Domhan
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 Bestiaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Bestiaire.   Dim 14 Oct 2012 - 15:40

Vous connaissez déjà le principe, sauf qu'en plus ici il nous faudra l'histoire et l'évolution de l'espèce dans le temps en plus des caractéristiques classiques requises. Donc comme toujours, le nom, les caractéristiques, le lieu de vie, un dessin si possible. Attention les créatures en cours de création ne figurent pas ici mais dans les Essais Lambda !

Sommaire :


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Sam 20 Oct 2012 - 18:51

Dragons :

-Les Pseudodraco : ne dépassent pas 3m de haut pour 9 de long. Grands reptiles, généralement ailés, et pouvant exhaler des vapeurs aux propriétés diverses (corrosives, inflammables, empoisonnées...). Leur intelligence se limite à une intelligence animale classique. Ils ne peuvent ni parler, ni maîtriser la magie.

-Les Dragons (Draco) : d'une taille déjà imposante (3 à 12m de haut, jusqu'à 30/40m de long), ces dragons ci partagent les caractéristiques des précédents à quelques détails près. Ils sont bien plus intelligents que leurs cousins plus petits (intelligence quasi humaine à humaine), et certains, parmi les plus vieux seulement, peuvent parler. Ils peuvent aussi être des utilisateurs de magie assez rudimentaires. Ce sont ces dragons ci qui ont tendance à amasser un trésor et à se réfugier dans une grotte. Peuvent passer plusieurs dizaines, voire centaines d'années en sommeil. Ils ressentent des sentiments, notamment l'amour et la haine.

-Les Dragons Majeurs (Draco Magnus) : Des dragons d'une taille colossale, qui se compte en dizaines voire en centaines de mètres. Leur intelligence est l'égal de l'homme pour les plus jeunes, mais supérieure pour la plupart. Très sages de par leur longue vie, ils maîtrisent la parole avec aisance. Ce sont de meilleurs magiciens que quasiment tous les êtres humains, et préfèrent généralement l'usage de la magie à celui de leurs talents naturels en combat. Ils peuvent rester plusieurs millénaires en sommeil, c'est pourquoi on les confond souvent avec des montagnes ou des îles.
Il est bien connu que plus un dragon est gros, plus il vit vieux et plus il dort longtemps et souvent.

[Texte original de Thaddeus Dreadstone]

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Jeu 3 Mar 2016 - 20:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Sam 20 Oct 2012 - 18:52

Garborythe
Taille : Taille humaine, légèrement au dessu de la moyenne, environ 2 mètres
Caractéristiques physiques : "Il se tient à la vertical, exactement comme un homme, mais légèrement courbé en avant. Sa peau blanchâtre et flasque recouvre son corps d’une maigreur extrême, à peine vêtu d’un pagne déchiré autour de la taille. Sa tête, hideuse, pourrait appartenir à une sorte de reptile particulièrement repoussant. Ses yeux vides d’un blanc laiteux paraissent aveugles. Ses dents semblent trop grandes, trop nombreuses, trop effilées pour sa mâchoire. Son mufle, réduit à deux minces fentes légèrement rougies." [Extrait de Journal de Voyage]
Mode de vie, habitat : Créature nocturne et solitaire, elle aime se cacher le jour dans la vase ou la boue et recherche par conséquent des lieux marécageux ou humides tout du moins.
Dangerosité : "L’arme la plus mortelle du Garborythe, est son haleine empoisonnée : quiconque la respire perd connaissance, voire meurt, permettant ainsi à la créature de se repaître de sa proie." [Idem] Il est également plus rapide et fort que sa silhouette gracile ne le laisse présager.
Moyen de lutte : Euh... et bien à moins d'être particulièrement enrhumé, se tenir à distance semble un moyen tout à fait indiqué pour ne pas avoir de problème...



Par Lucyll

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Lun 22 Fév 2016 - 23:13, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Sam 20 Oct 2012 - 18:53

Les Nartz : Une famille de rongeurs de toute taille qui n'a pas la dent creuse !

  • Nusarène : Voilà une alliée de tous les jardiniers, elle mange tous les gastéropodes qu'elle peut, elle les adore ! C'est la plus petite de la famille, une naine même puisqu'elle dépasse rarement les 20cm avec la queue. Elle aime aussi certaines plantes.
  • Nartzère : Plus grosse que la Nusarène, environ 30 cm de long, elle est une grande amie des plantes. On l'appelle la semeuse car elle plante les graines des arbres qui lui fournissent à manger ou qui l'abritent. C'est une bestiole qui se plaît dans les clairières qu'elle ensemence de céréales. Attention, une mère peut atteindre les 40 cm et défendre à griffes tirées ses petits. Les femelles sont majoritaires et souvent solitaires.
    Par Ergaïl
  • Nartise: En voilà un beau Nartz, celui-ci approche les 60 cm, il adore les ruisseaux, peu importe que l'on trouve autour forêts, champs ou prairies, il s'adapte très bien. Il fait son terrier tout près de l'eau et utilise cette dernière pour se transporter, il se nourrit de céréales et de noix/noisettes
    Par Ergaïl
  • Natgoutant: un mal aimé de la famille, en voilà un qui s'est adapté aux égouts mal entretenus. Il nage à la perfection comme son cousin et se nourrit des détritus.
    Par Ergaïl

Egareur (ou Lutin des Prés)

Taille : 10cm de haut (les plus petits plafonnent à 6cm, les plus grands à 15cm).
Caractéristiques physiques  : Relativement humanoïde, se tient debout sur ses deux pattes arrières. Légèrement courbé vers l'avant. Yeux rouges ou oranges légèrement phosphorescents. Corps brun (sombre chez les mâles/clair chez les femelles) et filiforme. Brins d'herbe sur le dos, le long de la colonne vertébrale, et la tête (teintes allant du vert au jaune). Mains à quatre doigts dont un pouce.
Mode de vie, habitat : Vit en petites colonies où chaque individu est indépendant. Loge dans des nids d'herbes sèches dans les buissons épineux. Les colonies se concentrent dans les grandes étendues d'herbes hautes et sèches (plaines, prairies, champs, etc.)
Dangerosité : Egare les voyageurs.
Moyen de lutte : Craint l'eau.

Par Lucyll





Tigre-Panda (Fauve des plaines)

Taille : 1 m 20 à hauteur d'épaule, pèse une centaine de kg de muscles
Caractéristiques physiques : Pelage fauve allant du jaune pâle au roux, à l'exception du contour des yeux et des oreilles qui lui donnent son nom, noirs. Crocs proéminents tout comme leurs cousins, les tigres-pandas arctiques). Longue queue, terminée par une touffe de poils noirs. Pattes courtes, muscles noueux, il est taillé pour la puissance et la précision. Il n'est en revanche pas très endurant lors d'une course et aura tendance à préférer les pointes de vitesse sur de courtes distances.
Mode de vie, habitat : Vit en solitaire, dans les plaines et les landes, excepté à la saison de reproduction ou les individus se regroupent par couple, puis, par petit clan familial. Les deux parents s'occupent des petits jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge adulte, ce qui est très peu courant pour un animal aussi indépendant. Les femelles mettent au monde une portée ne dépassant pas les quatre petits, qui sont considérés comme adulte dès un an. Une femelle ne se reproduit généralement pas deux saisons de suite.
Dangerosité : Carnivore. Technique de chasse très efficace misant sur une approche silencieuse de la proie puis une attaque fulgurante vers la nuque.
Moyen de lutte : Il ne sert à rien de courir (il faut partir à point... euh... il ne faut pas en croiser !) mais l'effrayer peut parfois vous sauver la vie même si le combattre semble être la meilleure alternative en cas de rencontre sur son terrain de chasse.
Par Lucyll

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Lun 22 Fév 2016 - 23:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Sam 20 Oct 2012 - 18:55

Scripteur des forêts, ou écritoire(appelation domestique) :

Le scripteur est un petit oiseau blanc de la taille d'un moineau qui a la partie supérieure du bec proéminente et fendue verticalement. Il mange habituellement des baies rouges ou brunes, le jus de celles-ci est stocké dans son bec, lui permettant de tracer l'équivalent d'un trait d'une centaine de mètres. A l'état sauvage, il ne s'agit que d'un charabia incompréhensible, mais si vous avez la chance de trouver un oisillon, il pourra au bout de six mois d'apprentissage écrire sous votre dictée. Cet oiseau nécessite peu de soins et vit une quinzaine d'années. Le compagnon idéal de l'écrivain. Il a cependant parfois du mal avec une lettre courbe, le S dans le cas du mien.
P.S : on raconte que certains écritoires sont capables d'écrire des textes par eux-mêmes, je n'en ai encore jamais vu.

par Amras

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Lun 22 Fév 2016 - 23:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mer 2 Jan 2013 - 19:59

Rapcer

Les rapcers sont des reptiles carnivores, vivant le plus souvent dans les forets, mais on peut également en trouver dans des plaines, plateaux, ou autres, tant qu'il y a une végétation suffisante pour installer leurs nids (broussailles denses au centre duquel se trouvent les femelles et leurs œufs, gardés férocement). Un rapcer taille environ 1 mètre, parfois 1,50m de la tête au bout de la queue. Le corps est couvert d'écailles très résistantes allant du brun clair au vert, et hérissé de pointes effilées le long de l'échine. La tête est osseuse, avec deux petits yeux vifs et une gueule allongée pleine de dents pointues. Il possède six pattes ayant chacune trois doigts griffus.
Souples, très agiles, ces animaux se déplacent en bande de 10 à 20 individus et communiquent par des cris aigus et brefs. Craignant le feu, et n'étant pas des mangeurs d'hommes (ou d'elfes, de nains, de vampires, etc...), ils restent inoffensifs si on ne s'approche pas de leur nid. Leurs écailles solides en font un matériau très apprécié, qu'on récolte en grande quantité lors de la mue (environ 1 fois par an).



_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.


Dernière édition par Dimna d'Emeris le Lun 11 Nov 2013 - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mer 2 Jan 2013 - 20:15

Dleme

Les dlemes sont des créatures herbivores vivant dans les plaines et vallées. Leur durée de vie est d'une vingtaine d'années. Animal doux et parfaitement inoffensif, il est LA proie préférée de la plupart des prédateur, et la dleme ne doit sa survie qu'à son ouïe incroyablement développée (d'où ses oreilles démesurées) qui lui permet de repérer ses ennemis et de prendre la fuite. Elle possède quatre pattes fines, des rayures brunes sur son corps beige, une petite queue recourbée et d’immenses oreilles qu'elle peut faire pivoter en tous sens. Elle toise environ 1,60m (tête dressée). Elle se déplace par bonds (à la manière d'une antilope). Son cri est une longue stridulation semblable à celle d'un criquet, et il est rare de voir une dleme solitaire : elles sont souvent rassemblées en troupeau d'une dizaine d'individus.



_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.


Dernière édition par Dimna d'Emeris le Lun 11 Nov 2013 - 17:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Lun 11 Nov 2013 - 16:55

Licorne

La licorne est une créatures très rare, vivant dans les forêts froides à tempérés (reculées, isolées, sauvages et daaaangereuses). Elle est nocturne, et sa silhouette fantomatique au clair de lune a de quoi terrifier les bonnes gens qui jouent les somnambules...

La licorne est un animal solitaire, mais tous les 33 ans, elle part en quête d'un compagnon pour se reproduire, et durant les 5 ans pendant lesquels le cornilien (bébé licorne) grandira, le couple restera ensemble avant de se séparer de nouveau quand le cornilien sera devenu grand! Une licorne vit une petite centaine d'années, et met 5 ans à arriver à maturité.

La licorne à la naissance est blanche, et sa robe fonce au fil des années. Les licornes noires existent, ce sont les plus anciennes et donc les plus puissantes. Une licorne est assez imposante par sa taille, environ 1,70 au garrot pour 800 kg. Elle possède de longues pattes, avec d'imposants fanons qui masquent de larges sabots noires en théorie, bruns de terre en pratique. Sa tête est courte et concave, son encolure robuste. Une licorne est souvent maigre car sa magie consume en grande partie ses réserves. Côté régime alimentaire, elle est herbivore. Pour plus de précisions, voir la bibliothèque, Plantes et Mycélium.

Parlons de sa magie : sa corne, torsadée et d'un blanc nacré, lui permet de communiquer avec d'autres esprit grâce à la télépathie, mais aussi agir dessus, en en lui donnant des hallucinations, courtes mais terriblement réalistes. Autre don des licornes, elles ont un pouvoir régénérateur très puissant. Elles l'utilisent le plus souvent pour elles-même, mais peuvent aussi le transmettre par le biais de leur corne d'un simple contact (vous savez, la traditionnelle illustration où on voit une licorne penchée vers un humain, avec sa corne touchant le front de celui-ci !). Lorsque la licorne meurt, sa corne garde son don de guérison mais perd tout pouvoir psychique.

Les licornes sont des êtres sauvages par nature, et ne peuvent pas être domestiquées. Elles détestent la contrainte, le désir de domination, la cupidité, etc... Les personnes porteurs de ces traits de caractère auront peu de chance de les approcher et encore moins d'obtenir leur aide. En effet, bien qu'elles ne s'apprivoisent pas, les licornes acceptent parfois d'aider ou de parler avec d'autres créatures.

La licorne a mauvaise réputation, c'est un animal craint par sa capacité à lire les pensées et manipuler l'esprit, mais aussi à cause de nombreux contes lui conférant un esprit malfaisant, principalement basés sur le fait qu'elle mange nombre de plantes vénéneuses et qu'elle est particulièrement inquiétante à rôder dans l'ombre des arbres la nuit. Elle fût de plus très chassée pendant quelques temps pour sa corne qui guérissait n'importe quelle blessure ou maladie, avant que la population ne se rende compte que la licorne n'était pas créature à se laisser faire et que rare étaient les chasseurs qui revenaient de leur expédition. On peut donc comprendre que les licornes gardent une certaine amertume et préfèrent s'isoler.



_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1611
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mer 15 Jan 2014 - 18:51

Le Pilmoo

Le Pilmoo est un oiseau vivant dans les régions glacées du nord. Il vit sous la terre pour se protéger du froid, dans des galeries de glace qu’il creuse et qu’il agrandit en permanence. Cet oiseau a donc un épais duvet de plume qu’il change en passant à l’âge adulte.

Le Pilmoo à des nageoires et des pattes palmées et est donc habile dans l’eau pour trouver du poisson : la base de son régime alimentaire. Vivant en groupe de quelques dizaines d’individus, le Pilmoo creuse à l’aide de petites griffes situées à l’extrémité de ces pattes palmées et de griffes plus grosses cachées sous les plumes de ses nageoires. Les galeries de Pilmoo sont reliées entre elles et chaque familles possèdent une salle personnelle où se trouve le nid et une grande salle commune pour y déposer la nourriture, que les parents apportent pour leurs progénitures. (Note : la femelle Pilmoo peut pondre jusqu’à cinq œufs par couvée maximum et les petits ne sortent pas du nid avant l’âge de un an )

Les Pilmoos sortent de leurs terriers uniquement pour aller chercher de la nourriture. Mais ce qui est étonnant chez ces petites créatures (30 cm max à l’âge adulte) c’est qu’en cas de danger, certains Pilmoos poussent des petits cris aigus, comme un rappel à l’ordre, et qui préviens le reste de la famille. Tous les membres présents à l’extérieur rentrent instinctivement dans leurs galeries, dont ils rebouchent les entrées avec leurs griffes.  

Les Pilmoos sauvages sont très difficiles à observer puisque la moindre vibration dans le sol, provoquer par le déplacement d’animaux plus gros les mets immédiatement en état d’alerte. Une fois le danger éloigné un ou deux Pilmoos sortent uniquement leurs têtes de la glace pour s’assurer que le secteur est de nouveau sûr.

Côté apparence les Pilmoos mâles et femelles se distinguent par la couleur de leurs plumes faciales. La femelle à la tête blanche et le mâle à la tête bleu marine. Cependant à la naissance, le sexe des oisillons n'est pas reconnaissable : leurs plumes sont blanches intégralement.  




La reproduction des Pilmoos se déroule une fois par ans entre Mial et Ondéal. La femelle Pilmoo choisit son prétendant en fonction du nid qu’il a creusé préalablement. Plus le nid, creusé dans la glace, sera aménagé et spacieux, plus le prétendant aura de chance de conquérir la belle. Une fois choisit, les deux Pilmoos restent ensemble toutes leurs vies, ils sont de ce fait inséparables ( si l’un des deux membre du couple meure alors l’autre se tue).  

Petite anecdote supplémentaire : une expression est d’ailleurs utilisée pour désigner une personne qui prend la fuite rapidement : «  Prendre la Pilmood’escanpette »    

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde


Dernière édition par Amy Wicardomma le Lun 7 Avr 2014 - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Sam 15 Fév 2014 - 18:15

Le Balyr

Le balyr est un animal vivant dans les zones froides, sur les côtes rocheuses. Il s'installe le plus souvent dans des grottes creusés dans la roche en bord de mer, pour s'abriter du vent glacial et salé venant de la mer. Il vit en groupe d'une dizaine d'individus et communique avec eux par des ronflement sonores et très graves. C'est un animal calme, placide, pas agressif pour un sou. Tous les ans  ce mammifère s'accouple en Sémial. Le couple ne se séparera plus ensuite pendant les cinq mois que dure la gestation, puis le mâle délaisse la femelle qui s'occupe du petit pendant les trois mois qui suivent avant de le laisser nager de ses propres nageoires.

Il peut vivre jusqu'à une trentaine d'années. C'est une créature herbivore qui se nourrit d'algues et de plantes aquatiques. Il craint peu de dangers sur la terre ferme, ses prédateurs sont avant tout marins : serpents de mer et autres montres aquatiques le considèrent facilement comme un repas acceptable.

Le balyr est un animal terrestre possédant deux poumons, pourtant il peut sembler très pataud, tandis que dans les vagues il nage avec autant de grâce que d'agilité. Il peut rester sans respirer sous l'eau près de six heures. Il possède une importante réserve de graisse sous sa peau épaisse pour résister aux dures températures de son milieu de vie. Son corps est doté d'une queue puissante, de deux pattes palmées, une crête dorsale et deux larges nageoires de chaques côtés de sa petite tête.



_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Ven 23 Mai 2014 - 23:48

Les Yorts :

Les yorts sont des animaux ressemblant à de gros buffles. À l'âge adulte, ils atteignent généralement la taille d'un homme et les plus grands peuvent atteindre deux mètres pour à peu près 800kg. Ils portent des cornes épaisses mais courtes dépassant au-dessus de leur tête. Autre détails distinctifs : les longs poils qui les recouvrent presque totalement sont d'un vert profond. Pareille couleur vient du fait que le yort est à la fois un animal est une plante. Il a un corps imposant avec des muscles lui permettant de se déplacer, de brouter, et de se défendre. Dans sa fourrure étrange on peut trouver de grosses baies violettes de la taille d'une tomate. Ces baies ne se trouvent que chez les mâles et elles tombent lorsque ceux-ci s'occupent des petits pour les nourrir.

Ces baies extraordinairement nutritives sont prisées dans toutes les tribus barbares. Les enfants mettent souvent leur agilité et leur malice à l'épreuve en les récoltants, tout en évitant de se faire piétiner.

La reproduction des yorts est étonnante car une femelle se fait saillir par plusieurs mâle avant de quitter le troupeau et de s'isoler pour trouver un endroit adéquat. Une fois le bon endroit trouvé, elle se pose au sol et se laisse mourir en quelque sorte. Mais elle ne meurt pas, car en fait elle se transforme en arbre d'où tombent les petits comme des fruits. Ensuite les petits doivent être recueillis par un troupeau d'adultes où les mâles les nourriront, grâce à leurs baies ultra-nutritives, pendant un an. C'est du bois de ces arbres-mères que sont confectionnés les arcs barbares, prélevé peu après la chute des petits. Il convient parfaitement à la conception d'arcs longs et puissants.

Ils sont donc des animaux vivant en troupeau nombreux dans les plaines. Ils migrent au gré du temps, leur nature végétale leur imposant de chercher le soleil. Il est possible de domestiquer ces animaux, mais cela est compliqué. Il faut recueillir un petit très tôt à sa tombée de l'arbre, or ils ne tombent qu'en présence d'un troupeau d'adultes qui les défendront violemment. De plus, il faut les nourrir pendant un an avec des baies et il est difficile de s'en procurer suffisamment. Mais si on réussit, on obtient un compagnon fort pouvant servir de monture et d'animaux de transport. En générale, chaque grande tribu barbare en possède un.

Il se nourrit d'herbes une fois adulte, je ne pense pas qu'il y ait une préférence quelconque pour les pissenlits ou autres… C'est un animal comestible (c'est du muscle sous les poils verts) mais très communautaire donc à moins de vouloir affronter tout le troupeau, il est difficile d'en chasser un seul. Ils se défendent essentiellement, il est rare qu'ils attaquent sans raison, mais ils chargent de manière efficace s'ils se sentent menacés ou si quelqu'un s'approche un peu trop des petits.



Idée originale de Kupo et dessin de Rhapsody

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Lun 22 Fév 2016 - 23:28, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Sam 19 Juil 2014 - 11:09



Nom : Numari
Longueur : environ 2m-2m10
Hauteur au garrot : 70 à 90cm
Poids : 40-50 kg

Apparence : Leur peau est une sorte de cuir, très râpeux au toucher, et plutôt fin. Elle est généralement grise, tirant parfois sur le bleu ou le marron, avec des variations selon les individus et les régions. Ils ont aussi des poils, rares et fins, surtout concentrés sur l'échine et la queue. Les mâles sont plus gros que les femelles, et leurs crêtes dorsales sont différentes. Celle des femelles est basse et allongée, celle des mâles est haute et droite. Elle intervient dans la parade nuptiale : plus le mâle est viril, plus il a une grande crête! Leur queue n'est pas montrée ici, mais elle est longue et droite. Elle leur permet un bon équilibre, et se termine généralement par un panache de poils noirs.

Habitat : Vit dans les plaines humides, à proximité de lacs ou de rivières, dans lesquels il passe le plus clair de son temps à patauger.

Alimentation : Carnivore. Bien que majoritairement aquatique, il chasse sur la terre ferme. Ses proies sont des animaux de moyenne à grosse taille (exemple : vous) et de préférence plutôt lents (exemple : vous! ^^). N'ayant pas une mâchoire très puissante, les Numaris se reposent surtout sur leurs longues griffes et leurs pattes puissantes pour chasser. Ces dernières leur offrent une vitesse de course de 40 à 60 kilomètres/heure en moyenne. Ils chassent en meutes, isolent un animal et l'encerclent à distance raisonnable. Ils commencent alors à l'attaquer, les un après les autres. Ils bondissent sur leur proie, la lacèrent d'un ou deux coups de griffes, puis battent en retraite. Cela réduit les chances de blessures pour ces animaux au demeurant fragiles.

Structure sociale : Les Numaris vivent en meutes, allant d'une dizaine à plus de soixante individus. La meute défend un large territoire (on compte environ 20km² par tranche de cinq individus) contre les intrusions d'autres clans. Ils communiquent de façon complexe, à l'aide de claquements, de grincements et de grognements.
Les meutes de Numaris sont sous le contrôle d'un mâle et d'une femelle dominants. Le mâle dominant obtient ce titre en combattant tout autre mâle qui contesterait son autorité. La femelle dominante obtient ce titre en étant la compagne de ce dernier. Néanmoins, elle peut être reniée et remplacée à tout moment. Le mâle dominant choisit l'ordre dans lequel les individus de la meute vont se servir dans les butins de proies, et la quantité que chacun prélèvera. La femelle dominante donne ou non l'autorisation aux femelles de la meute de se reproduire.

Reproduction et développement : Alors, pour la reproduction, c'est des mammifères, donc je laisse votre imagination travailler! ^^ Un mâle intéressé par une femelle peut lui faire la cour, une parade nuptiale de plusieurs jours comprenant des "danses" et l'offre de petites proies. Si la femelle répond positivement aux avances du mâle, les deux deviennent partenaires exclusifs. Néanmoins, tels couples peuvent se briser si ils s'avèrent incapables de produire des descendants, ou par un comportement agressif de la part de l'un des partenaires. Les femelles sont fécondes toute l'année, mais ne sont réceptives que deux fois par an, aux alentours de Brumaine et de Fauchiale. La gestation dure 15 mois. Les petits sont mis bas sur la rive, et se réfugient immédiatement dans l'eau. Ils y restent environ 10 mois, durant lesquels ils sont allaités, avant de faire leurs premiers pas sur terre, et de prendre leurs premières bouchées de viande. La maturité sexuelle intervient aux alentours de 8 ans. Les jeunes mâles, à cet âge, quittent leur meute, pour en former ou en rejoindre une nouvelle. Ils sont généralement bien accueillis par leurs nouvelles familles, pour peu qu'ils montrent de la soumission au couple dominant. A moins bien sûr qu'ils n'essaient de détrôner le mâle en place... Leur longévité est d'environ 30 ans.

Relations avec les autres espèces : les Numaris ne chassent que quand ils ont faim, et ne sont pas craints par les herbivores hors de leurs horaires de repas. En revanche, ils sont très agressifs envers les prédateurs et les espèces pensantes qui s'aventureraient sur leur territoire. Cependant, ils savent quand faire profil bas, et n'attaqueront pas un ennemi clairement plus fort ou plus nombreux qu'eux. La domestication de ces créatures est possible, pour peu d'utiliser de très jeunes individus. C'est néanmoins une pratique dangereuse, car ils peuvent se rebeller au moindre signe de faiblesse de leur "maître"...

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mer 19 Nov 2014 - 15:12

Gogeron

Poisson dont la tête constitue la quasi-totalité du corps, les organes y étant tous regroupés. Sa bouche est si grande qu'il paraît sourire en permanence. Il mesure une vingtaine de centimètres. Très commun, il en existe des variétés d'eau douce. La seule partie réellement mangeable est sa nageoire caudale, ridiculement minuscule. Ils se déplacent le plus souvent en banc de dix à trente individus en pleine mer mais deviennent indépendant quand ils vivent près des côtes.

On dit, "sourire comme un gogeron" ce qui signifie "sourire béatement", souvent synonyme de "sourire idiot".

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Lun 22 Fév 2016 - 23:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Sam 6 Déc 2014 - 13:08

Snežinka (Flocon de neige en Norvégien) :

Bestiole:
 

C'est un groupe d'Orzaaliens en voyage il y a plus de six ans qui en a ramené quelques jeunes individus. Cette espèce, endémique des plateaux Vampyrs était en court d'extinction à cause de trappeurs peu scrupuleux. Pour sauvegarder l'espèce (et contre quelques services) Soë proposa a quelque uns de ses alliés dont Orzaal d'abriter une poignée de spécimens. Les Snezinkas ne sont pas domesticables. Il est quasi-impossible de récupérer un nouveau-né et même si vous le faisiez il se laisserait mourir. Ils ne supportent pas être enfermés, impossible non plus de les mettre en enclos donc, ils les défoncent en peu de temps avec force en utilisant leur défenses et cornes. De la même façon ils ne craignent presque aucuns prédateurs qui préfèrent de toute façon s'attaquer à des proies plus faciles que ces murs de cornes de défenses et de laine. Les Snezinkas ne craignent pas les humains et s'en approche même, en revanche si un humain s'approche de la Harde il sera chargé et repoussé à grands coups de cornes.

Les Snezinkas se déplacent en hardes. On compte à Orzaal trois hardes pour 184 individus. Les hardes se déplacent régulièrement de pâturage en pâturage, préférant les alpages en altitude aux forêts en contrebas. Les femelles accouche de leur première portée à deux ans et demi et son capable de se reproduire ensemble pour les ans. On peut aussi noter que deux tiers des individus sont des femelles. C'est le mal dominant qui dirige la Harde, c'est à dire celui avec le plus de cicatrices, et le plus grand. Les Snezinkas sont herbivores, ils aiment le trèfle, l'herbe, les pâquerette et même les orties mais ne supporte pas la moindre feuille d'arbre ou le moindre légume. Ils sont donc très dur du point de vue alimentaire et ne mangent que certaines plantes des champs.

Les Snezinkas ont une croissance étonnante, une fois leur maturité sexuelle atteinte ils continuent de grandir lentement au cours des années. Un individu moyen (de 6 ans disons) fait 0,90m au garrot. Leur espérance de vie est de treize ans mais certains mâles dominants vont bien plus loin et pouvaient atteindre chez les Vampyrs trente-cinq ans pour une taille de 2m au garrot.

A Orzaal les Snezinkas adoptent un comportement étonnant, les mâles dominants guide leur harde vers le village lorsque les femelles vont bientôt mettre à bas. Il arrive même qu'ils rentrent dans le village et en habite les jardins. On suppose qu'ils font ça pour protéger leurs petits des prédateurs félins que les enfants humains repoussent avec leurs cris. Autre chose étonnante, l'instinct maternel des femelles est tellement développé pendant cette période qu'il déborde sur les petits humains de moins de huit ans. Du coup les enfants peuvent jouer avec les petits Snezinkas, au milieu des hardes, impunément. Contrairement aux adultes. En fait, vous l’aurez compris les enfants en bas-âge adorent ces « bestioles » car elles sont gentilles avec eux, car ce sont de grosses peluches (même si elles sentent un peu fort) et parce qu’ils adorent jouer avec les bébés des Hardes.

Puisqu'ils n'arrivaient pas à les domestiquer, les villageois on décidé d'exploiter ce comportement. Ils forment des pâturages proche du village et chouchoutent les chefs de harde pour que les Snezinkas reviennent chaque année. Quand ils sont là, les tisserands attendent avec impatience une journée très chaude. Quand celle-ci arrive, les Snezinkas sont épuisés par la chaleur et ne daignent même pas se lever, alors les villageois arrivent et coupe leurs poil de trois quart de leur longueur le plus vite possible. Si ils ne sont pas assez rapide les individus tondu les premiers ont le temps de se rafraîchir et de réagir. Le tout doit donc être fait en moins d'une heure. Ce qui donne l'occasion aux Orzaaliens de faire des fêtes, des concours de vitesse de tonte, de filage etc. Au final quand les Hardes repartent pour leurs alpages, tout le monde est triste.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Dim 7 Déc 2014 - 0:11

Géhodon :

Il s'agit d'un grand mammifère de 2,50m au garrot et pouvant peser de 2 à 3 tonnes. Utilisés comme monture par les caravaniers, les Sirsheps en ont fait un emblème. Ces animaux sont en effet capables de marcher plusieurs heures à allure raisonnable, malgré des climats difficiles et peuvent porter de lourdes charges. Les dresseurs les montent assis en tailleurs à la base du cou.

Le géhodon est recouvert d'une épaisse toison beige, allant du crème au sable, très rêche. Ses deux gros yeux rouges sont assez fragiles et une épaisse touffe de poils les protège donc de la lumière. On n'observe pas de dimorphisme sexuel. Il se nourrit de fourrage et de céréale.

On trouve très peu de géhodons à l'état sauvage, et ce, seulement dans les régions au climat continental. A l'instar des chevaux, ils ont en effet été massivement domestiqués. Élevés au sein de troupeaux, ces animaux sont très sociaux et placides. Leur grande taille et l'épaisseur de leur fourrure suffit à décourager les éventuels prédateurs. La reproduction des géhodons est très lente : gestation de 15 mois pour la naissance d'un seul petit à la fois. Leur espérance de vie varie de 40 à 50 ans.

Au sein de la culture Sirshep, le géhodon est devenu un compagnon à part entière. Ainsi, à la mort de l'une de leurs bêtes, la caravane entière s'arrête pour veiller sur l'animal agonisant. Après qu'il eut rendu son dernier souffle, les Sirsheps le veillent une nuit de plus pendant laquelle ils accompagnent l'âme du défunt de prières et de remerciements. Le lendemain, les Sirsheps repartent sur les routes, emportant les plus jeunes. Plusieurs caravaniers restent sur place et dépècent la carcasse afin d'en récupérer la viande et le cuir. Laisser le corps aux charognards équivaudrait à une insulte à la fidélité sans faille du géhodon pour son maître.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Lun 22 Fév 2016 - 23:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Lun 8 Déc 2014 - 17:39

L'Erohuur :


Un erohuur est une créature redoutable, vivant dans les hauteurs glaciales des montagnes, bien qu' il lui arrive parfois de descendre des pics, notamment lorsque les proies se font rares... Grimpeur émérite, sa longue queue lui assure un excellent équilibre, et ses membres musculeux, dotés de longues griffes aux postérieurs, de bonnes prises. C'est également un chasseur remarquable, possédant une technique bien rodée : il repère sa proie, s'approche silencieusement ou tend une embuscade depuis une élévation, bondit sur elle et l’enserre dans ses bras. N'allez pas croire que l'erohuur soit particulièrement affectueux et friand de gros  câlins. Son étreinte est mortelle : ses bras possèdent une force phénoménale, et broient en quelques secondes la cage thoracique de sa victime (très souvent humaine, car l'erohuur assume avec bonheur sa réputation de mangeur d'hommes).

Un erohuur est un mammifère toisant entre 0,80 cm et 1 m au garrot, et pesant près de 200kg. Son corps massif est recouvert d'un pelage épais le protégeant efficacement des durs températures de son milieu de vie, sa couleur pouvant varier du gris clair au beige. Il possède de longues oreilles lui procurant une ouïe très développée, et des mâchoires larges et puissantes lui permettant de dévorer ses proies en ne laissant pas même les os aux charognards. On le retrouve les montagnes d'Arimal, le plateau des Egarés, et il y a sûrement foule d'erohuur dans les monts Oighear, mais vu que c'est une zone inexplorée personne ne peut en être certain...

L'erohuur est un animal solitaire, vivant une quarantaine d'années. Une fois par an, de Brumaine à Ourgéon,  les mâles partent à la recherche de femelles pour s'accoupler. Cette période voient souvent de sauvages affrontements entre rivaux, dont l'issue implacable est la mort du plus faible. Les deux combattants enserrent chacun la poitrine de l'autre et tentent d'écraser leur adversaire tout en résistant pour ne pas être étouffé.

La gestation dure environ 6 mois, durant lesquels le mâle est aux petits soins pour sa douce, la protégeant et la nourrissant. Par la suite, la femelle s'occupera seule des petits (une naissance donnant une portée de 2 à 4 erohunos) pendant 2 ans avant que ceux-ci ne quittent le nid... enfin, la grotte.


_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mar 30 Déc 2014 - 19:01

La Bzzélith :

La bzzélith est un insecte vivant en ruche, dans une communauté toute entière centrée sur sa Reine. Les ouvrières, travailleuses infatigables, produise le miel qui fait le succès des bzééliths en butinant les fleurs proches de la ruche. Les essaims de bzzélith s'installent le plus souvent pour faire la ruche dans des troncs d'arbres creux et diverses anfractuosités. Ces insectes se nourrissent de pollen et de miel, et sont en général attirées par tout ce qui est sucré. Lorsque le temps blanc arrive, la ruche entre en hibernation.

Bien qu'étant en général peu agressif, la bzzélith peut devenir redoutable lorsque sa ruche est menacée. Ses piqûres sont extrêmement douloureuses et le venin contenu dans le dard provoque des démangeaisons insupportables qui peuvent durer plusieurs heures. Lorsque la bzzélith a piqué, son dard met quelques heures à repousser. Celui qui réussi à affronter les insectes furieux peut ensuite se régaler, car le miel doré est absolument délicieux pour les papilles et excellent pour la santé!

La bzzélith est réputée pour sa beauté. Sur son corps bleu nuit se dessine des multiples arabesques blanches et ses ailes délicates sont étincelantes. Certains souverains les adoptent même parfois comme "animaux de compagnie" pour le simple plaisir de les admirer, oubliant trop souvent leur dangerosité...



_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Ven 23 Jan 2015 - 11:26

Taringa :

Description physique : les Taringas font environ la taille d’un cheval et ont le corps fin et élancé, taillé pour la course. Ils ont une queue très touffue, des griffes rétractiles utilisées seulement pour se défendre contre les prédateurs et surtout de très grandes oreilles (elles font en général la moitié de la longueur de leur corps pour les mâles).

Ils ont un pelage qui change en fonction des saisons: le poil prend une teinte dorée au Temps Doré, vire au roux flamboyant au Temps Carmin puis devient intégralement blanc au Temps d'Ivoire excepté le bout de la queue qui garde une couleur dorée puis il reprend progressivement sa teinte dorée durant le Temps Verdoyant.

Dimorphisme sexuel : les oreilles des mâles sont deux fois plus longues que celles des femelles, leur queue est plus touffue et ils ont une couronne de poils autours des yeux que n'ont pas les femelles et qui garde une couleur dorée toute l'année.

Reproduction : La saison des amours dure tout le Temps Carmin, au moment où le pelage des mâles est le plus flamboyant évidemment. Au début de la saison des amours, les femelles entonnent une sorte de chant, puissant et grave avec beaucoup de modulations. Les mâles peuvent capter ce chant à plusieurs dizaines de kilomètres grâce à leur ouïe surdéveloppée. Ils choisissent pour l'accouplement la femelle ayant la plus belle "voix". Si deux mâles choisissent la même femelle, pas de querelle, c'est celui qui possède les plus grandes oreilles qui a la priorité (en quelque sorte "c'est moi qui entend le mieux donc c'est moi qui l'ait entendu en premier donc c'est la mienne").

La femelle donne naissance à un unique petit Taringgy après 10 mois de gestation. Son poil est intégralement noir à la naissance et va s'éclaircir avec le temps. Le poil définitif est obtenu à 2 ans en même temps que la maturité sexuelle. Le petit est élevé uniquement par sa mère, les mâles étant très solitaires ils quittent leur femelle dès que le petit nait. Pourtant il n'est pas rare que d'une année sur l'autre le mâle retourne auprès de la même femelle car ce sont des animaux fidèles aussi bien entre eux qu'avec leur maître s'ils sont domestiqués. Il n'est pas rare en effet de voir ces animaux s'entraider surtout dans le cas de femelles avec leurs petits. Même si chaque femelle s'occupe de son petit elles peuvent s'organiser en petits groupes en cas de problèmes.

Caractère : Ce sont des animaux très pacifiques et donc faciles à apprivoiser. Malgré cela ils sont difficiles à monter car ce sont des animaux assez nerveux et donc il faut une grande dextérité pour les contrôler. Le cavalier doit être toujours attentif, à l'écoute de sa monture, car elle pourrait faire n'importe quoi à la moindre erreur. C’est donc une monture réservée à des cavaliers expérimentés, voyageurs de longue date etc.... C'est d’ailleurs une très bonne monture pour parcourir de longues distances car elle est très rapide et confortable. Ces animaux sont aussi très courageux et n'hésiteront pas à protéger leur maître s'il est en difficulté.

Régime alimentaire: herbivore.

Localisation: plaines en bordure des forêts de feuillus. Ce ne sont pas des animaux migrateurs et ils ne vivent pas en troupeaux, ils restent donc sur un territoire limité parfois partagé entre plusieurs individus. Durant la saison des amours ils ne se déplacent plus hors de la forêt car c’est là que les femelles mettent bas et elles y restent en général quelques mois après la naissance de leur petit pour le protéger car dans les plaines il serait très vulnérable.
Spoiler:
 


Idée originale de Rhapsody

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Mar 23 Fév 2016 - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Ven 23 Jan 2015 - 11:43

Le Gamalion :

Le gamalion est un mammifère omnivore à prédominance carnivore du désert. Son pelage est brun la plupart du temps mais change de couleur en fonction des ses émotions.

Adulte, il atteint la taille de 25 à 35 cm au garrot pour un poids de 5 à 7 kilos. Son long museau se termine d'une truffe noire très sensible, de même, ses oreilles se dressent au moindre bruit et lui permette de trouver le terrier de ses proies. Ses coussinets noirs sont résistants à la brûlure du sable exposé au soleil. Sa queue en panache est un régulateur de température corporelle d'une vingtaine de centimètres et lui permet d'évacuer la chaleur en journée et à la conserver la nuit. Le gamalion se couche alors en boule et enroule sa queue autour de lui.

Ce sont des animaux sociaux qui vivent en harde pendant une bonne partie de l'année. Si les gamalionnes ne se différencient visuellement pas de leurs homologues masculins, leur pelage s'assombrit lorsqu'elles sont sur le point de mettre bas entre Drupier et Solar. Les femelles pleines se regroupent alors dans des petits grottes sombres pour mettre bas. Sous l'effet de la douleur, leur pelage tourne au gris anthracite et elles deviennent indiscernables. Les portés de 4 à 6 petits naissent après 2 mois de gestation.Les gamalions sont sevrés dès 10 semaines, et les femelles restent avec eux dans la grotte. Les mâles restent loin des grottes pendant le sevrage pour maintenir l'illusion d'une harde complète. L'éducation des petits, qui dure un an, est collective, car les gamalions sont la proie d'autres carnivores, et notamment des Scarweins. Les jeunes, alors orphelins, sont sauvés.

L’espérance de vie des gamalions est de 20 ans maximum pour un gamalion chanceux et peureux. Son camouflage est sa principale défense et est particulièrement efficace lorsque la peur le colore couleur sable. Les adultes ont plus d'expérience, et sont pour cette raison beaucoup plus peureux que les petits. Dans le cas ou leur camouflage ne trompent pas leurs prédateurs et qu'ils sont réellement attaqués, leur pelage sable se marbre de gris, et combinés ensemble les deux sortes de poils deviennent toxiques s'ils sont ingérés vivants. Leur technique de chasse est similaire à celle de défense. Ils attendent patiemment à la sortie des terriers des rongeurs et des petits reptiles, les poils devenant sable foncé.

On les trouve dans n'importe quel désert de sable, mais sa couleur lorsqu'il prend peur est la même que celle du désert où il vit, et le reste de ses robes évoluant légèrement.

Le gamalion est très réceptif à la magie environnante. Il la catalyse dans ses poils et cette magie permet le changement de couleur, involontaire de la part des gamalions. Il est cependant possible pour les sorciers d'utiliser ses poils pour la pratique de leur art, mais seuls quelques rares initiés les utilisent de façon optimale et gardent souvent pour eux les secrets de ces petits animaux. Il faut rappeler que la magie est reçue par le gamalion. S'il perd des poils, leur utilisation pour un quelconque préparation magique doit s'effectuer quasiment immédiatement, car la magie en eux se dissipe très rapidement.
Idée originale de Nahïm Kelt

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Mar 23 Fév 2016 - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mer 8 Juil 2015 - 19:36

Le Cretalv :

Le cretalv est un animal vivant dans régions chaudes de cette planète. Il aime les climats humides, et s'installe dans des marais ou des lacs peu profonds dans lesquels il passe le plus clair de son temps. En effet il possède de très petites pattes qui ne lui servent qu'à remuer la terre ou le sable pour s'y installer une petite place confortable. Il se déplace très peu et quand il le fait c'est d'une manière si indolente qu'il pourrait tout aussi bien rester avachi dans son coin de marécage.

Prédateur et exclusivement carnivore, il possède une technique de chasse propre à sa grande fainéantise : sa queue extrêmement musclée longue d'environ 4m est dotée au bout d'une sorte de harpon osseux acéré. Cela lui permet lorsqu'une proie passe à proximité de lui, sans le voir du fait de sa totale immobilité dans l'eau et de sa couleur allant du verdâtre au marron, de projeter son arme à une vitesse fulgurante et d'épingler littéralement la pauvre créature sur sa queue. Il lui suffit ensuite de ramener son butin à sa bouche énorme dotée de dents solides pour la dévorer tranquillement. Ses proies ne peuvent être trop grosses car il faut avoir la possibilité de la ramener à lui après l'avoir harponné, elles sont en général de la taille d'un enfant. Niark.

Ce reptile vit une vingtaine d'années et se reproduit tous les deux ans environ, la femelle équipée de pattes un peu plus habiles que le mâle sort de son marécage pour partir à la rencontre du mâle qui sait se faire remarquer en poussant des grognement certes peu virils mais suffisamment aigus pour être perçus de loin. La femelle pond ses œufs après l'accouplement et s'en retourne dans son point d'eau en les laissant aux bons soins du père qui s'occupera de les couver puis de nourrir les petits jusqu'à ce qu'ils soient grands, c'est-à-dire après dix mois.



_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Dim 12 Juil 2015 - 14:49

Les morphys

Ce sont d’adorables petites boules de poils faciles à apprivoiser. Il en existe de toutes les couleurs. Ils vivent habituellement en familles d’une dizaine à une cinquantaine d’individus (ils se reproduisent vite donc les familles grandissent vite aussi) dans les forêts tempérées. Mais ils se contenteront bien des quelques arbres de votre jardin sans problème.

D’une quinzaine de centimètres de diamètre, le morphy tient facilement dans un sac et peut vous accompagner partout où vous allez. Cette adorable bestiole n’a pas de pattes mais une longue queue souple, terminée par un pompon, lui permettant de se balancer de branche en branche dans les arbres. Il dort la nuit suspendu à une branche aux côtés de toute sa famille. Au sol, il peut se déplacer en sautillant en utilisant sa queue comme un ressort.

Le morphy vit une vingtaine d’années et ne sort jamais du cocon familial sauf pour rencontrer son/sa partenaire avec qui il/elle restera toute sa vie. Pendant environ un an les deux tourtereaux vivront leur romance à l’écart du groupe puis dès que le premier petit sera né la femelle intègrera la famille de son compagnon. Les femelles peuvent avoir des portées de un à cinq petits. Les petits naissent avec les poils de la même couleur que ceux du père ou de la mère ou une combinaison des deux (un père bleu et une mère jaune donneront ainsi des petits soit bleus soit jaunes soit verts).

D’un naturel gourmand, il est capable d’avaler des portions de nourritures plus grosses que lui. Pour cela il peut doubler de volume pour pouvoir ouvrir grand sa bouche et avaler tout rond la portion de nourriture qui se trouve sous son nez. Il est omnivore mais surtout très friand de ce qui est sucré (fruits, pâtisseries, etc…).

Le morphy à deux principaux traits de caractère : il est à la fois très câlin et très farceur. Pas farouche il n’hésitera pas à vous faire des blagues quitte à vous mettre en colère. De toute façon il sait qu’il est irrésistible ! Méfiez-vous donc si une famille de morphys s’installe près de chez vous, ils pourraient vite vous faire tourner en bourrique.

La famille étant un point très important de la vie de ce petit animal, il ne peut s’en éloigner que durant un temps déterminé et relativement court (pas plus de 6 ou 7 mois en général). Pour pouvoir en adopter un il faut donc soit adopter toute la famille, ce qui peut être assez contraignant, soit lui organiser régulièrement des vacances pour qu’il puisse retrouver les siens. Si votre morphy s’est trouvé un compagnon/une compagne il ne peut tout simplement pas vivre sans (il se laisserait mourir).


Illustration de Rhapsody:
 

Idée originale de Rhapsody

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Mar 23 Fév 2016 - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mar 28 Juil 2015 - 17:43

Le Quetzalchitl ou l'oiseau-fleur

Dimensions et morphologie
Le Quetzalchitl est un oiseau fluet mesurant de 7 à 10 cm à l'âge adulte, pour une envergure deux fois plus grande. Il pèse une vingtaine de grammes. Sa tête, petite et ronde, possède un petit bec. Son envergure est de 15 à 20 cm, c'est un très grand voltigeur. Les oiseaux ont également une petite houppette sur la tête

Le dessus du corps est toujours plus foncé que le dessous, exceptée la petite crête que l'oiseau a sur la tête et qui n'est pas sans rappeler les pistils et étamines des fleurs, qui est généralement blanche ou de la couleur du dessous du corps. La couleur du plumage varie du rouge/mauve vif au bleu foncé en passent par toutes les nuances de rouge, de rose, de violet et de bleu. Le plumage est constitué d'une couleur dominante et une autre, généralement le blanc ou une nuance plus claire que celle de la couleur dominante. Les pattes et le bec sont généralement noirs.

Mode de vie
Le Quetzalchitl est social, il communique beaucoup avec ses congénères, et vole en bande avec sa fratrie dans les débuts de son existence d'adulte. Il se sépare progressivement d'eux au fur et à mesure que ses frères et sœurs trouvent des partenaires. Le Quetzalchitl est un animal qui voyage, car il n'a pas d'attache. En effet, cet oiseau n'a pas de nid. Cependant, il reste fidèle à sa compagne et vice versa. Il pépie beaucoup, lors des moments calmes entre les périodes d'alimentation, pour appeler son groupe ou son/sa partenaire, ou encore pour donner l'alerte. Les mâles pépient également pour charmer les femelles. Leurs prédateurs naturels sont de petits carnivores terrestres ou à plumes plus gros qu'eux. Durant leur vie adulte, ils voyagent et on retrouve ces oiseaux un peu partout, pour autant qu'il y ait la végétation nécessaire. C'est l'indicateur d'une terre nourrissante pour leurs œufs.

Alimentation
Son bec est parfaitement conçu pour attraper des insectes en plein vol, et à l’occasion de casser la coquille de certains mollusques.

Reproduction
Les mâles courtisent en général des femelles aux couleurs vives, et la femelle choisit le mâle ayant le plus beau ramage durant la saison des amours. Il féconde l'ovule qui devient un œuf à la coquille dure et qui est pondu à la fin d'Ivoire… à même le sol. La femelle pond son œuf pendant que le mâle creuse un trou, qu'ils rebouchent ensemble. L’œuf, gris et parsemé de taches noires, puis progressivement de quelques une de la couleur que l'oiseau va prendre lorsqu'il grandira, est partiellement recouvert de deux petites feuilles vertes. Il se comporte dès lors comme une graine, et progressivement, des racines sortent et brisent la coquille, les deux feuilles primaires remontent à la surface avec en leur sein, un petit bourgeon qui grandira. Une tige se forme et l'élève à une vingtaine de centimètres du sol, et le relie avec sa source d'énergie, la terre. Peu à peu, le bourgeon vert se scinde en six petits renflements, couverts de feuilles. L'oeuf-graine contient en effet des sextuplés. Ils se développent à l’abri des voleurs d'oeufs jusqu'au temps d'Or. Un matin de grande chaleur, les feuilles protectrices se brisent et laissent admirer pendant une journée et une nuit une fleur magnifique, et le lendemain matin, la fratrie s'envole. La couleur de leur plumage dépend du niveau d'acidité de la terre où la graine s'est développée.

L'oeuf:
 

Les débuts de la plante:
 

La floraison:
 


Idée originale de Nahim Kelt

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Mar 23 Fév 2016 - 22:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mar 28 Juil 2015 - 18:09

Les Groots

Ce sont de petits lézards étranges vivant dans les forêts au Nord là où vivent les elfes et le petit peuple. Ils sont à mi-chemin entre l’animal et la plante puisque leur corps est à la fois couvert d’écailles et de feuilles. Ils mesurent une quinzaine de centimètres pas plus. De couleur verte pour pouvoir se camoufler, ils possèdent des reflets jaunes sur les écailles. Cette espèce de lézard arboricole n’a pas les pattes adaptées à la grimpette. Celles-ci sont épaisses, musclées et le dessous est plat ce qui leur permet d'écraser les fruits des arbres avant de les manger. En effet ils ne peuvent pas croquer dans les fruits, ils sont donc obligés de les broyer pour pouvoir en mâcher ensuite la chair.

Ces lézards vivent en petites colonies d’une centaine d’individus. Chaque colonie vit dans un bosquet d’une trentaine d’arbres. Ne pouvant pas utiliser leurs pattes pour grimper aux arbres leur astuce tient dans le fait qu’ils peuvent faire apparaitre des lianes souples et élastiques n’importe où sur leur corps. Ils utilisent aussi ces lianes pour se nourrir car ils ne mangent pas seulement les fruits tombés au sol. Pour cueillir un fruit ils s’agglutinent par dizaines autour tout en s’agrippant aux branches environnantes avec leurs lianes puis se balancent en tirant d’un côté puis de l’autre. Lorsque le fruit se décroche enfin il ne tombe pas à terre puisqu’il est retenu par la dizaine de Groots autour de lui et donc ne s’abime pas. Certains fruits ont une chair trop dure pour être consommée, ils en extraient donc le jus en pressant le fruit avec leurs lianes.

Les Groots sont aussi parfois appelés « grillons des forêts » car ils communiquent en frottant leurs antennes les unes contre les autres, produisant ainsi un bruit de crécelle. Comme toute bonne espèce de reptile qui se respecte, ils pondent des œufs. Les femelles les transportent avec elles en les attachant sur leur dos avec leurs lianes. Ils éclosent au bout de quelques semaines.


Spoiler:
 

Idée originale de Rhapsody

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Mar 23 Fév 2016 - 22:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mar 28 Juil 2015 - 19:53

Le Riba Odeća 

Le riba odeća est un poisson peuplant les rivières et le lac des terres d’Orzaal. Il y est endémique. L’adulte passe le plus clair de son temps dans l’immense lac en amont. C’est un animal essentiellement carnivore qui mange de petits poissons (le vilain !). Il mesure entre 1,80 et 2,20m pour les femelles qui sont les plus grandes. Leur peau est lisse, homogène, douce et semble légèrement huileuse (trop mimi). Son épaisseur leur permet de ne pas craindre des blessures à cause du courant et des rochers. Leur corps est long, fuselé et son extrémité forme une nageoire caudale remarquable par sa taille et sa forme : une grande nageoire membraneuse disproportionné, en triangle rectangle. Ce qui explique sa façon de nager de manière circulaire, comme en suivant le fil d’une vis.

Les adultes s’accouplent dès l’âge de quatre ans en s’enroulant l’un autour de l’autre (d'où l'expression, "collés comme des riba odecà)". Leur espérance de vie est de huit ans. Les femelles accoucheront d’un grand nombre de petits dans les rivières vers floréal. Ces derniers sont des larves fusiformes herbivores (moins mignonnes que leurs parents). Elles se nourriront de plantes aquatiques et des berges durant trois ans jusqu’à atteindre un mètre de long. Durant ce laps de temps beaucoup mourront.

Pour se protéger, ces larves s’écrêtent en permanence un mucus (beurk) qui est en fait la bouillie primaire de la peau des adultes. Ce mucus protecteur les recouvre sur plus de deux centimètres d’épaisseur ce qui rebute la plupart des prédateurs et empêche les parasites de s’installer. Une fois la taille requise nécessaire le jeune attendra une journée chaude pour s’installer hors de l’eau sur un rocher. Il y restera une semaine où son mucus durcira (grâce à l'air et à la basicité de son corps) et où ses branchies s’adapteront à la respiration aérienne.

Les Serchanes récupèrent ces larves et les élèvent dans une cage en bois sous l’eau et leur donne à manger du jonc et diverses autres plantes. Elles récoltent le mucus en le raclant tout les mois. Une fois récolté il est additionné avec un peu de chaux et se solidifiera en six jours pour donner quelque chose de très similaire à la vraie peau des adultes. En badigeonnant cette matière sur des mannequins ou en utilisant des moules les Serchanes sont donc capable de faire des vêtements parfaitement calibrés et très saillant.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Bestiaire.   Mer 12 Aoû 2015 - 9:55

Phantacorne

L'animal:
 

Le phantacorne est un mammifère de la taille d’un gros chien vivant dans les plaines en troupeaux d’une vingtaine d’individus en général. Son instinct grégaire le pousse à se rassembler près des villes et villages car c’est un animal qui apprécie la compagnie des humains.

En effet son corps est couvert d’une laine longue et touffue qui doit nécessairement être tondue régulièrement sinon le phantacorne est gêné. Quoique peu épaisse cette fourrure est néanmoins lourde à porter et peut parfois lui donner trop chaud (cela dépend de la saison mais la laine pousse en continu pas seulement au temps d’Ivoire). Cette toison peut aussi contenir des parasites pouvant le rendre malade. De plus il possède sur son dos trois paires de cornes d’une vingtaine de centimètres ainsi qu’une rangée de cornes plus petites sur la queue. Ces cornes tout comme la laine poussent en continu et doivent donc être taillées pour qu’il ne se blesse pas.

Les peuples vivant dans les villages où se rassemblent les phantacornes se sont donc habitués à la vie avec eux et une cohabitation s’est mise en place. Les habitants s’occupent des phantacornes, les chouchoutent et les nourrissent tant qu’ils séjournent près du village et en échange se servent abondamment en laine et en corne pour le commerce. Étant omnivores ces animaux sont assez faciles à élever. Ils sont friands de fruits qu’ils cueillent directement dans les arbres à l’aide de leur trompe.

Les troupeaux de phantacornes migrent de village en village au fil des saisons et font tous les ans les mêmes trajets si bien que la vie de certains villages est rythmée pas ces migrations. On organise parfois des fêtes pour le retour des phantacornes car ils sont une source de matières premières non négligeable et sont donc symbole d’abondance.

Le phantacorne étant un animal très pacifique, les villageois n’hésitent pas à laisser leurs enfants jouer avec eux, grimper sur leurs dos etc… Les plus jeunes sont d’ailleurs très joueurs et aiment beaucoup se baigner dans les lacs et les rivières en s’arrosant mutuellement.

On raconte qu’une année, un tout jeune phantacorne avait été oublié par son troupeau car il s’était perdu et la migration avait repris sans que le troupeau ne le retrouve. Une famille de villageois l’avait alors recueilli et élevé pendant toute l’année. Quand le troupeau était revenu au village l’année suivante, les retrouvailles entre la mère et son petit avaient été très touchantes. Mais le petit avait grandi, il s’était lié d’amitié avec les enfants du village et avait donc décidé de ne pas repartir avec son troupeau. Il vécut donc toute sa vie dans le même village, dans sa famille d’adoption. Il était devenu le porte bonheur du village et à sa mort on fit ériger une statue d’ivoire à son image.

Les phantacornes vivent une trentaine d’années et atteignent leur maturité sexuelle au bout de 5 ans. Avant cet âge le jeune phantacorne reste auprès de sa mère qui l’allaite régulièrement. Concernant la reproduction, tous les mâles et toutes les femelles du troupeau ont le droit de se reproduire car il n’y a pas vraiment de hiérarchie au sein du troupeau.

C’est aussi pour cela que mis à part les migrations annuelles à date fixe, les déplacements des troupeaux de phantacornes paraissent parfois un peu anarchiques. En effet les décisions sont prises d’un commun accord avec tous les membres ce qui peut prendre du temps si le troupeau compte plus d’une dizaine d’individus (ce qui est fréquent). C’est pourquoi il n’est pas rare de voir un troupeau de phantacornes séjourner longtemps au même endroit tant que le choix de la direction à prendre n’est pas validé à l’unanimité.


By Rhapsody

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.


Dernière édition par Ergaïl d'Orzaal le Sam 15 Aoû 2015 - 23:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Bestiaire.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bestiaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bestiaire
» Bestiaire fantastique
» ~ Le Bestiaire ~
» Page 2 ¤ Le Bestiaire de Oo-Spn
» Le Bestiaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan :: Bibliothèque - Univers :: Livres, précis, encyclopédies et atlas-