Domhan - Na lochtanna i Daoine
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan - Na lochtanna i Daoine

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 Histoire - Dieux, Ehoziens et Guerre des Failles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Histoire - Dieux, Ehoziens et Guerre des Failles   Dim 14 Oct 2012 - 16:17

Bien bien bien! Avec Ergail nous avons eu une....réunion extraordinaire hier soir! Il en est ressorti beaucoup d'informations très utiles et intéressantes, notamment au niveau de l'histoire de ce monde.

Ce que nous savons déjà : Il y a de cela....très longtemps! (au moins 4000 ans ), les Ehoziens, un peuple d'une puissance inégalée de nos jours, ont défié les Dieux eux même dans une guerre sans merci, qui résultat dans l'anéantissement final des Ehoziens. Commençons par des définitions :

-Ehoziens : Ce peuple régnait sur la quasi totalité du monde à son apogée, et avait une grande partie des peuples sous sa coupe (je précise que ce n'est pas forcément de l'esclavage, et que certains peuples ont pu tirer de grands bénéfices de cette protection). De fiers guerriers, des magiciens de talent, et un certain art de la science. Nous savons qu'ils ont tous disparu de la surface de la planète après la grande guerre contre les dieux, et que leur empire a été quasiment rasé. Néanmoins, il reste d'eux de rares vestiges, et quelques artéfacts, disséminés à travers le monde. A vos pioches, chasseurs de trésors! Wink

-Dieux : Nous avons avec Ergail approfondi le terme de Dieu. Nous savons déjà que les dieux sont des êtres immortels, dont la puissance repose sur le nombre de personnes qui leur voue un culte. La puissance d'un dieu lui permet généralement de se créer son propre "royaume", un endroit hors de la réalité dans lequel il va élire domicile. Mais malgré tout, les dieux restent des êtres de chair, que l'on peut tuer. Une idée soulevée par Ergail et assez intéressante à développer est l'éventuelle nécessité de posséder un artéfact spécial pour devenir dieu, et évidemment d'une certaine puissance aussi. (un minimum quoi! histoire de pas se faire consumer par la puissance de l'artéfact!) Il est à noter qu'au contraire des Ehoziens, les dieux ne forment pas un "peuple". Ils sont tous d'origine mortelle, mais d'origines diverses. Ainsi, chaque dieu a des caractéristiques, des pouvoirs, des objectifs, qui lui sont propres.


Bon, voilà les bases! Maintenant, les trucs auxquels on a réfléchi avec Ergail :

-Qu'est il advenu des Ehoziens? Telle est la grande question qui subsiste encore aujourd'hui. Avec Ergail, nous avons estimé qu'au moins 98% d'entre eux se devaient d'être morts (et c'est un minimum!), soit tués, soit lors des combats contre les dieux, soit méchamment exterminés à la fin des hostilités. Et les deux pour-cents? me direz vous. Tout est possible mes amis! Option 1 : les meneurs de la révolte ont été emprisonnés par les dieux, exilés dans des failles temporelles ou spatiales (notez le concept de faille, ça risque de revenir...), dans des enfers desquels ils ne sont jamais sensés revenir... Option 2 : Des petits malins voyant la fin venir se eux eux même enfermés pour être planqué de la colère des dieux. Option 3 : un Ehozien qui bute un dieu récupère l'artéfact, et peut potentiellement devenir dieu lui même...

-Les peuples et le blanc. Une idée (d'Ergail toujours, vous tournez pas vers moi!) était que les peuple présents aujourd'hui soient à peu près les mêmes que ceux présents du temps des Ehoziens. Je m'explique : les dieux comme les Ehoziens, en prévision du combat titanesque qui s'annonçait, ont pu décider de cacher leurs partisans/esclaves dans des failles (oui, je vous avais dit que ça reviendrait!). Ainsi, pour certains peuples cachés dans des failles temporelles, la domination ehozienne date d'hier, tandis que d'autres, protégés dans certains royaumes divins, ont passé plus de 1000 ans coupé de leur monde, piégés dans un environnement qui n'a pas été conçu pour eux. De plus, un même peuple peut avoir été pris sous l'aile de plusieurs dieux/Ehoziens, et donc traverser cette épreuve de façon différente, et en sortir plus ou moins changé. Enfin, il est à noter que tous les peuples ainsi protégés ne sont pas sortis de leur bulle, soit parce que leur gardien n'a pas encore récupéré assez d'énergie pour le faire, soit parce que le dit gardien est mort (les malheureux resteront alors probablement enfermés à tout jamais...), soit parce que l'environnement de la bulle n'était pas... "propice" à leur survie! Autre point à noter : aucun de ces peuples survivants n'a conscience de l'affrontement qui s'est déroulé et de la guerre totale, soit parce qu'ils ont été écartés assez tôt, soit parce que leur dieu leur a fait tout oublier. Et puis, en 1000 ans, les souvenirs deviennent des histoires, les histoires des légendes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Histoire - Dieux, Ehoziens et Guerre des Failles   Ven 18 Jan 2013 - 19:43

Point Culture sur Dieu! LES Dieux!

Bon! Le concept a l'air un peu flou pour vous autres athées, alors je vais m'expliquer :

Qui sont les dieux?

Un dieu, avant tout, c'est un quidam comme vous et moi! Eh oui! Ne leur dîtes pas, mais tous les religieux se trompent! Leur Dieu n'a aucun rapport de près ou de loin avec la création du monde! Je vais m'expliquer...
AU COMMENCEMENT (effet dramatique obligatoire...) ÉTAIENT LES ARTÉFACTS! Peu après la création du monde, Almar, le grand Architecte, créa un nombre fini d'artéfacts, nommés, en langage ancien, "Khels". Ces Khels donc, ont été répandus par Almar sur le monde, cachés dans des endroits inaccessibles, dangereux, hostiles...
Quiconque trouve un de ces artéfacts peut devenir un dieu. (sous certaines conditions expliquées plus bas...) Aussi, les dieux de notre temps ne sont que des individus des différentes races qui se sont succédées au cours du temps, mais qui ont acquis une force colossale!

Comment on devient dieu?

Aaaah! Je savais vous voudriez savoir! Mais sans vouloir vous décevoir, vous n'avez aucune chance!
Tout d'abord pensez au pire endroit sur terre que vous connaissiez (la maison de votre belle mère ne compte pas). Multipliez par treize, ajoutez un peu de lave, saupoudrez de gardiens surpuissants et TADAAA! C'est là qu'est l'artéfact! Vous devez aller le chercher! Bonne chance...

Donc, imaginons que vous y êtes, avec l'artéfact à portée de main. Mon conseil? Si vous tenez à la vie, n'y touchez pas! Car, même si il peut sembler facile de tendre le bras et attraper cet objet qui semble somme toute anodin, un Khel renferme une puissance incommensurable! Si vous le saisissez en ayant une force physique et ou magique trop faible, vous risquez, au mieux, d'horribles blessures et des séquelles à vie, ou au pire, d'être instantanément vaporisé! Et si c'est votre force mentale qui est insuffisante, vous finirez soit fou, soit légumisé!

Vous avez saisi le Khel? Bien! Vous êtes vivant? Bieeen! En bonne santé mentale? BIEEEEEN! Félicitations! Vous êtes maintenant un dieu! Alors, où sont vos fidèles? Quoi, pas de fidèles?? Quelle déception...

Eh oui, retenez bien cela : la puissance d'un dieu ne repose que sur ses fidèles. Si vous n'en avez pas, vos pouvoirs de dieu ne vous servent à rien, et vous tomberez très certainement dans l'oubli le plus définitif (si ce n'était déjà le cas...)
Les fidèles, pour faire court, sont tous les gens qui croient en votre puissance, en vos capacités et, par dessus tout, qui sont prêts à vous suivre et à vous obéir! Ainsi, il est plus facile pour un chef de clan, ou un roi de devenir dieu, vu qu'il a déjà du monde à sa botte. Et dans tous les cas, pour être dieu, vous aurez besoin d'une âme de chef, sinon vous n'aurez jamais de fidèles!

Quels sont les pouvoirs d'un dieu?

Bon, vous avez vos fidèles, OK. Vous allez commencer à les éduquer, leur enseigner vos préceptes, vos lois, vos rituels et toutes les débilités que vous voudrez qu'ils fassent pour vous. Mais n'oubliez pas une chose : votre marque! Mais oui, votre marque! Regardez le Khel! Dessus, il y a un symbole. Eh bien c'est ça, votre marque!
Tous vos fidèles devront porter votre marque sur la peau. L'application se fait différemment selon les coutume (couteaux, fer rouge, encre, pigments et que sais je encore!), mais la finalité est la même : au terme d'un certain rituel, le fidèle se voit appliquer votre marque qu'il gardera à vie. Certains peuvent aussi la porter en amulette, ou peint sur leurs vêtements/armures, histoire de la montrer à tout le monde, mais ils devront quand même passer par le rituel. Notez que cette marque peut être appliquée contre le gré de la personne à qui on l’appose! (pensez à certains dieux maléfiques qui pourraient vouloir corrompre les bonnes gens!) On peut avoir plusieurs marques, oui, autant que vous voulez! Maintenant, si ils seront individuellement contents que le fidèle ait la marque d'autres dieux... c'est pas dit!

Quel intérêt me direz vous? C'est bien simple : plus un nombre important de gens porte votre marque, plus vous êtes puissant! Chaque personne qui la porte sur lui vous envoie constamment une petite quantité d'énergie magique qu'il n'utilise pas. Cette énergie est ensuite canalisée et stockée par votre Khel, et vous pouvez l'utiliser à votre guise.  Surprise! Vous êtes tout puissant!

Alors, évidemment, si ils utilisent leurs dîtes réserves, vous recevrez un peu moins d'énergie! Mais si ils commencent à prier...ils vous envoient UN MAX DE PUISSANCE! La prière est une forme de méditation, durant laquelle ils entonnent des formules à votre gloire (oui, c'est bon pour l'ego aussi!), et pendant laquelle ils piochent plus avant dans leurs réserves pour vous donner plus d'énergie. C'est donc un peu éreintant pour eux, mais en bon dieu que vous êtes, vous les remercierez plus tard! Et puis, leurs batteries se re-remplissent progressivement!

Parfaite transition pour Que faire de toute cette P-P-P-PUISSANCE?

Bon, vous êtes dieu : qu'est ce que vous faîtes?

Déjà, il va souvent falloir tenir tête aux AUTRES dieux! Eh oui, le panthéon est un club très fermé, où les rivalités sont grandes...

Ensuite, votre énergie, vous allez en rendre un peu à vos fidèles. Faites pas l'égoïste! Certains finiront par en avoir besoin! Imaginez vous un paladin qui a voué sa VIE a votre cause! Vous allez pas le laisser crever face à cet énorme dragon! Alors vous faîtes quoi? Vous lui envoyez de la puissance depuis votre réserve!! Soutenez vos fidèles, ils vous le rendront!

Remarque au passage, vous entendez les pensées de tous ceux qui possèdent votre marque! Toutes les prières, tous les souhaits, toutes les pensées passagères... Ainsi, vous pourrez savoir ce que pensent les gens de vous, ceux qui méritent ou pas vos faveurs, ceux qui sont dans le besoin...

Et puis, soignez votre image! Un ou deux miracles, une petite intervention divine... Et puis, si vous avez des champions, à qui vous attribuerez de la puissance, il répandront votre légende!

Enfin, il faudra vous atteler à la conception de votre royaume!

Royaume divin, kézaco?

A peu près tous les dieux un minimum puissants se sont conçus un royaume.  C'est une petite bulle de monde parallèle qui sert de refuge au dieu, ainsi qu'à certains de ses fidèles triés sur le volet. Il est quasi impossible pour les autres dieux, a moins d'une extrême puissance, de pénétrer dans ce royaume, d'où son importance dans les constants conflits qui agitent le panthéon!

Un royaume est "meublé" selon les désirs de son propriétaire. Il reflète souvent la personnalité ou les aspirations du dît dieu. Ainsi, le royaume d'un dieu des glaces sera un désert gelé par exemple. Les dieux se font un peu la main dans ses royaumes, et jettent beaucoup de sort, créent des choses, un peu pour le fun!

Vous avez déjà entendu parler de ces royaumes! Ce sont les mêmes que ceux dans lesquels les peuples ont été cachés durant la guerre des dieux contre les Ehoziens. Beaucoup de dieux trop affaiblis se sont aujourd'hui retirés dans ces royaumes, le temps de retrouver leurs forces, ce qui leur prendra un sacré bout de temps!

Pourquoi les dieux ne font ils rien? Ne sont ils pas omnipotents?

Ouiiiiii....et non! Ils ne sont pas omnipotents, ils sont extrêmement puissants! Et si ils ne font rien, c'est, comme je l'ai dit précédemment, parce qu'ils sont trop affaiblis. Beaucoup de dieux sont morts durant la guerre, et de nombreux autres ne sont pas passés loin! Alors, ne comptez sur aucun miracle pour les deux prochains millénaires!

J'en profite d'ailleurs pour faire un petite précision : les dieux sont immortels, mais pas invincibles! Ils vivent éternellement, et ne souffrent ni du vieillissement, ni de la maladie. Mais ils restent des êtres de chair, et si, malgré leur incroyable pouvoir, vous parvenez à être plus fort que l'un d'eux et le confrontez, vous pouvez le tuer. Même un dieu cesse d'exister si il lui manque sa tête! D'ailleurs, c'est ainsi que peuvent naître de nouveaux dieux parfois! Vous trouvez un dieu, vous le provoquez, vous le tuez, et vous piquez son artéfact! Je dis pas que c'est plus simple que fouiller ciel et terre pour en trouver un nouveau! C'est...une autre méthode!





Bien! C'est tout pour moi! Je suis sûr que Mr le Duc ou Miss Freespirit pourront vous en dire encore un peu plus! Je leur laisse la liberté de faire des ajouts et des modifications à leur aise!
Votre dévoué théoricien.
-T. Dreadstone

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 


Dernière édition par Thaddeus Dreadstone le Sam 19 Jan 2013 - 22:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Histoire - Dieux, Ehoziens et Guerre des Failles   Sam 9 Nov 2013 - 22:23

Mais où en sommes nous, nous mortels ?

Nous sommes en l'an 1302, quatre mille ans après la guerre des failles. Durant celle-ci, Ehoziens et Dieux se sont affrontés dans une guerre défiant l'imagination. La plupart des peuples se sont cachés dans des failles géographiques ou temporelles grâce à leur "Puissants", c'est-à-dire un dieu ou un éhozien. Pourtant, l'Histoire mentionne que quelques puissantes nations, brillantes civilisations ou grands empires à leur apogée sont restés aux cotés de leur dieux ou éhoziens. Ce pour des raisons multiples. Les récits qui nous sommes parvenus de ces peuples relatent des jours particulièrement noirs. Durant environ cinquante ans, les éléments se sont déchainés comme pour que la réalité se désagrège. Les cieux s'enflammèrent, la terre fut balayée, la mer bouillonna, les continents vibrait à la cadence des coups titanesques. On comptait les typhons par dizaines. Chacun des mortels restés oublia les raisons qui l'avait poussé à suivre son dieux (pour la plupart) et les survivants des première années de guerre tentèrent désespérément de s'arcbouter contre les éléments pour que quelques parcelles de vie traversent le cataclysme. Tous moururent ou disparurent, pourtant quelques vestiges crient encore en silence leurs histoires. Tous ceux là étaient à l'époque la cible de sorts aussi puissants que multiples, visant à les protéger.

Après ces cinquante ans d'affrontements titanesques, durant plus de vingt-six siècles les dieux tentèrent de recouvrir leur force passée. Certains, les grands gagnants de la guerre, en ressortirent encore puissants et sont aujourd'hui les plus affluant. C'est eux les premiers qui ont essayé de ressemer la vie dans un paysage chaotique. La légende dit qu'ils le firent en utilisant les vestiges protégés de ceux que l'ont appellent aujourd'hui les grands empires d'antan. Pourtant, aujourd'hui encore les cicatrices de cette catastrophe reste dans le paysage et sûr les cartes. Mais n'oublions pas qu'une grande partie des dieux qui n'étaient pas morts durant la guerre (laissant des peuples entiers bloqués dans leur dimensions), en sont ressortis terriblement diminués. Encore aujourd'hui, des failles s'ouvrent pour laissez place à de nouvelles race. Car l'enfermement dans les failles géographiques eurent un impact fort sur la morphologie et la mentalité des différents peuples.

La réouverture des failles fut un moment crucial pour comprendre la forme de notre monde aujourd'hui. Ces dernières étaient soit géographiques, soit temporelles.
Les failles géographiques, c'est-à-dire des lieux créés à partir de rien ou presque, sont des paysages de tailles variables. Souvent à l'image du dieu qui en était à l'origine. Si votre dieu était le dieu du froid, vos chances de survie dans sa faille géographique étaient limitées, car il avait probablement créé une banquise. Et qu'il n'a peut-être pas eu le temps ou l'idée de le rendre vivable pour vous. Un dieu ne se rend pas forcément compte des besoins primaires de ses fidèles ... Et il n'avait surement pas prévu que vous deviez y vivre pendant deux mille sept cents ans, date de l'ouverture des premières failles (car rappelons que certaines failles ne sont pas encore ouvertes !)Les failles temporelles sont des dimensions, souvent un brouillard blanc où l'écoulement du temps n'a pas lieu. Et pour ces peuples, la guerre n'a duré qu'un instant. Quelle n'a pas donc été leur surprise de voir les ravages qu'avait subi le monde alors qu'ils avaient eu l'impression de s'absenter que quelques minutes.

Mais les failles les plus intéressantes restent les géographiques. Car les races qui y sont allées, ont dues s'adapter aux milieux créés, parfois en hâte, par leur dieux. Citons les Vampyrs qui ont dû survivre pendant trois millénaires dans une montagne glaciale peuplée de harde d'animaux agressives et de prédateurs terrible. Alors que leurs écrits cite quelques centaines de milliers d'individus à entrer dans la faille, moins de deux mille en sont ressortis. Pourtant, leur force actuel n'a aucune commune mesure avec celle d'avant la guerre. C'est de cette façon que de multiples races nouvelles sont apparue à l'ouverture des failles. Les races d'avant, ne sont plus celles d'aujourd'hui. Cette diversification, même impressionnante n'a pas cependant été suffisante pour empêcher ses races de se reproduire entre elles (les hybrides sont communs et souvent fertiles).

Alors que les failles temporelles (qui sont plus rare) ont bien sûr laissée sortir des races comment elles étaient avant la guerre.

Ce qui a donc créer une incroyable diversité de races d'êtres intelligents, certains nouveaux sortant des failles géographiques. D'autres inchangées, sortant des failles temporelles. Et en plus, quelquefois mais rarement (car la mixité est rarement homogène et encouragée) des peuplades d'hybrides.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Histoire - Dieux, Ehoziens et Guerre des Failles   Sam 25 Avr 2015 - 0:06

Nous avons parlé il n'y a pas si longtemps des dieux et du pouvoir qu'ils exerçaient grâce aux Khels. Nous sommes donc d'accord pour dire qu'il s'agit d'êtres à la puissance décuplée par la ferveur des prières de leurs fidèles. Les prières, ainsi que l'énergie des gens marqués, viennent alimenter l'énergie de la divinité par l'intermédiaire de leur Khel : artefact permettant d'accéder au rang de dieu, de posséder un Royaume Divin (espace hors du temps situé dans une autre dimension permettant de se retirer en toute sécurité du monde) et de recueillir l'énergie de fidèles. Nous sommes également d'accord pour dire qu'un dieu incarne une idéologie, une philosophie, un concept ou une idée particulière (ex : Ragnarès le combat, Isaya la justice).

C'est là qu'interviennent les lieutenants des dieux : les dieux mineurs. Pour expliquer ce concept, prenons une divinité éloquente : Lissa, déesse de l'amour et de la folie. Comme vous pouvez vous en douter, les facettes que recèlent ces deux attributions sont multiples. Citons par exemple : le mariage, la sexualité, la passion, le romantisme, … j'en passe et des meilleurs. Notre pauvre déesse ne sait donc plus où donner de la tête et ses fidèles auront un peu de mal à se reconnaître dans autant de principes différents.

Pour pouvoir rallier à la fois ses fidèles et ses idéaux, voilà l'idée : prendre sous sa coupe plusieurs lieutenants chargés d'incarner ses valeurs.

Comment ça marche ça ? C'est très simple : le dieu va partager son Khel avec ses aides en leur en donnant des fractions qui leur donneront un peu de pouvoir (suffisamment pour atteindre l'immortalité, pas assez pour avoir leur propre Royaume). Ainsi, Eros incarnera pour Lissa la notion du coup de foudre, tandis que Lilith incarnera la sexualité (avant de mal tourner mais ça c'est un autre sujet m'voyez ?). L'énergie des fidèles reviendra toujours au dieu principal mais il en cédera une partie aux membres de son panthéon.

Si vous avez un peu de mal à visualiser le concept, pensez à Eole, dieu des vents de la mythologie grecque : il a sous ses ordres les dieux Borée, le vent du nord, Notos, le vent du sud, Zéphir, le vent de l'ouest et Euros le vent de l'est. Ces vents représentent chacun un concept différents (Notos symbolise des vents chauds, violents et humides) mais obéissent aux ordres d'Eole.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Histoire - Dieux, Ehoziens et Guerre des Failles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Histoire - Dieux, Ehoziens et Guerre des Failles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Dieux [7/9]
» La Guerre des Pingouins
» P'tite histoire : triste mais robuste...
» L'histoire des religions et Tolkien
» La guerre des gangs,problématique mal comprise à Cité Soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan - Na lochtanna i Daoine :: Bibliothèque - Univers :: Livres, précis, encyclopédies et atlas-