant l’alcool dépassent de très loin les miennes…
Pendant que nous sirotons nos boissons, j’observe du coin de l’œil les musiciens attablés. Tout particulièrement le flûtiste. Blonds, ses cheveux lisses et fins encadrent un visage doux aux yeux rêveurs d’un bleu angélique. Sur son menton, on devine une petite barbe claire taillée avec soin. A son oreille, un anneau serti d’un losange de bois sombre lui donne un côté exotique complété par un pendentif de la même matière. En un mot, charmant.
Le son du verre que Géode repose sur le comptoir détourne mon attention. Je reporte mon regard sur mon mentor, attendant qu’il s’exprime le premier. Il jette lui-aussi un coup d’œil aux marins avant de se tourner vers moi.
« Tu te souviens de ma réponse quand tu m’as demandé ce qu’il était advenu de mon premier élève ? »
Un peu surprise par la question je hoche la tête. « Il a choisi une autre voie. » Etrangement, je me suis imaginée une dispute ou quelque chose de ce goût-là… En fait, je n’ai jamais vraiment réfléchi à la qu’il était advenu de mon prédécesseur. Saisie d’une intuition soudaine, je me tourne de nouveau vers les marins. A ce moment précis, le flûtiste lève les yeux vers nous. Nos regards se croisent. Un instant.
Puis le sien se détourne pour accrocher celui de Géode. Un sourire vient illuminer son visage aux traits rieurs et il se lève avant de se diriger vers nous. Ses compagnons, qui suivent son mouvement des yeux, lèvent leurs verres pour saluer le guerrier qui répond d’un signe de tête. Le jeune homme s’approche de lui ; ils s’étreignent amicalement puis mon mentor m’explique :
« Je te présente Connor Fulcro, mon ancien apprenti. Connor, voici Lucyll Freespirit à qui j’enseigne depuis quelques mois. »

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 18 Juil 2013 - 12:38

omentië : (nom) rencontre ou jonction des directions de deux personnes - Extrait du Dictionnaire Quenya

87ème jour - Auberge du Gogeron rieur

Connor exécute une petite courbette pleine d'élégance sans me lâcher des yeux. Sa manière de bouger me paraît très singulière : il semble prsque danser, se mouvant comme si le sol lui-même était instable, avec grâce et équilibre, comme si nous n'étions pas tout à fait soumis aux mêmes lois de la pesanteur. La liberté chante dans chacun de ses gestes.

"Ravi de faire votre connaissance mademoiselle !
- Moi de même !"

Je suis complètement hypnotisée par ses mouvements. Sa façon de se redresser, de tendre le bras à demi pour désigner ses compagnons. J'espère, dans un éclair de lucidité, que cela ne se lit pas sur mon visage. Pas trop.

"Venez donc vous asseoir avec nous ! propose le jeune homme, Mes compagnons et moi sommes arrivés tôt dans la matinée et nous nous apprêtions à prendre un déjeuner bien mérité."

Je prie très fort je ne sais quel dieu.

"Avec plaisir !" répond Géode enthousiaste

Je remercie très fort je ne sais quel dieu.
Une seconde.
Qu'est-ce qui m'arrive ?



Avant que je ne puisse prendre conscience de la cause de mon état de quasi-euphorie, je me retrouve assise à tenter de retenir les noms de la douzaine de matelots attablés. Ils semblent issus de toutes les horizons puisque six d'entre eux ne sont pas humains. Ainsi, deux Ajanils aux pelages soyeux et mouchetés côtoient un Kobold à l'air chafouin et au sourire angoissant, un Tullus à la mine renfrognée, un Elfe a la peau d'un noir de geais typique des forêts méridionales et le capitaine lui-même, Vampyr aux allures distinguées. Vous n'imaginez pas comme il est étrange d'observer le visage d'un Vampyr affable : une légère fossette dévoile la pointe d'une canine effilée, c'est perturbant. Les six autres marins sont Humains et viennent de divers coins du monde. C'est donc un équipage tout à fait atypique !

"Notre navire se nomme l’Écume Audacieuse, claironne fièrement Kesshar, le capitaine, Nous assurons des transports marchands sur toute la côte Nord-Est du continent ! Il nous arrive même de traiter avec les Corsaires. Nous espérons d'ailleurs pouvoir intégrer leur ordre. Pas vrai ?"

Tous acquiescent avec force bruit et poings sur la table. Le Vampyr vient d'éclater de rire. C'est vraiment fascinant à regarder ces dents blanches et dangereusement pointues... D'autant plus quand leur propriétaire les plante dans le morceau de viande rouge qui vient de lui être servi. Saignant bien sûr.

Nous devisons gaiement tout en dégustant nos repas. J'ai pour ma part opté pour un plat de poisson assaisonné d'une sauce citronnée, agrémentée d'une épice que je ne parviens pas à identifier, ce qui donne un mélange de fraîcheur, de légèreté, ainsi qu'une saveur délicatement poivrée, le tout accompagné d'un aliment tout à fait curieux qui m'est inconnu. Cela ressemble à une feuille pourpre dont il ne resterait que les nervures pourvues d'une enveloppe ferme abritant une chair mousseuse et fondante au goût salé.

"C'est de la lisselandre, une algue comestible qu'on trouve dans les baies sableuses, en eau de mer. Les enfants surnomment cette pante des Cheveux de Sirènes"

Je lève le nez de mon assiette vers mon interlocuteur et rencontre les yeux de ciel de Connor. J'en reste clouée sur place et mets quelques secondes difficiles à avaler ma bouchée. Cet instant salvateur me donne le temps de reprendre le contrôle de mon cerveau qui m'a tout l'air de débloquer sérieusement depuis près d'un quart d'heure.

"Je n'en avais jamais mangé. (cette réplique est d'une profondeur philosophique absolument mortifiante) Mais c'est très bon. (je m'en donnerais des baffes...)
- Vraiment ? Alors tu ne dois pas être de la région ! C'est une denrée que l'on retrouve sur toute la côte...
- En effet, je viens de terres situées beaucoup plus à l'Ouest, je réponds évasive, Et je ne suis ici que depuis quelques mois...
- Je serais curieux d'apprendre comment tu as rencontré Géode dans ce cas !"

Le tutoiement est apparu tout naturellement, je l'adopte aussitôt.

"Seulement si tu me racontes ta propre expérience !
- Marché conclu ! Notre bon vieux tortionnaire va sans doute ronchonner au cours de mon récit mais peu importe, je prends le risque ! ajoute le marin avec un clin d’œil que Géode ne manque pas de remarquer
- Je ne sais pas s'il était de bon goût de vous mettre l'un en face de l'autre..." maugrée-t-il, faussement bougon

Nous rions puis je raconte dans les grandes lignes mon périples depuis ma traversée de Martavà jusqu'à ma rencontre avec le guerrier dans les Montagnes d'Arimal. Il ne semble pas s'étonner du défi lancé par son ancien professeur et je comprends qu'il a sans doute, lui-aussi, du en relever un avant de commencer son propre apprentissage... Il m'écoute avec considération, posant de temps à autres une question, révélant son caractère curieux et attentif. Je termine mon repas en même temps que mon histoire.

Nous nous levons tous en Connor consulte son capitaine du regard avant de se tourner de nouveau vers moi.

"Il reste beaucoup de choses à faire sur le bateau, je vais devoir remettre mon récit à plus tard... Mais ne t'inquiète pas, je tiendrai ma promesse car je ne repars qu'à la fin de la semaine avant de prendre la route du Nord. Nous aurons donc l'occasion de nous revoir d'ici-là !"

Il quitte l'auberge sur un sourire lumineux, comme reflétant celui qui s'étale sur mon visage. Géode rit sous cape. Qu'y a-t-il de si drôle ?

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 8 Nov 2014 - 22:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 19 Juil 2013 - 13:09

Encore, encore, encore ! =) Oui je sais, j'en redemande un jours après et j'abuse ! Mais promis à chaque fois que tu postera sur ton histoire j'en ferrais de même (dans la mienne) !

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Ven 19 Juil 2013 - 19:59

C'est un bon deal, ça me va !! ^^ En espérant que tu vas t'y tenir, ça me motivera peut-être à poster les trois chapitres que j'ai en rab... QUOOOI ?? Moi traîner ?! Jamais !! What a Face 

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 31 Juil 2013 - 18:43

umaitë : (adj.) maladroit, malhabile – Extrait du Dictionnaire Quenya

88ème jour – Sur un rebord de falaise

« Alors comme ça Connor te fait de l’effet ? »

La question sans détour et sans subtilité me prend par surprise et je rate ma parade. Le bâton de Géode vient frapper mes côtes sans la moindre délicatesse, me coupant le souffle et m’empêchant de répondre. Je fais tournoyer le miens pour regagner un peu d’espace… et de temps. Nous combattons à la cime de la falaise que nous avons escaladée la veille. Je suis dos au vide, si bien que je ne peux reculer, ce qui m’enlève la possibilité de l’esquive, pourtant essentielle en combat. Je dois composer autrement, développer ma souplesse de mouvement, puisque ma position exclue le déplacement. Le fait d’être acculée me permet de stimuler mon imagination afin d’adapter ma technique à ce handicap. La lame de substitution de mon adversaire glisse le long de la mienne, j’en profite pour tenter l’estocade qui manque le ventre de peu, détourne de nouveau l’arme de mon mentor qui revient à la charge.

« Ne fais pas semblant de ne pas avoir entendu la question jeune demoiselle ! Si tu penses que ton sourire béat m’a échappé, tu dois me croire sérieusement myope ! »

Je m’accroupis de justesse pour éviter l’attaque suivante, de nouveau perturbée par l’interjection qui vient de fuser.

« Quel sourire ?! »

Je dévie son poignet d’un coup de botte et balance mon coude vers l’arrête de son nez. Le manque d’un cheveu.

« Celui que tu arborais quand il t’a dit que vous vous reverriez bientôt ! »

Je frappe son bras de mon poing refermé sur mon bâton et exécute un demi-cercle avec ce dernier qui effleure sa pomme d’Adam avant d’être arrêté à temps. J’ai très bien compris le petit manège de Géode. Un ennemi sournois n’hésite certainement pas à asticoter son opposant verbalement !

« Je l’apprécie. Il m’a l’air très sympathique et je suis heureuse d’avoir l’opportunité de mieux le connaître, voilà tout ! »

Une figure serpentine de l’arme de Géode me demande toute mon attention. Je l’analyse consciencieusement afin de pouvoir la reproduire à l’occasion puis l’évite d’un mouvement de hanche.

« En effet, il est charmant. »

La remarque se veut anodine mais le ton est clairement malicieux. J’en oublie l’endroit où je me trouve et recule d’un pas pour me mettre hors de portée de la vrille suivante. Géode me rattrape par le col de ma chemise pour m’épargner une chute de vingt mètres et je retrouve mon équilibre après un bref instant de panique.

« T’aurais-je déstabilisée ?
- Oui !… Non !… Quelle drôle d’idée d’insinuer… je ne sais quoi ! »

Je m’emmêle les pinceaux et le sourire moqueur de Géode me semble de plus en plus appuyé. Ce n’est pas qu’une impression.

« Je vois. Bon, de toute évidence, tu n’es plus en état de te battre… et c’est sans nul doute l’heure exténuante d’entrainement à flanc de falaise qui est en cause ! »

Je me contente d’un regard noir car j’ai conscience que mes justifications maladroite ne me sont pas d’une grande aide face à l’air goguenard du guerrier. En désespoir de cause, je soupire et m’enveloppe dans une illusion de dignité avant de prendre le chemin du phare. Une fois lavée et changée, je retrouve Géode au rez-de-chaussée. Ce dernier croque dans une pomme vert vif d’un air distrait. Il se tourne vers moi et annonce d’un ton faussement indifférent : « Nous descendons au village, je dois voir quelqu’un. Tu pourras en profiter pour faire plus ample connaissance avec Connor ! »

Je retiens une exclamation joyeuse mais je crois que mon visage me trahit.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Sam 8 Nov 2014 - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1611
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Mer 31 Juil 2013 - 22:46

Lucyll est amoureuse ! Lucyll est amoureuse ! LUCYLL EST AMOUREUSE !!!!!

Désolée mais devant cette situation, je m'autorise un petit...
...
...
...
C'EEEEEST MIIIIIIGNON !!!!!!

Le bisou ! Le bisou ! Le bisou ! mrgteen 

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 1 Aoû 2013 - 15:17

Très intéressant tout ça... j'ai hate de voir ce que le fameux Connor va être...

Je serais tenté de faire la même promesse qu'Ergail, mais je pense ne pas réussir! ^^"

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 1 Aoû 2013 - 16:44

x) Ce serait drôle ! Mais rassurez-vous, je n'ai qu'un chapitre d'avance sur papier, je vais vite devoir m'y mettre si je veux vous faire accélérer la cadence !

Amy : C'est pas vraaaaaaiii !! [perso' pas mature pour un sou] Et puis d'abord, vas donc t'occuper de Mark ! Ou de Trent ! Ou d'Eliott ! Razz 

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1611
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 1 Aoû 2013 - 18:11

...( de toute façon ils vont passer à la casserole....mouhahaha )...

PAS DU TOUT !!!!! [Ne rougie pas du tout ] Et puis d'abord avec Elliott : c'est pas possible sinon je devrait le tuer ! Ensuite Mark....c'est un COPAIN ! Pour Trent :...je ne lui ai rien demandé moi !!!!

Tu peux parler toi avec ton Connor ! C'est pas moi qui ai le béguin pour lui avec une tête et un sourire de Gogeron ! Même ton maitre se tord de rire !

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   Jeu 1 Aoû 2013 - 18:24

Non, c'est vrai... Juste un copain... Ouiouioui... *sourire appuyé*

Géode n'est pas mon maître. Je n'ai jamais employé ce terme. Tu trouveras celui de professeur ou de mentor, jamais celui d'un maître. Je tiens à cette différence.

L'histoire de Connor est tout juste ébauchée. Même pour moi elle est encore un peu floue, mais c'est un personnage qui flottait dans un coin de ma tête et que je ne pouvais pas laisser croupir là. Quand à cette histoire de béguin, mon perso' a ici dix-sept ans, vient tout juste de sortir de la solitude qui l'étreignait depuis le début de sa vie, et rencontre toute sorte de gens depuis le début de son escapade. Il fallait bien que CE genre de rencontre arrive à un moment ou un autre... L'évolution ne tiens cependant qu'à moi, et mon perso' ne sera pas ridicule ! Du moins pas pendant bien longtemps (même si j'avoue que pour le moment, ça m'amuse de la martyriser avec les moqueries de Géode).

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Journal de voyage - Des mots, des souvenirs, des couleurs et du vent...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» DÉMYSTIFIER
» Les gens du voyage
» Sinistre farce éléctorale dans les Caraibes selon le journal Humanite.fr
» Voyage de Bougainville
» L'histoire en quatre mots

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan :: Salles d'études - Débats :: Histoires et contes de fées-