Domhan - Na lochtanna i Daoine
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan - Na lochtanna i Daoine

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 Events d'Hiver [Crisal 1303]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 28 Déc 2013 - 17:47

Voilà, on m'a demandé de reprendre le rp d'Halloween.
Mais je n'ai pu que constaté que : 
-Il était totalement bizarre sur de nombreux points.
-Qu'il n'était plus du tout d'actualité (un rp Halloween à noël c'est pas sérieux !)
-Qu'avec la bestiole que l'on avait et sa drôle de planque, on ne pourrait pas garder ce rp comme étant "l'histoire du manoir".
Cependant je le reprendrais peut-être quand même en changeant certains trucs, mais en attendant, ce rp là me tentait plus !



C'est par une mâtiné enneigée que Ergaïl se réveilla de bonne humeur. On était le cinquième jour de Crisal et comme à son habitude en plein Temps Lilial il se leva tard. Le Duc sauta de son lit, ou plutôt devrait-on dire des toiles suspendues qui lui servaient de lit pour aller vers la cuisine. Là-bas il discuta tranquillement avec Rose, la cuisinière, tout en prenant un copieux petit déjeuné. Le Duc se mit au courant des derniers ragots en même temps qu'il se saisissait d'une tasse de thé fumant. 
Puis il s'enfuit. Mais pas dans les jardins, car tout était enneigé depuis maintenant presque un mois. Non, il alla au village voir Litha, la forgeronne.
 - Bonjour Litha !
Cette dernière le salua chaleureusement en faisant claquer deux bises sonores sur ses joues.
 - Tu as reçu mon paquet ?
 - Oui ! Il est arrivé hier, directement du territoire Graer. Par la voie des airs !
 - Merci tu es parfaite !
Et c'est après s'être informé des derniers besoins en date de la forge qu'Ergaïl reparti en courant, tout fébrile, comme un gamin. Car la fête de Nael était après demain et que tout à chacun redevenait enfant en cette période

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.


Dernière édition par Ergaïl d'Orzaal le Dim 4 Jan 2015 - 0:03, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 28 Déc 2013 - 18:22

Lorsque j'ouvre les yeux, la première pensée qui me traverse l'esprit est : "J'ai froid !" Je soupèse un instant deux possibilités qui s'offrent à moi : me lever pour pallier à ce problème ou rester couchée. J'opte pour la seconde avec la ferme intention de profiter de ma grasse matinée, malgré la fraîcheur de Crisal. Je m'enroule donc du mieux que je peux dans mes couvertures, mais, pour une raison qui m'échappe, je m'emberlificote tellement que je finis par tomber lamentablement de mon lit. Prisonnière de mes draps, avachie sur le parquet, je me débats un moment avec avant de soupirer. Cette journée commence très mal. Je vais être de mauvaise humeur, c'est certain. J'exécute alors un mouvement de reptation peu conventionnel pour sortir du cocon dans lequel je suis coincée, m'en extrais finalement, me mets debout et donne un coup de pied puéril dans le tas d'étoffes traîtresses. "Haha ! Tu croyais m'avoir hein ?!"

Laissant à terre mon ennemi matinal, j'enfile une paire de chaussettes épaisses et moelleuses ainsi qu'un gros et long gilet de laine gris perle par dessus ma chemise de nuit et descend les escaliers du Manoir avec mon air mal réveillé des mauvais jours, les cheveux en vrac sur mon visage. Mon estomac proteste énergiquement, s'indignant du peu d'attention que j'ai à son égard. Décidant de lui accorder du crédit, je prends la direction de l'endroit le plus fréquenté de la bâtisse après la bibliothèque : la cuisine. Ce chemin qui ne paraît pourtant pas bien aventureux me réserve néanmoins une nouvelle surprise : Nyan laisse en effet traîner innocemment sa queue touffue sur les marches qui mènent au rez-de-chausser et, aveuglée par les mèches qui tombent devant mes yeux, je ne peux que marcher dessus, provoquant la fureur du petit félin qui retourne sa colère contre mes chaussettes. Je râle de plus belle, affolant définitivement Nyan qui détale aussitôt, pestant contre la boule de poils.

Arrivée à bon port, je m'affale à la table, attrape un bol de chocolat chaud à la cannelle, une tartine débordant de confiture et tente de me persuader que le pire est passé et que la journée ne peut que s'améliorer...

... jusqu'à ce que quelqu'un ne me bouscule, renversant le chocolat sur mon gilet.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 28 Déc 2013 - 19:16

- Salut bestiole!! s'exclama Dimna d'un air enjoué, bousculant dans tout son enthousiasme Lucyll qui s'apprêtait à boire son chocolat.

Le bol vacilla, et la boisson gicla sur l'épais gilet gris que la jeune femme portait et qui lui donnait vaguement l'air d'un gros épouvantail.

- Raaaah ça va pas!! grogna la blonde (héhé) en colère en contemplant d'un œil noir les tâches, puis la princesse qui s'était à peine départie de son sourire.

- Tss tsss tsssss! C'est quoi cette tête? rigola la jeune fille. Tu es de bien mauvaise humeur on dirait... Regarde ce givre délicat à la fenêtre! Sent cette merveilleuse odeur de chocolat, de cannelle et de feu de bois! Regarde le tapis de neige scintillant au dehors! C'est un si joli matin!..

- Un matin où les couvertures cherchent à gober leurs occupants et où les chats traînent sournoisement dans les escaliers... marmonna l'autre.

Interrompue dans son élan poétique, Dimna prit soin d'adresser à la fautive son Regard Dédaigneux© avant de se pencher et la scruter de près, son visage à quelques centimètres du sien. Lucyll fronça les sourcils.

- Hummmm... Levée du mauvais pied et rencontre inopinée avec Nyan. Mon diagnostic est-il correct? ricana Dimna, les yeux pétillants.

Un sourire échappa à Lucyll, qui s'empressa de reprendre une mine renfrognée et d'envoyer une pishnette sur le nez de la jeune fille.  N'ayant toujours pas totalement émergée, ce ne fut pas bien difficile pour la rouquine de l'éviter en lui tirant la langue au passage.

- Et toi alors qu'est-ce qui peux te mettre de si joyeuse humeur? s’exclama la jeune femme en faisant mine d'être fâchée.

Dimna sourit de toutes ses dents (un peu trop pointues d'ailleurs) et murmura comme une confidence :

- C'est Naël dans deux jours 'spèce d'écervelée!

_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.


Dernière édition par Dimna d'Emeris le Ven 3 Jan 2014 - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1610
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Dim 29 Déc 2013 - 19:59

Nael....
Fête traditionnelle stupide, aux offrandes stupides et aux géants des neiges tout aussi stupides.

Allongée sur une poutre de la charpente qui lui servait de lit et enveloppé dans une fine couverture, Amy contemplait les rares flocons de neige qui venaient terminer leurs sinueuses courses sur la petite fenêtre de son grenier. Le regard embué de fatigue et de colère. Elle ne voulait pas se lever, elle ne voulait pas croiser les autres et leurs sourires abrutis par les préparatifs de la fête qu'ils organisaient. Des cris résonnaient à l'extérieur. Des cris d'enfants, sans doute en train de se lancer innocemment de la neige en pleine figure. Une part d'elle-même voudrait les faire taire à tout jamais. Que leurs rires insouciants s'arrêtent, comme un mauvais rêve.

La tueuse se redressa vivement, crispa ses doigts gelés sur sa dague, qu'elle s'empressa de poser sa pointe tranchante et glacée sur sa poitrine. Pourquoi ne pouvait-elle pas se poignarder avec cette arme ? En finir une bonne fois pour toute ? Rien ne la retenait ici. Rien... Absolument rien.
Amy tendit son bras, le poignard visant avec précision son cœur éprouvé, puis d'un geste fluide et rapide, elle se transperça la poitrine.

Du moins...C'est ce qui aurait dû se passer, si sa main gauche ne bloqua pas avec fermeté sa sœur suicidaire. L'Orzaalienne, insista de toutes ces forces sur le manche, mais son autre main ne cilla pas.

_ Amy ? Qu'es-tu en train de faire ?

Elliott l'observait sur le plancher du grenier, légèrement inquiet. Elle ne l'avait même pas entendu entrer. Amy se résigna et reposa sa dague sur le bois de la poutre avant de se rallonger, emmitouflée dans sa couverture.

_ Je t'ai apporté de quoi te restaurer. Tu n'as rien avalé depuis deux jours, il faut que tu manges.

« Pas faim. » Fût ces seules paroles de la journée.

C'est ainsi.
Dans deux jours, c'est Nael.
Dans deux jours, Amy entamera sa vingtième année d'existence sur cette terre.
Et dans deux jours, elle agira comme si ce jour maudit de Nael, n'avait jamais existé.
Spoiler:
 

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde


Dernière édition par Amy Wicardomma le Mer 29 Avr 2015 - 13:20, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Lun 30 Déc 2013 - 10:54

C'était d'un pas joyeux que Ergaïl retournait guillerettement au manoir. Chacun de ses grands pas crissaient dans la neige et il adorait ça. Un sourire idiot étalé sur le visage, il avançait sûr de lui, inconscient du traquenard dans lequel il allait sauter à pieds joints. Car dans la lisière du bois se cachaient trois créatures des plus malfaisantes. Elles ricanaient en silence et leur sourire à elles était beaucoup moins innocent !
Alors que le Duc n'était plus qu'à une petite dizaine de mètres de la porte menant au manoir, il fut violemment expulsé de sa rêverie par trois magnifiques boules de poudreuse, confectionnées avec amour.

- A l'attaque !
Tout éberlué par cet assaut d'une véhémence sans précédents, Ergaïl fut envoyé au sol par trois marmot au nom terrifiant : Alex, Gabriel et Hellène. Assit sur son torse, ces diaboliques bandits de petit chemin se rengorgeait de leur prise.
- Nous avons eût le duc ! s'exclama Alex
L'autre prit un air professionnel :
- Oui, c'est un gros poisson, on pourra en tirer une grosse prime.
Tout enfariné, le Duc s'amusait de la situation, malgré les trois loupiot sur le dos qui ainsi espérait l'empêcher de se relever.
- Qui est le commanditaire de cet affreux complot ? demanda t-il amusé.
- C'est moi ! Répondit fièrement Hellène.
Elle s'était relevée pour le dominer de tout son mètre quarante.
- Je n'ai pas de bourse sur moi jeune demoiselle.
- Je suis pas jeune et pas demoiselle ! J'ai dix ans et on dit madame !
- Vous êtes mariée ?!
s'exclama le duc, qui se prenait au jeu.
- Silence le prisonnier ! Nous allons demander une rançon à Orzaal !
La petite rousse autoritaire fut toute étonnée quand d'un coup il se releva et fit tomber les deux derniers gamins sur son dos. Il fit deux grosses boule de neige et les envoya droit sur les enfants.
C'est ainsi qu'une bataille acharnée de boules de neiges s'engagea. Jusqu'au moment ou l'une des boules passa par dessus les rempart dans une parabole théâtrale avant de s'écraser proprement on ne sait où.
Enfin, on ne savait où, jusqu'au moment où l'on entendit :

- Qui est le misérable qui a osé m'envoyer une boule de neige !

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Ven 3 Jan 2014 - 2:54

"Qui est le misérable qui a osé m'envoyer une boule de neige !

Je nettoyai mon chapeau et répliquai aussitôt. Je sortis une fiole, la secouai, et l'envoya de l'autre coté du mur. Celle ci explosa en l'air, et libéra un large flaque de liquide qui se transforma instantanément en une large nappe...de neige!! J'eut le temps d'entendre un cri de surprise et FLOUP!
Je me mit à rire. Voilà un arroseur arrosé! Une preuve que toutes mes inventions n'étaient pas dangereuses. De l'autre côté, Je pouvais entendre les cris et les rires qui reprenaient. Ça leur ferait des munitions!

Où allais-je déjà... Ah! Oui! Le village! J'avais pris ma décision : il était temps pour moi de quitter le manoir. Aujourd'hui, j'allais faire du repérage. Où pourrais-je bien construire une maison?
J'y pensais depuis Blésiarde. Ce n'était pas que la vie au manoir me déplaisait, loin de là! J'avais là bas mon travail et mes seuls amis. Mais le laboratoire était trop petit pour moi ET mes expériences. Et puis, je ne m'y sentais pas chez moi. Vous aimeriez dormir là où vous travaillez vous?

Bref, je partais ce matin là avec mon nécessaire de dessin sous le bras et de la volonté à revendre. Je passai devant des étals chargés de légumes hivernaux. Je passai devant les canaux, où humains et serchanes s'échinaient ensembles à briser la glace qui recouvraient les eaux, plus calmes que dans les torrents. En temps normal, je les aurais aidés, mais il y avait là une serchane en particulier avec qui je ne tenais pas à discuter. Nonobstant, je rendis, avec un faux sourire sur les lèvres, le salut que m'adressa Dame Yiila.

Enfin, j'arrivais aux abords du village. Ici, je serais tranquille. Je jetai un regard vers la lisière de la forêt, toute proche. Elle ravivait de nombreux souvenirs en moi. Il s'en était passé des choses, en quatre ans! Car deux jours plus tard, c'était Nael. Et c'était le jour de Nael, il y a quatre ans, que j'étais arrivé à Orzaal.

-Finalement, je vais peut-être me trouver une place en centre ville..."

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 


Dernière édition par Thaddeus Dreadstone le Sam 1 Fév 2014 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1610
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 4 Jan 2014 - 16:25

Atchoum !

Avait-elle fait un pas dans la poudreuse qu'Amy désirait de tout son être, retourner dans sa couverture. Son gilet épais, son écharpe lui arrivant jusque sur son nez glacé et ses mains figées dans des gants de laine étaient, à l'origine, sensés la conserver du froid de Crisal. Elliott lui avait recommandé de sortir prendre l'air...Ou plutôt il lui avait forcé la main en l'appâtant avec une chope de Dovaney.
« Allons boire un verre. Cela va te détendre un peu. » Lui avait-il dit.
Et c'est ainsi, les orteils congelés dans la neige qu'Amy partit en direction de la taverne du village, avec l'idée d'avaler suffisamment d'alcool pour oublier un court instant les nombreux souvenirs désagréables qui refaisaient surface, toujours de plus en plus nombreux dans un coin de sa tête.
Marchant dans les empreintes de pas de son camarade et scrutant les alentours, la tueuse se disait qu'il était préférable de ne croiser personne et surtout pas les habitants du manoir. Du moins jusqu'à la fin de la semaine prochaine.
Ils arrivèrent au village où l'agitation festive et les préparatifs primaient sur la volonté de rester chez soi, au sec.
L'Orzaalienne aperçut Elliott esquiver un projectile neigeux lancé maladroitement par un enfant, en priant pour ne rien recevoir de similaire, auquel cas, elle serait bien capable d'éliminer un ou deux mômes trop agités, sur le chemin de la taverne. Le moral à zéro, elle était facilement irritable et sortait son arme facilement. Ne voulant pas que ça se produise, elle accéléra le pas jusqu'à leur destination.

On pouvait ressentir la douce chaleur réconfortante d'un feu de cheminée à peine passé la porte de la taverne.
_ Il semblerait qu'il n'y a pas foule aujourd'hui. Affirma Elliott en jetant des regards aux quatre coins de la salle. Puis il se retourna vers Amy en souriant. Tu préfères près de la fenêtre ou près de la cheminée ?
Question stupide. Sans dire mot, l'Orzaalienne alla s'asseoir à la table la plus éloignée de l'entrée et suffisamment proche de la cheminée pour espérer réchauffer ses membres endoloris par le froid.
La tavernière arriva promptement et salua ses visiteurs réguliers avant d'ajouter :
_ Nous n'avons que très peu d'alcool à proposer. Les boissons et la nourriture fraichement arrivés sont réservées spécialement pour la fête de Nael, donc la vente pour les clients est limitée. Je suis désolée.
_ Ce n'est pas grave. Lui répondit le jeune homme. Nous comprenons parfai-

Elliott n'eut même pas le temps de terminer sa phrase qu'Amy, sans un mot, s'était vivement redressée avant de se rendre d'un pas pressé vers la sortie, bousculant au passage, les malheureux passant qu'elle croisait sur le chemin du retour.

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde


Dernière édition par Amy Wicardomma le Mer 29 Avr 2015 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 11 Jan 2014 - 18:56

Floup... Floup... Floup...
La neige tombait en masse des branches d'arbres, traçant un chemin de gros tas tout blancs qui trahissaient le passage d'Üdjinn au fur et à mesure qu'elle sautait sur les branches.
Aaaaaah! ...FLOUP.
...à moins que ce ne soit Üdjinn qui ne tombe des branches en masse comme un gros tas, imprimant dans la neige vierge de toutes traces l'empreinte de son corps pris de pleine face, immortalisé dans une position qui révélait qu'elle avait vainement  gesticulé au cours de son vol plané, ce qui trahissait d'une manière plus explicative qu' Üdjinn était bel et bien passée par là. Ce qu’on vit ensuite ne fut plus qu’une masse informe et blanche se relever, puis se secouer à la manière d’un  animal. Peu à peu, les couleurs revinrent et la dryade épousseta les restes de neige de ses vêtements de peaux d’animaux et regarda autour d’elle. Maudit gel sur les branches. Il la faisait déraper. Ce n’était pas facile de trouver des plantes en hiver, surtout sous toute cette couche de neige. Mais bientôt des petites taches de couleur attirèrent son attention : il s’agissait d’un beau vert foncé sur lequel on pouvait apercevoir quelques baies rouges. Contente d’avoir trouvé du houx, elle en préleva de belles branches qu’elle fourra dans sa sacoche en compagnie du gui. Tous deux serviront à la décoration des salles principales du manoir, avec l’aide de quelques lianes de KIWI et de fleurs du mois de cristal. Elle continua sa lourde quête, s’enfonçant toujours plus loin dans la forêt  blanche, des idées de guirlandes et de couronnes colorées plein la tête.
Revenir en haut Aller en bas

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 25 Jan 2014 - 14:45

Nael... Ce petit détail m'a échappé, dans l'effervescence du réveil. Cette date est synonyme de tant de choses... La légende enfantine des Géants du Froid bien sûr, descendant des hauteurs insoupçonnées de leur palais de glace logé au milieu des nuages blancs et dans lequel, selon les histoires des grands-pères prenant sur leurs genoux des bambins émerveillés, les Géants créent de leurs énormes mains la neige qu'ils répandent ensuite en minuscules flocons sur le monde comme une grande couverture immaculée sur la terre qui se repose jusqu'au Temps Verdoyant. Géants qui viennent aussi offrir des présents aux enfants pour les faire patienter jusqu'au retour du soleil et des beaux jours et qu'il faut remercier d'un petit pot de miel sur la cheminée. Je me souviens du temps où j'y croyais encore, il y a des années, celui où Haoreo était encore mon seul horizon. C'était peut-être le seul instant véritablement chaleureux de l'année, le seul où nous semblions une famille, le seul où mon père ôtait enfin son visage de baron pour endosser celui d'un papa présent pour sa fille. Je secoue la tête, chassant les souvenirs que je réprime car ils appartiennent à une période révolue que j’ai décidé d’oublier quand j’ai claqué la porte de la demeure familiale. A présent, je ne suis plus une enfant, mais la magie de la fête du Temps d’Ivoire est toujours bien présente. Le sourire des gamins encore ensommeillés découvrant au matin les paquets regorgeant de surprises inattendues ou tant espérées reste un spectacle dont on ne se lasse jamais.

Je débarrasse ma table, adresse une grimace à Dimna puis remonte dans ma chambre. Je m’habille et enfile un manteau à la doublure épaisse et chaude. Puis je dévale escaliers et couloirs pour sortir respirer l’air frais du matin. La neige recouvre tout de son élégant napperon opalescent. Une bataille sauvage a débuté quelque part dans la poudreuse. Je suis tentée d’y prendre part mais il y a une chose que je voudrais voir avant cela. Le froid est mordant, j’ai le bout du nez et des doigts rougi, j’avance d’un bon pas en faisant voleter les flocons autour de moi. Puis j’arrive enfin à destination. Mon espoir est déçu mais ne demande que de la patience : les cascades n’ont pas gelé, et si de petits blocs de glaces dérivent à sa surface, le courant est encore vigoureux. Je suis certaine que d’ici quelques jours pourtant, elles seront parfaitement immobiles, figées dans un étau sculpté aux formes audacieuses et éphémères. Peut-être admirerons-nous ce spectacle pour Nael ?  

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Dim 26 Jan 2014 - 17:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Ven 31 Jan 2014 - 22:12

"C-c-combien??

Le contremaître répéta le prix d'une parcelle de terrain, mais j'avais très bien compris la première fois. Je n'arrivais juste pas à le croire. En même temps, j'aurais dû m'en douter. Mon salaire n'étais pas plus extra-ordinaire que mes résultats, et je ne bénéficiais pas de l'aide apportée aux nouveaux venus à Orzaal.

Je remerciai le contremaître et quittai la cabine en bois qui lui tenait lieu de bureau. J'étais déçu, mais résigné. Je n'aurais jamais ma petite maisonnette au bord de la falaise, ou au bord de la rivière. Mais Thaddeus Dreadstone en avait vu des pire, et je m'estimais déjà heureux de l'hospitalité du Duc.

Alors que je m'apprêtais à remettre mon chapeau, je sentis quelque chose rebondir sur ma tête. Après avoir étouffé un juron en kehmren, je ramassai l'objet non identifié pour découvrir... une orange!

-Hep! Par ici beau gosse! entendis-je.

Me retournant, je tombai nez à nez avec une ajanile toute sourire, perchée sur le toit de la cabine du contremaître. Elle avait au bras un petit panier de fruits, sûrement achetés plus tôt au marché. Je lui tendis l'orange.

-Il semblerait que vous ayez perdu ceci, dis-je, stoïque.

Elle se laissa glisser le long du toit de la cabine. Sa fourrure fauve striée de noire, et sa longue tignasse de jais attachée à l'arrière de la tête contrastaient avec le rouge vif de la cape qu'elle avait sur le dos. En dessous, elle portait un corsage et une jupe, tous deux verts et or, et des bandages serrés qui lui recouvraient pieds et chevilles en guise de chaussures.

La féline prit le fruit délicatement, murmurant un "Merci beaucoup", et le remit dans son  panier. J'eus malgré moi un mouvement de recul. J'avais à cette époque encore du mal à m'approcher des ajanils. C'était irrationnel et je le savais, mais je n'arrivais pas à m'empêcher de me sentir...dérangé par leur présence, d'imaginer les pires choses à leur propos.... Elle interrompit le cours de ma pensée en disant :

-Dis, je vais peut être être indiscrète... Mais j'ai entendu dire que tu cherchais un coin où crécher, et ...

-Vous avez écouté à la porte?! l'interrompis-je, indigné. C'est inadmissible!!

Elle prit un air innocent.

-Moi? Dit-elle. Non voyons! Disons juste que...je passais par là et... je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre votre conversation!

Je soupirai. Traitez moi de raciste, pensai-je, mais les Ajanils ont  une conception de la vie privée bien particulière!

-Hm... En effet, lui répondis-je, je suis à la recherche d'un logement. Mais en quoi cela vous intéresse-t-il, miss...?

Un éclair passa devant ses yeux. Elle commença alors à tourner autour de moi. Ses yeux se firent charmeurs et son ton conspirateur.

-Mon nom complet est Fenelia Elued Yahil. Mais toi... tu peux m'appeler Fey.

Mon cœur manqua un battement. Je réalisai avec horreur que, quel que soit ce qu'elle recherchait, elle essayait de l'obtenir en me draguant. Je déglutis.

-Et je suis moi même le professeur Thaddeus Dreadstone. Pourriez vous en venir au fait, mademoiselle?

-Ooouh! Quel sérieux! se moqua-t-elle. Soit, au fait. J'ai eu quelques....ennuis avec ma précédente colocataire. Pour faire court, elle m'a jeté à la porte, et ce sans aucune réelle raison valable!

Mensonge...pensai-je.

-Toujours est il que maintenant, je suis à l'auberge, et que je n'aime pas du tout ça! C'est tellement...petit!! Mais, hélas! Je n'ai pas l'argent pour me faire construire une maison!

Elle fit une pause dramatique, et je me demandai si elle n'était pas actrice.

-Oh! Mais j'y pense! C'est ton cas aussi!

-Vous-vous-vous ne proposez pas....ce que je pense que vous proposez?

-Oh si! lança-t-elle, enjouée. Construisons une maison ensemble!

Puis, s'approchant jusqu'à murmurer doucement à mon oreille, elle ajouta :

-Qu'est ce que tu en dis...?

Je me dégageai vivement, comme si j'avais touché quelque chose de gluant, mais elle ne sembla pas le remarquer. Moi? Vivre avec une Ajanile? C'était absolument hors de question!

-J'en dis, lui répondis-je, calmement mais fermement, que votre proposition est déplacée et inconvenante! Cela... Cela ne se fait pas de proposer à quelqu'un de vivre avec vous comme ça! Et puis... Je ne vous c-c-connais pas! Voilà. Je vous souhaite une bonne journée.

Alors que je disais ces mots, sa mine s'était légèrement déconfite. Elle avait remarqué que sa stratégie de séduction ne fonctionnait pas et arborait un visage sérieux et stoïque, à la limite de l'agacé.
Je tournai les talons, mes pas crissant dans la neige.

-Mais...

Je me retournai.

-Comment ça "Mais"?

Elle s'approcha jusque à être nez à nez avec moi.

-Mais, tu veux cette maison toi aussi, parce que tu veux sortir du cocon dans lequel t'as enfermé ton labo du manoir. Tu as l'âme d'un voyageur, Thaddeus Dreadstone, tu as besoin de sortir, voir les gens et respirer l'air, même si tu ne te l'admet pas à toi même. Mais, répéta-t-elle, tu n'as pas suffisament de moyens pour te la payer, cette maison. Ton salaire médiocre, diminué par le fait qu'on t'offre gîte et couvert, ne te le permet pas. Tu pourrais demander de l'aide au Duc. Mais, dit-elle enfin, les caisses du village ne sont pas extensibles, et le peu de résultats que tu as fourni ces derniers temps exclue tout financement pour service rendu. Conclusion : j'ai besoin de toi, et TU as besoin de MOI.









Un silence s'ensuivit.
J'étais parfaitement estomaqué par ce que je venais d'entendre. Comment pouvait-elle savoir tout cela? Est ce que cette diablesse à fourrure était dans ma tête? Non, Lucyll disait qu'on sentait quand quelqu'un entrait dans votre tête, et je l'avais expérimenté. Encore aujourd'hui, la seule explication plausible semble qu'elle m'aie suivi ou observé pendant plusieurs jours, peut être plus.
Mais quoi que je puisse dire, la plaidoirie m'avait convaincue par sa justesse et l'éloquence de son avocat. C'était une opportunité pour moi et... Dieu sait quoi pour elle! J'hésitai un instant, puis finis par céder.

-MmmmmmhAAAAAARGH! pestai-je. Soit! Vous m'avez convaincu. J'y réfléchirai ET RÉFLÉCHIRAIT SEULEMENT!

Elle reprit son air enjoué et frappa dans ses mains plusieurs fois.

-Ouiii!!! Fantastique!

Elle sortit d'une poche, à l'intérieur de son capuchon, un petit morceau qu'elle me tendit.

-C'est mon adresse temporaire, dit-elle. L'auberge de Arho, chambre 12, histoire que tu t'en rapelles.

Puis elle ajouta avec un clin d’œil :

-Au cas où tu voudrais passer me voir.

Je sentis les poils de ma moustache se hérisser, mais je gardai mon sang froid. Il me restait un point à éclaircir.

-B-b-bien. Une d-dernière question : pourquoi moi?

Elle haussa les épaules.

-Parce que tu étais là, répondit-elle simplement. L'avenir seul nous dira pourquoi! Allez, à bientôt, Thaddeus Dreadstone!

Et sur ce, elle s'en fut vers le centre du village, me laissant penaud devant la cabane du contremaître.

Dans quelle galère m'étais-je encore fourré...

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1610
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 1 Fév 2014 - 0:14

_ Amy Attends !

Rien à faire. Elliott avait beau hurler de toute ces forces, sa camarade n'avait pas l'air de vouloir l'entendre. Il commençait de toute façon à en avoir l'habitude, après plusieurs années passées à ses côtés, il savait que parfois, il était préférable de ne pas insister. Il la regarda alors s'éloigner un peu plus de lui sur le chemin qui les ramenait au manoir d'Orzaal et en priant pour qu'elle se soit apaisée à son retour.

Le jeune homme passa la première muraille qui entourait les jardins. La neige avait le don d'absorber tous les sons alentours, mais au moment de pénétrer dans la cour extérieure un son strident et aigu retenti clairement.

Un cri de terreur.

Un cri d'enfant.

Elliott se mit à courir aussi vite qu'il put, manquant plus d'une fois de tomber ; ses mouvements ralentis par la neige. Au plus profond de lui, il savait ce qui venait de se passer, mais il se persuada du contraire. Cela pouvait être n'importe quoi après tout. Elle n'aurait pas pu faire ça. Elle n'aurait pas...
« Tout.... Tout ce que tu veux... Mais pas ça. »

Il arriva, à bout de souffle au milieu du jardin extérieur. Ce qu'il vit le surprit tout d'abord, puis le rendit furieux... Pour ensuite faire place à une pointe d'anxiété.
_ Amy... Qu'est-ce... Qu'est-ce que tu fais ?

La tueuse avait sorti son arme. La moitié de son visage partiellement recouverte de poudreuse, elle empoignait de sa main libre le col en fourrure d'un jeune garçon dont les larmes commençaient à geler sur ses joues rougies : le pauvre enfant était terrorisé.


_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde


Dernière édition par Amy Wicardomma le Mer 29 Avr 2015 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 1 Fév 2014 - 16:28

Mes doigts glacés commencent à fourmiller. J’aurais du mettre des gants. Je reprends donc le chemin du Manoir ; si je veux vaquer à mes occupations aujourd’hui, autant aller les chercher maintenant. Patiemment, soulevant de fins flocons à chacun de mes pas, souriant devant ce joli phénomène, je me fraie un passage dans cet océan blanc qui semble tout ralentir, tout apaiser, tout assourdir… Tout, mais pas suffisamment pour que le cri de détresse d’un enfant ne m’interpelle.

Je m’immobilise. Localise l’origine du son. Cela vient des jardins. Je pivote et me dirige dans cette direction, persuadée d’y trouver, comme à l’accoutumée, un gamin du village coincé dans un arbre dont il ne parvient plus à descendre après son escalade aventureuse et présomptueuse, ou tombé dans la poudreuse et s’étant foulé une cheville. Ce genre d’incident minime fait partie du quotidien à Orzaal, et il est courant de devoir voler au secours de ces bouilles d’anges pour des broutilles prêtant à sourire.

Mais ce que je découvre ne ressemble en rien à une situation habituelle.

Me tournant le dos et face à un Eliott tétanisé, Amy agrippe un jeune garçon par le col de son manteau tout en le menaçant d’un couteau. La neige qui scintille dans se cheveux sombres suggère une innocente boule de neige ayant tourné à la catastrophe. Le monde semble figé. Eliott demande très lentement : « Amy, qu’est-ce que tu fais ? » Je crois qu’il m’a aperçue mais il s’efforce de ne pas me fixer pour éviter que la tueuse ne tourne le regard vers moi et ne découvre ma présence dans son dos. Annihilant ainsi toute chance de la prendre de court.

Je réfléchis à toute vitesse. Elle semble avoir perdu le contrôle d’elle-même. Sa morosité de ces derniers temps ne m’a pas échappée, mais j’ai jusqu’ici préféré respecter son silence taciturne ; il ne fait jamais bon de forcer quelqu’un à parler d’une chose lorsqu’il n’a pas décidé lui-même de vous la confier. Ce principe est d’autant plus vrai concernant Amy… Néanmoins, la mise en danger de la vie d’un enfant semble résulter de cet état des choses et je commence à me demander où la répulsion de la jeune femme pour les fêtes du Temps d’Ivoire vient puiser ses racines. Quoi qu’il en soit, je dois trouver un moyen de mettre la tueuse hors d’état de nuire avant que l’affaire ne tourne mal, et cela sans risquer de causer de dommages irréparables.

La première chose qui me vient à l’esprit est : « Il faut qu’elle lâche ce bambin… »

Je me concentre, fixe la main d’Amy qui serre la fourrure du garçonnet et murmure : « Urya ! » Aussitôt, le col du gamin devient brûlant et la jeune femme ouvre les doigts par réflexe pour échapper à la douleur. Avant qu’elle n’ait pu réagir, une onde de choc magique la projette à plusieurs mètres de sa jeune victime, l’envoyant s’écraser brutalement sur le sol gelé, écartant ainsi tout danger. L’enfant éclate en sanglots et court se réfugier auprès d’Eliott. Je me rue vers la jeune femme à terre qui est déjà en train de se relever, donne un coup de pied dans sa dague qui va se perdre dans la neige et la plaque, d’une poussée des deux mains sur ses épaules, contre le mur du jardin.

« A quoi joues-tu ?! grondé-je à la fois soulagée et en colère, encore abasourdie par ce qui vient de se passer, Ce n’est qu’un môme qui t’a jeté un peu de neige ! Pourquoi l’as-tu agressé aussi violemment ? Tu as perdu l’esprit ?! »

La tueuse redresse le menton, frémissante de rage, et plante alors un regard hostile plein de hargne et de rancœur sur moi.


_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Ven 7 Fév 2014 - 19:33

Dimna soupira et reposa avec une certaine brusquerie son crayon sur le croquis sur lequel elle travaillait. Rien à faire, elle qui d'ordinaire débordait d'idées lorsqu'il s'agissait de création, avait à cet instant l'impression que son esprit était aussi encombré de neige que la nature qu'elle entrevoyait entre ses lourds rideaux émeraude. Les cris surexcités des enfants dehors toujours en pleine bataille ne l'aidaient pas, et pour ne rien arranger, son ventre gargouillait. Mais pourquoi avait-elle toujours faim?? Hum... Autant prendre les problèmes un à un. Elle descendit dans la cuisine, déroba quelques muffins de Naël aux baies, dorés et moelleux à souhait. Ils devaient juste sortir du four car la jeune fille put avec délice se réchauffer les mains sur un muffin tandis qu'elle engloutissait les autres.

Dimna s'apprêtait à remonter dans sa chambre quand de nouveaux cris lui parvinrent. Un assaut particulièrement féroce avait lieu dans la cour. Elle hésita un bref instant, puis un sourire vint se dessiner sur son visage. Elle fit demi-tour et sortit en courant dehors, sans prendre le temps d'enfiler une cape et ses bottines fourrées. L'air glacial la saisit et la remplit de joie, finissant au même moment de balayer les dernières traces de sa morosité. Le loup en elle poussa un jappement enthousiaste. La tentation était irrésistible. Sa silhouette humaine s'évanouit en un instant pour laisser place au gigantesque loup. La bête bondit dans la neige, se roula dedans avec ravissement. Il se redressa vivement, s'ébroua. Sa fourrure rousse tranchait avec le blanc immaculé de la neige qui voletait en tous sens. Le loup respira profondément le vent froid, puis s'élança dans une course délicieuse dans la poudreuse, ivre de l'air pur de Crisal.

_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1610
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Mar 4 Mar 2014 - 16:09

De la neige.

Une vulgaire boule de neige, lancée par un gamin, aura donc finit par allumer la poudrière. De toute façon, il fallait bien que cela n’arrive encore une fois…pas vraie ?
« Amy qu’est-ce que tu fais ? »
Elle entendait la voix d’Elliott, lointaine, comme dans un rêve. Son esprit était ailleurs, complétement perdue mais ce qui la contrôlait ne voulait rien lui céder. Comme si elle se faisait dévorer toute entière par le ressentiment, la haine et l’envie de meurtre. Elle avait déjà ressentis ça. Avant. Il y a plusieurs années de ça déjà. Etait-elle vouée uniquement à la tuerie ? C’était donc ça le destin qui lui était réservé ? Plutôt misérable quand on y réfléchit bien.

La tueuse ressentit une violente et douloureuse brûlure envelopper sa main, lui échappa mais sentit aussitôt qu’elle n’avait plus pied à terre. Comme si elle s’envolait.
Qu’est ce qui se passe ? Qu’est ce qui…m’arrive ?
Et la rage la gagnait, l’enveloppait dans ses bras pour ne plus vouloir la lâcher.

« A quoi joues-tu ?! Ce n’est qu’un môme qui t’a jeté un peu de neige ! Pourquoi l’as-tu agressé aussi violemment ? Tu as perdu l’esprit ?! »
Une autre voix résonna. Plus insistante, plus violente.
« A qui est cette voix déjà ? Une femme que je connais. Que je côtoie tous les jours depuis un moment…mais qui ? »
Soudain, elle sentit ses lèvres bouger, c’était sa bouche et pourtant, les mots qui s’en échappaient n’étaient pas vraiment les siens. Quelque chose d’autre parlait à sa place. La haine parlait à sa place.

_ Moi ? Perdre l’esprit ? Ce n’est pas mon genre voyons. Lança-t-elle le sourire aux lèvres.

Amy n’attendit pas très longtemps avant de riposter. Bloqué aux épaules par un mur gelé, elle avança sa tête avec violence qui alla percuter de plein fouet le front de son agresseur, pour finit par le repousser sans trop d’efforts.

_ Amy cela suffit ! N’oublie pas que tu es liée à Orzaal par contrat !

La voix de tout à l’heure s’adressa de nouveau à elle. A qui était cette voix déjà ? Aucune idée.
Sa tête lui lança un appel aux secours. Un sifflement aigue lui implorant d’arrêter toutes pensées parasites et malgré ses pieds gelés par la neige, Amy étouffait dans ses vêtements d’hiver. Une chaleur aussi insupportable que les frissons qui lui parcouraient l’échine.

_ Orzaal ? Lança-t-elle en direction de l’étranger qui la dévisageait. Qu’est-ce que c’est que ça ?

L’homme ne réplica pas et se contenta de lui répondre par une expression lugubre : à la foi ferme et résigné.
Amy haletait, sa vue se brouillait. Rien que rester debout lui demandait de l’effort. Il fallait qu’elle fasse vite. Il fallait qu’elle élimine la menace avant de rendre les armes. Elle cibla son ennemi de ses yeux en feu, avant de passer à l’attaque.


_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Ven 7 Mar 2014 - 1:28

« Orzaal ? Qu’est-ce que c’est que ça ? »

Cette phrase me fait décrocher. Anomalie. C’est le seul mot que j’arrive à formuler. Amy n’a pas seulement perdu le contrôle d’elle-même : quelqu’un semble avoir pris les rênes. Ce ton froid et mesquin, je ne le lui connais que face à des ennemis. Or nous ne sommes pas des ennemis. Le front endolori, la main sur ma tempe, je reste à terre où je suis tombée, cherchant quoi faire face à cette perturbante situation. Soudain, agitée de frissons, la jeune femme se tourne vers Eliott qui tente de la ramener à la raison. Elle se raidit, puis se rue en avant en dégainant deux lames de je ne sais où. Le jeune homme paraît préparé à cette issue et pare l’attaque avant de répliquer avec les poings. Il n’a pas sorti d’arme et n’adopte que des attitudes défensives, sans doute aussi conscient que moi de l’innocence d’Amy. Imaginer une autre explication selon laquelle la tueuse aurait pleinement la volonté de nous assassiner n’est même pas envisageable.

Tandis que les deux combattants échangent des attaques vives et potentiellement mortelles, je réfléchis au moyen de mettre un terme à la joute sans blesser personne et en rendant à Amy son libre arbitre. Un choc ? L’assommer ? Encore faudrait-il que j’y parvienne passé l’effet de surprise ! Et la mettre hors d’état de nuire ne servirait à rien tant que je ne saurai pas qui est la personne qui maintient son esprit enchainé…

Esprit. Le mot résonne dans ma tête. Et si… Si j’allais chercher les réponses à la source ? Pour contrôler quelqu’un, il faut être présent dans sa pensée. C’est la base du principe de possession. Donc, si je m’interpose, peut-être parviendrai-je à libérer Amy ? Sans attendre, je ferme les yeux. Inspire. Expire. Passe les frontières du réel. Et force l’entrée dans l’esprit d’Amy qui discerne aussitôt la présence du mien. Ce que j’y trouve est déroutant… et troublant.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1610
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Ven 7 Mar 2014 - 13:15

Elliott se doutait de ce qui était en train de se dérouler sous ces yeux mais c’était trop tôt…beaucoup trop tôt.
« Orzaal ? Qu’est-ce que c’est que ça ? »
Amy passa à l’attaque, se rua sur lui, deux dagues sortis instinctivement de son gilet d’hiver. Ces gestes étaient saccadés, sa parole frémissante.
Il fallait faire vite.
Très vite.
Le jeune homme se mit en garde, parant les coups qui pleuvaient sur lui avec dextérité mais en se contrôlant assez pour ne pas la blesser. Parant, sans attaquer. Un autre stratagème ne ferait qu’aggraver la citation déjà bien délicate.
Mais alors qu’il attendait la bonne ouverture, la tueuse se figea, comme paralysée. A grand effort, elle pivota la tête vers ce qui semblait être l’origine de son entrave : Lucyll.
Elliott comprit qu’il se passait quelque chose. Était-ce sa camarade elle-même ? Ou bien….
Il pivota la tête en direction de Lucyll, allongé dans la neige, ses mains glacées regoignant ses tempes.
« Elle essaye d’entrer dans son esprit ?! »

Il n’y avait plus une minute perdre. Elliott n’attendit pas une seconde avant de réagir. Courant à perdre haleine dans la neige, il se précipita sur Lucyll, avant de sortir de sa poche une fiole remplit de liquide transparent. Il déchira ensuite un monceau de sa veste dont il en imbiba de ce mystérieux liquide.
Arrivé au niveau de la magicienne, concentrée par son propre effort, il apporta vivement le tissu à son visage. Consciente du danger, celle-ci s’éveilla, se débâtit, pour finir par s’endormir profondément sous l’effet du produit.  
Amy, désormais libre de ces mouvements, se dirigea vers ses ennemis présumés. Le jeune homme se releva en prenant Lucyll sur son épaule. Il esquiva avec facilité l’attaque de sa camarade et de sa main tendue percuta l’arrière de sa tête violemment.
La tueuse s’effondra dans l’épais manteau de neige, inconsciente. Elliott la souleva de terre de son bras libre et prit la direction du manoir tout en réfléchissant sérieusement.
Le gamin de tout à l’heure était partit depuis longtemps mais peu importait, le laisser rentrer au village n’était pas le principal problème.
Si Lucyll avait vu quelque chose, le problème, ce sera elle…

_ Eh ! J’ai entendu des cris ! Hurla une voix caverneuse familière.
Elliott détourna le visage en direction de l’appel, un loup à la rousse fourrure accourra, laissant échapper des nappes de buées virevoltantes dans l’air frais.
Le jeune homme sourit et tenta de faire bonne figure, malgré les deux poids plume qu’il portait sur son dos.
_ Tout va bien ! Lança-t-il confiant. Un banal accident de boule de neige, rien de bien méchant. Je transporte ces deux charmantes personnes dans leurs chambres respectives, au chaud et au sec !    
Puis comme si ce qui se passait était tout a fait naturel, il se dirigea tranquillement vers le manoir, souhaitant au passage une excellente journée à Dimna et de joyeux fête de Nael.  

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Jeu 20 Mar 2014 - 16:39

J’entrouvre les paupières. Nous sommes dans le grenier dans lequel Amy passe le plus clair de son temps quand il fait jour et que le soleil ou les gens l’indisposent. Je la soupçonne en revanche de l’occuper plus rarement de nuit. Les escapades nocturnes de la tueuse ne sont un secret pour personne. Dans la pénombre coutumière de la pièce, j’aperçois Elliott penché au dessus d’Amy qu’il a déposée sur un matelas, s’assurant sans doute qu’elle va bien. Rien de bien étonnant à cela. Contrairement à son attitude envers moi. Son attaque à mon encontre était la dernière chose à laquelle je m’attendais… Soudain une information plus importante que le comportement agressif du compagnon d’Amy me revient en même temps qu’une pleine conscience que la potion soporifique du jeune homme m’avait ôtée. J’ai eu le temps de forcer les frontières psychiques d’Amy avec la facilité habituelle qui caractérise l’esprit des gens qui n’ont pas appris à le défendre. Personnellement, j’en ai fait une de mes spécialités. Elle n’avait aucune chance, ne représentant pour moi aucune résistance. Mais ce que j’y ai vu ne correspondait pas à ce que je pensais trouver : nul mage malfaisant ne tentait de la posséder. Ce qui lui a fait perdre le contrôle d’elle-même… venait de sa propre tête. Je relève le menton, pleinement éveillée, attirant l’attention d’Elliott.

« Je crois qu’il va falloir que vous m’expliquiez certaines choses. »

Le vouvoiement que je n’utilise pas avec lui d’habitude le fait tiquer.

« Et je vous interdis formellement de recommencer ce que vous avez fait tout à l’heure. Je ne pensais pas avoir à me défendre contre vous, vous m’avez prise par surprise, mais la prochaine fois, vous ne vous en sortirez certainement pas indemne. »

Je me relève, avec une sensation d’engourdissement pour seule réminiscence du poison narcotique.

« Ne vous approchez pas de moi. J’attends vos explications concernant ce que je viens de découvrir dans la tête de notre amie ici présente. »

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Jeu 20 Mar 2014 - 17:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1610
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Jeu 20 Mar 2014 - 19:23

Le jeune homme passa une nouvelle fois sa main sur le front dégoulinant de sueur de sa camarade.
_ Tu as encore de la fièvre. Soupira-t-il calmement.
Il avait déposé Amy sur son lit et l’avait couverte chaudement ce que la jeune femme eu, part pur réflexe, réfuté dans son coma en préférant la dureté de sa charpente, au confort d’un bon matelas de paille. La tueuse, respirant avec difficulté, sentit un haut le cœur avant de régurgiter un peu de sang.
_ Je vais te chercher encore un peu d’eau. Annonça-t-il en passant un morceau de tissus humide sur son visage pour effacer le liquide chaud et écarlate qui s’écoulait de la commissure de ses lèvres.

C’est à ce moment qu’il aperçût, du coin de l’œil, Lucyll s’éveiller de son sommeil artificiel au fond de la chambre où il l’avait déposé un peu plus tôt.
« Je crois qu’il va falloir que vous m’expliquiez certaines choses. »

« Et je vous interdis formellement de recommencer ce que vous avez fait tout à l’heure. Je ne pensais pas avoir à me défendre contre vous, vous m’avez prise par surprise, mais la prochaine fois, vous ne vous en sortirez certainement pas indemne. »


Il ne fit pas deux pas dans sa direction que celle-ci répliqua de vive voix.

« Ne vous approchez pas de moi. J’attends vos explications concernant ce que je viens de découvrir dans la tête de notre amie ici présente. »

Tout d’abord surprit par sa remarque, il se mit à rire aux éclats, un rire totalement détaché de la situation présente.
_ Qu'elles explications ? Que penses-tu avoir trouvé dans sa tête ? C’est complètement absurde ! Nous revenions de la taverne tout à l’heure et Amy avait un peu trop abusée sur la boisson, fin de l’histoire. C’est juste une regrettable erreur de circonstance rien de plus ! Je suis vraiment navré de t’avoir traité de la sorte mais je n’avais pas le choix, c’était uniquement pour ton bien.

Le silence tomba. La magicienne prit un air mauvais, elle avait l’air furieuse. Devant son mutisme presque exagéré, Elliott se contenta de relever les épaules en signe de capitulation.

_ Ah ah ! Oui. Je suis un piètre menteur en effet et dans notre profession c’est assez gênant…mais j’étais sincère sur un point. Ce que j’ai fait, je l’ai fait pour ton bien Lucyll. Crois-moi, si j’avais été persuadé que tu avais réellement vu quelque chose en lisant son esprit, alors ce n’est pas un somnifère que j’aurais utilisé… Cette situation est vraiment fâcheuse…pour toi ! Cela va sans dire !
Il prit un instant pour dévisager Lucyll qui semblait étonnée par la réponse mais qui continuait de ne rien dire.
_ Tu as l’air surprise ? C’est vrai qu’à force d’habitude je me suis pris au jeu, je plaide coupable ! Je vais juste me contenter de te donner un petit conseil avant que tu ne partes d’ici : Ne cherche pas à en savoir davantage. Dans ce monde, c’est « moins tu en sais et plus tu vivras longtemps ». Si tu veux une explication tout ce qu’il y a de plus honnête, tu vas devoir passer ton chemin. Et ne pense même pas réutiliser ta magie pour lire dans nos esprits, Amy est trop faible pour le supporter et moi…et bien…c’est tout simplement inefficace.  

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Jeu 20 Mar 2014 - 23:26

Le petit manège d’Elliott ne m’amuse pas du tout et ne m’impressionne guère, même si le jeune homme jusqu’ici amical m’étonne de part ses tentatives d’intimidation. En plus il ne sait absolument pas de quoi il parle, entrer dans la tête de quelqu’un n’est pas un acte que j’opère à la légère : la violation d’esprit est une chose que je n’ai subie qu’une fois contre mon gré, une épreuve dont je suis sortie profondément meurtrie. Sentir un étranger fouiller au plus profond de votre être est l’une des pires choses que l’on puisse imaginer, et je me suis désormais jurée que rien ni personne ne m’y contraindrait de nouveau, me construisant une carapace opaque, robuste, tenace et invulnérable. Et je n’utilise pas la magie pour y parvenir, c’est un acte purement psychique qu’un non-magicien peut accomplir en quelques secondes comme je l’ai fait. Je suppose qu’Elliott a lui-aussi subit un entrainement afin de s’immuniser à ce genre d’intrusion. Mais de toute manière il est hors de question que je force son esprit pour obtenir mes réponses. Qui serais-je pour faire subir cela à quelqu’un en l’ayant moi-même vécu ?

« Ce sont des menaces Elliott ? Vous ne pensez pas que j’ai vu suffisamment de choses compromettantes pour vos petites affaires, et je dois juste m’en estimer heureuse, puisque cela est garant de ma vie ? grondé-je conservant la distance du vouvoiement, Vous vous trompez totalement, je ne compte pas vous arracher les réponses de force, je ne pratique pas ce genre de méthodes, mais l’incident d’aujourd’hui a failli coûté la vie à un enfant, ce qui n’a rien d’anodin, et contrairement à ce que vous semblez croire, j’ai largement eu le temps d’apercevoir suffisamment de choses pour savoir qu’Amy n’est pas tout à fait seule dans sa tête. Je n’en resterai pas là puisque la sécurité d’Orzaal semble être compromise, et vos sous-entendus me confirment que vous savez parfaitement de quelle envergure est le danger. Il est tout à fait irresponsable de votre part de supprimer les témoins gênants de cet épineux problème plutôt que de tenter de le résoudre. Malheureusement pour vous, je ne suis pas irresponsable. Et je n’aime pas le chantage sous-jacent de votre discours. Chez moi, l’ignorance n’a jamais aidé à survivre. Ah, et une dernière chose, je ne partirai pas d’ici avant qu’Amy ai repris conscience et que je lui ai parlé.»

Il faut que je tire cela au clair et vite. De plus, je n’accorde plus aucune confiance au cynique personnage qui se tient devant moi. Je tiens à m’assurer qu’Amy va se remettre de sa crise et qu’elle aura repris tout le contrôle de son être, puis à discuter avec elle de ce qu’abrite sa boîte crânienne.

« Si vous comptez utiliser la violence contre moi, je vous préviens tout de suite que je n’aurai pas de scrupule. J’ai cru comprendre que me tuer vous semblait nécessaire. Pour l’instant ce n’est pas encore réciproque. Mais cela pourrait le devenir. »

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1610
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Ven 21 Mar 2014 - 12:34

Amy entrouvrit difficilement ses paupières alourdies. Elle était parcourue de frissons désagréables et maudissait ses membres engourdies. Rien que relever sa tête s’annonçait ardue. Sa vision devenue net, la tueuse se rendit compte qu’elle se trouvait dans le lit d’Elliott. Qu’est-ce qu’elle faisait là ? Qu’est ce qui s’était passé ? Ses souvenirs ne dépassaient pas la taverne après ça : plus rien. Le noir totale. Le vide absolu.
Elle perçut deux voix résonner dans le grenier.    
_ Te tuer ? Tu n’es pas sérieuse ?! Je ne suis pas de taille face à toi de toute manière. Je te l’ai dit, si j’étais persuadé que tu serais une menace sérieuse, tu ne te serais jamais réveillé de ton sommeil. Je ne suis pas irresponsable, je suis juste prévoyant. Et crois-moi quand j’affirme que si le gamin avait été aussi gênant, je n’aurais pas hésité un seul instant à le faire disparaître. Tu sembles ignorer dans quel monde tu vis. Tu penses que l’ignorance ne t’as pas permis de survivre ? Et c’est là que tu te trompes. Elle t’a sauvé de nombreuses situations sans que tu ne t’en rendes compte toi-même. Demande aux personnes autour de toi, demande à tes proches. Même à Orzaal, contrée que tu protèges et que tu chéris tant, il y a des choses qu’il vaut mieux taire ou feindre d’avoir vu. Beaucoup de gens rêverait d’être à ta place et d’ignorer pour éviter le coupe gorge qui viendra les éliminer au petit matin. Amy te répondra la même chose que moi…

C’était la voix de son camarade. Amy ne comprenait pas et ne cherchait pas à comprendre. S’il y avait le moindre problème il se chargerait de le régler, comme il l’avait toujours fait…

_ Tu ne te rends pas compte de la chance que tu as Lucyll.

La tueuse se redressa de son lit d’un bond.
Cette phrase…c’est un code qu’il n’utilise que quand il s’apprête à tuer. Il prévoit d’éliminer Lucyll ?! Qu’est-ce que ça veut dire ? Qu’est ce qui s’est passé ??
Plus elle essayait de se souvenir et plus les sifflements revenaient à la charge.
L’appeler ne servira à rien il ne m’écoutera pas. Ma dague où est-elle ?! Merde !
Elliott avait tendance à être sous-estimé et il aimait en jouer. Lucyll n’aurait pas le temps de prononcer un mot qu’elle se retrouva empalée sur une poutre, le cœur transpercé.
Tant pis pour la dague, Amy, sans tenir compte de l’insupportable douleur qui se réveillait chaque fois qu’elle utilisait un muscle, souleva les couvertures avant de bondir hors du lit.

_ Je suis navré que tu ne puisses pas le comprendre.

La plus grande vitesse à laquelle Elliot se déplaçait était prodigieuse, si jamais il arrivait à faire un pas tout était terminé. Son camarade n’était pas loin et pourtant elle avait l’impression de parcourir le désert de Saal en courant à vive allure, c’était supportable. Il lui tournait le dos, Lucyll lui faisait face. Il leva le pied pour exécuter la sentence.
« Pas question ! » Pensa l’Orzaalienne en se ruant sur lui.
_ Elliott arrête !
Elle bondit avec l’élégance d’un Olumm malade et le percuta de plein fouet, le propulsant lourdement  au sol. Amy ne voulait pas le lâcher et retenait ses bras aussi fort que ces faibles membres le lui permettaient.

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde


Dernière édition par Amy Wicardomma le Dim 23 Mar 2014 - 17:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Ven 21 Mar 2014 - 17:07

« Tu ne te rends pas compte de la chance que tu as Lucyll. »

Léger fléchissement du genou et contraction des doigts de la main droite. Elliott s’apprête à m’attaquer j’en suis presque certaine. Ce regard précis et vif je le connais. C’est bien celui d’un mercenaire cherchant un angle de frappe. J’ai bien compris la sournoiserie de sa manœuvre et je suis prête à l’accueillir. Je n’ai aucune idée de son niveau au corps à corps mais je sais ce que vaut Amy en combat. Je suis certaine que son complice cache très bien son jeu, j’en mettrais ma main à couper. Et ne possédant pas d’arme de poing, et n’excellant pas dans cette discipline, je ne m’y frotterai pas dans un endroit aussi exigu. Quoi qu’il en soit, je suis prête à libérer ma puissance magique pour le projeter loin de moi dès qu’il amorcera un mouvement. Je ne pourrai que le tenir à distance avant de tirer ma propre arme de son fourreau et de reprendre l’avantage.

Mais alors qu’il s’apprête à exécuter ses menaces, je me fige. Dans mon champ de vision, je viens de voir Amy se relever. Impossible de savoir de quel côté elle compte se ranger ni laquelle des personnalités qui se partagent son esprit contrôle son corps. Ne sachant comment réagir, je décide de me concentrer sur Elliott qui a failli perdre mon attention et lève déjà un pied. La tueuse se jette alors sur lui avec un cri de détresse : « Elliott arrête ! »

L’immobilisant à terre, grimaçant sous l’effet d’une souffrance certaine, la jeune femme résiste du mieux qu’elle peut. Je jette un coup d’œil autour de moi, avise un filin d’acier, le déroule rapidement et m’approche des deux compères qui luttent toujours au sol.

« Amy ! Recule, vite ! »

Elle lâche prise et se jette en arrière au moment où je prononce « Nutà ». Le lien métallique s’enroule tel un serpent autour du corps de l’agresseur qui se retrouve immobilisé au sol, empêtré dans un maillage serré. Je sors mon épée de son fourreau par précaution. Amy se tourne vers moi mais je l’arrête d’un geste de la main : « Ne t’inquiète pas, je ne vais tuer personne, moi. » la rassuré-je en appuyant le dernier mot d’un regard lourd de ressentiment au fautif. « Je veux juste comprendre ce qui s’est passé et… Amy. Est-ce que ça va ? Je veux dire… Je… Il faut que tu m’expliques certaines choses. Ce que j’ai vu tout à l’heure en tentant de te libérer d’une emprise qui, en fait, venait de toi, qu’est-ce que c’était ? Est-ce que toi aussi tu comptes me tuer pour ça ? En tout cas, on ne peut pas se contenter de fermer les yeux. Alors dis-moi : qu’est-ce que tu subis en silence depuis tout ce temps ? »

Spoiler:
 

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1610
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Ven 21 Mar 2014 - 17:51

La jeune femme, totalement désorientée, ne comprenait pas ce qui se passait. Elliott était ligoté sur le sol, Lucyll lui parlait d’une chose qu’elle avait vu dans sa tête…tout allait beaucoup trop vite. Les sifflements reprenaient de plus belle, ses jambes fléchissaient, Amy tomba à genoux sur le planché avant de régurgiter une importante quantité de sang. Le liquide écarlate se rependît lentement entre les lignes du parquet.
_ Lucyll….qu’est ce….qu’est ce….tu m’as fait ? Qu’est-ce que….QU’EST-CE QUE TU M’AS FAIT !?!

Amy avait beau poser la question, ses oreilles bourdonnantes l’empêchaient d’entendre la réponse. Le jeune homme, quand à lui restait passif, à terre sans bruit. Il donnait l’impression d’attendre que quelque chose survienne de lui-même. Le long soupire qu’il lâcha résonna dans le grenier.
_ Amy, retourne te coucher. Au rythme où vont les choses tu seras morte dans moins d’une heure, alors recouche toi et laisse-moi faire, tu veux ? Quand à toi…
Elliott dirigea son regard ferme vers la magicienne.
_...tu ferais mieux de t’en aller. Ce qui se déroule sous tes yeux te dépasse totalement, en t’entêtant tu ne vas faire qu’envenimer les choses.
Les liens métalliques se détachèrent comme si il n’avait jamais vraiment ligoté quelqu’un. Le jeune homme se releva avant de décoller d’un revers de la main le filin qui s’était accroché à sa chemise. Il s’approcha alors de sa camarade tout en affichant un sourire qui se voulait rassurant. Après un bref échange de regard celle-ci s’évanouie de nouveau, épuisée. Elliott la reprit dans ses bras avant de la remettre dans son lit, ne se préoccupant plus du tout de la présence de l’Orzaalienne dans son dos. Cependant, après quelques instants de lourd silence, il lui adressa un dernier avertissement :    

_ Je ne me répéterais pas Lucyll. Sort d’ici.


_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde


Dernière édition par Amy Wicardomma le Lun 14 Avr 2014 - 13:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Sam 12 Avr 2014 - 6:14

Pendant ce temps, au nord d'Orzaal, un professeur turlupiné par les requêtes intempestives d'une ajanile trop inquisitrice pour être honnête déambule dans les rues, pensif....

...

Bien sûr que c'est moi le professeur! Bref, je marchais dans la rue des Corsaires, nommée ainsi parce qu'elle débouchait, au nord, sur l'une des seules vraies routes menant à Orzaal, celle que les pirates de Calimenda utilisaient pour venir faire du commerce avec le village. Route aussi empruntée par certains, tard le soir, pour aller dans un endroit où de ravissantes jeunes femmes leur faisaient ce que leurs femmes négligeaient...

Je ruminais cette histoire de logement tout en repensant à la surprise que je préparais à tous pour le soir de Nael, quand j'entendis derrière moi croître le martèlement des sabots et le grincement des roues. Je me retournais à temps pour voir sortir des bois une caravane, composée de quatre attelages fermés, chacun tracté par deux chevaux et couvert d'étoffes bariolées aux couleurs chatoyantes. Elle se dirigeait à grand train vers le centre ville, et passa rapidement devant moi. J'étais curieux de savoir qui arrivait là, et j'accélérai le pas pour les rattraper.

Quand j'arrivai sur la grand place, je découvris les quatre caravanes installées en demi cercle, face au manoir. Des hommes de toutes races et de toutes origines s'affairaient autour des attelages. Ils finissaient d’installer une estrade devant le second chariot, sous le regard et les chuchotements interrogatifs d'une foule de badauds de plus en plus nombreuse.

Un homme écarta la tenture du second chariot, et s'avança sur le parquet grinçant, accompagné par un trio d'instruments à vent dont je ne saurai absolument pas vous dire le nom. Il avait la trentaine, la démarche sûre, la tête haute. Les riches étoffes qui serraient son corps de près suintaient la réussite autant que ses petits yeux trahissaient un esprit calculateur. Il s'adressa à la foule, sa voix naturellement haute et claire, bien qu'un peu nasillarde :


"Mesdames et messieurs, et tout ceux qui ne sont ni l'un ni l'autre! Braves habitants de..hum, ha! Braves habitants de Orzaal! Mon nom est Cornelius Fletker, humble marchand itinérant de mon état, et je vous salue!

A ces mots, l'individu exécuta une courbette théâtrale. Puis il reprit, l'air peiné (ce à quoi le trio réagit en jouant une mélodie mélancolique).

-Mes compagnons et moi arrivons de Daribbo, et nous avons entendu parler des fréquentes caravanes de corsaires qui viennent vous approvisionner. LAS! Qu'il doit être pesant d'être ainsi dépendant d'autrui! Qu'il doit être ennuyeux de ne pouvoir soit même subvenir à ses besoins seul! Ah, si je pouvais vous aider...

...

Mais attendez : JE PEUX!!


Les chuchotements reprirent de plus belle dans la foule, alors que les vents entonnaient une marche joyeuse. Un homme leva un bras.

-Et qu'eq vous pouvez faire pour nous dîtes?

-J'attendais que vous m'posiez la question! lui répondit Cornelius. Que puis-je faire pour vous, brave homme? Je vais vous le dire!
Orzallois, Orzalloises, ne voyez vous pas? Le problème est toujours le même : la PRO-DU-CTI-VI-TE! Vous travaillez beaucoup, je me trompe? Vous travaillez dur, comme des hommes fiers et honnêtes, j'en suis sûr!


Plusieurs murmures d'acquiescement se firent entendre, ainsi qu'un "C'est bien vrai ça!". Je n'aimais pas la tournure que prenaient les choses.

-Et pourtant, vous ne récoltez que peu de fruits! N'est ce pas là injuste?

La foule le suivait de plus en plus, captivée.

-Quelle pourrait être la solution...voyons... Travailler plus?

Un grognement général d'indignement parcourut la masse d'honnêtes travailleurs.

-Mais bien sûr que vous ne pouvez pas! Alors quoi d'autre... Oh! Je sais! Et si quelqu'un d'autre travaillait pour vous?

Une femme cette fois lui répondit :

-C'est que...c'est cher un employé !

Cornélius eut un petit rire amusé.

-Mais qui a parlé d'employés, ma Dame ! (Puis, s'adressant haut et fort à la foule, il dit en se rapprochant du rideau:) Mesdames messieurs, gentes demoiselles et les enfants ! Laissez moi vous présenter ma marchandise, vendue aux enchères (mais tout sauf chère!) à partir de 100 pièces de cuivre, le meilleur de la qualité satisfait ou remboursé, le fin du fin...

D'un geste souple, il tira sur le rideau, révélant sa cargaison : deux hommes et une femme, qui s'avancèrent sur l'estrade. Leur silhouette était athlétique, leurs formes soulignées et leurs visages arboraient de larges sourires. Mais leur posture droite ne parvenait pas à dissimuler totalement les chaînes qui emprisonnaient leurs bras et leurs jambes. Cornelius finit sa phrase :

-...du marché de l'esclavage !

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 


Dernière édition par Thaddeus Dreadstone le Jeu 17 Avr 2014 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Dim 13 Avr 2014 - 13:55

Cela me fit sursauter. Je me dis "Moi Thaddeus Dreadstone je ne ..."
Clap, clap, clap, clap, clap.
Interrompu dans mes pensés je me tournait vers l'auteur de ces applaudissements pour le moins impromptus. La foule se fendit immédiatement comme pour dévoiler un acteur qui manquait à ce drôle d'acte théâtral. Le Duc d'Orzaal, frappait dans ses mains comme pour saluer une prestation particulièrement réussie. A un détail près, il le faisait lentement et lourdement. Chacun ici savait ce que cela voulait dire. Il s'avança tranquillement vers les marchands.

- Bienvenue itinérants, lança t-il d'un air faussement guilleret, le voyage vers nos contrées a du être long et éprouvant. Venez dont vous restaurer au manoir en ma compagnie ! Vous aurez tout loisir une fois reposés de réaliser vos transaction !
Sur son visage, Ergaïl arborait un sourire carnassier qui faisait pensé à celui que pourrait avoir une sirène en voyant tombée un enfant dans l'eau.
Deux questions me vîmes immédiatement à l'esprit : Premièrement par quel merveilleux hasard Ergaïl se trouvait-il précisément ici ?
Et ensuite miracle parmi les miracles, Ergaïl n'avait pas froidement liquidé les marchands conformément à sa technique habituelle contre les fauteurs de troubles. Car c'était bien le cas ici, ces marchands voulaient braver et violer les principes d'Orzaal en implantant le commerce d'esclave. Quel tour comptait bien leur jouer le Duc ?
Curieux je m'approcha donc un peu plus.


Spoiler:
 

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   Mar 15 Avr 2014 - 11:46

"Je ne me répéterai pas"

Suis-je la seule à conserver un semblant de raison ?! Amy vomit du sang et semble s'éteindre un petit feu après avoir attenté à la vie d'un enfant, Elliott m'attaque et cherche à me tuer, le monde entier semble être devenu fou mais non. Tout va pour le mieux. Je dois seulement fermer les yeux. Me contenter de sortir et de refermer la porte sur les problèmes insondables qui viennent de surgir. Croire un type qui en veut à ma vie et m'accuse de compromettre la survie de sa partenaire par ma seule présence sans autre forme d'explication ni la moindre garantie d'amélioration de la situation. Alors je vous le demande : pourquoi, pourquoi aurais-je la moindre raison de sortir de cette pièce ?

"Le problème n'est pas résolu. Je n'ai pas la moindre confiance en vous. Je n'ai pas non plus de raison de sortir. Je vous ai déjà exposé ma façon de penser. Jusqu'à nouvel ordre, nous sommes dans une impasse."

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Mar 15 Avr 2014 - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Events d'Hiver [Crisal 1303]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Events d'Hiver [Crisal 1303]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Le nouveau thème d'hiver !
» Design - Hiver 2011 | IMPORTANT |
» Le parfum des roses d'hiver
» prévisions pour l'hiver!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan - Na lochtanna i Daoine :: Fauteuils près de la cheminée - RP :: Région d'Orzaal, ses chutes d'eaux, ses forêts, ses montagnes-