Domhan
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 Scènes d'Orzaal !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Scènes d'Orzaal !   Dim 25 Jan 2015 - 22:37

Je vous propose une variante des scènes de manoir, les scènes d’Orzaal. Les règles sont simples : l’idéal est de ne pas jouer le même personnage sur deux de vos messages à suivre. Par exemple si Dimna (l’utilisateur) fait un message en jouant Dimna (le personnage) et en la mettant en scène, son message suivant ne doit pas être fait avec le point de vue de ce même personnage. Ce n’est pas une règle, juste une proposition. Parce que des fois on a envie d’écrire beaucoup avec son personnage et que les nouveaux ont besoin de développer le leur !

Le but n’est pas de vous faire jouer le personnage des autres mais de vous faire inventer d’autres personnages ; habitants du manoir, du village ou des itinérants. Vous pouvez créer un personnage pour chaque message ou bien au contraire alterner vos messages entre deux personnages que vous faîtes interagir. Vous pouvez même raconter dix fois la même scène vue par dix héros différents. Tout est possible ! Mais tout doit y refléter des scènes de vie quotidiennes, pas d’événements

J’ai pensé que ce serait un bon exercice et qu’en plus la création de multiples personnages (même s'ils ne sont joués qu’une fois) donnerait de la profondeur au village qui pour le moment est peuplé d’inconnus. J’espère que cela vous plaira !

PS : Celui qui suivra le plus cette idée, en faisant de nombreux et bons messages aura le droit à un dessin que je ferai ! Sur un personnage de son choix. Peut-être colorisé ? =s) Je regarderai ça dans six mois.
Enjoy !

[EDIT Lucyll] Ce RP a aussi pour but d'introduire vos propres personnages au sein du Manoir. De le faire connaître, de décrire ses habitudes, ses passe-temps, ses affinités avec les autres.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Litha   Lun 26 Jan 2015 - 21:26

First !  Razz

*CLANG*

Dans le fourneau l’acier rougeoyait  sur les braises incandescentes.

*CLANG*

Mon marteau s’abat sur la lame.

*CLANG*

Ce n’est pas le son cristallin que j’aime tant lorsque l’on bat la lame d’un sabre sur l’enclume. Non, c’est un son plus grave et plus cuivré. Tout simplement parce je répare une pelle. On s’imagine toujours que l’on passe notre temps à faire des feuilletage d’acier nobles et fins sur des épées légendaires, des filigranes et des ciselures ornementales sur un pommeau ouvragé mais ce que nous les forgerons faisons le plus souvent, c’est réparer des outils du quotidien : des râteaux, des pelles, des grelinettes, des casseroles , …

*CLANG*

Quand j’étais apprentie et enfant dans un village au nord d’Astrid, je pensais que ce n’était pas noble. Que c’était une des facettes ennuyeuses de ce travail et je m’imaginais avoir une renommée de grand maître un jour pour ne faire que des sabres pour m’en affranchir.

*CLANG*

J’avais raison, c’est souvent ennuyeux. Les gens ne veulent payer que des clopinettes en pensant que reboucher un trou c’est rien. Que de refaire une casserole en cuivre et la rétamer c’est dérisoire. Du coup on se fait payer une misère si on se laisse avoir. Et si ce n’est pas le cas ils pensent qu’on les vole. Et mon passage en tant que maître n’y changea rien.

*PCHHHHHHT*

L’eau siffla autant qu’elle put quand le fer encore rouge plongea.  Une fois le tout refroidi et d’une couleur basalte j’actionne la meule d’une main assurée. Vous ne le savez pas tous mais une vrai belle pelle-bêche tranche. Ce n’est pas un rasoir mais elle doit-être lisse sur ses flancs et tranchant sur son fil. Ce n’est pas un rasoir mais une pelle comme les lames s’huile ! Une fois polie et l’extrémité affutée je regarde le résultat à la lumière. Je suis fière car dans mon atelier cette pelle a autant de prestance qu’une épée !
Je m’appelle Litha, je suis la ferrailleuse et forgeronne d’Orzaal et malgré tout les outils de jardin que recèle Orzaal j’aime mon travail ! Car ici, c’est un peu moins ennuyeux, les gens prennent soin de leurs outils, leurs manches sont patinés par des années d’usage. Et puis certains de mes clients sont uniques !
Une fois mon travail fini j’en éprouve la qualité rapidement avant d’aller voir celui qui m’attend. Ce Tullus déroge à la règle des pelleteurs radins.

- Voilà Kendhal, elle est réparée.

- Merci, tu fais toujours du bon boulot ! Voilà pour toi.


Kendhal faisait partie des personnes uniques. Ce joyeux Tullus, dont personne ne sait l’âge à part peut-être Ergaïl, paie toujours rubis sur ongle. C’est une qualité que j’estime mais ce n’est pas pour ça que Kendhal est exceptionnel. Il est sage et sait bien raconter les histoires, mais ce n’est pas ça non plus. L’incroyable faculté de Kendhal est d’avoir le plus beau jardin de tout le village, ce qui un exploit quand on regarde la folle concurrence qu’il a ! Dans les mains du vieux Tullus cette pelle deviendra une formidable arme, capable de déplacer les plus belles plantes sans dégâts, de déraciner des ronces d’un simple coup. En fait, pour beaucoup d’Orzaaliens je viens de réparer un artefact légendaire. Et ainsi, mon travail n’est pas ennuyeux.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org
Glenderin

EnracinéEnraciné
avatar

Messages : 244
Date d'inscription : 19/02/2014
Localisation : Un peu par ici, un peu par là... J'espère qu'il va pas plevoir

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Alchimiste
Profession: Chercheur (dit comme ça ça semble sérieux ^^)

MessageSujet: Message passage Glend'   Mer 4 Mar 2015 - 15:30

Il faisait chaud cette nuit-là, et Glenderin n'avait pas envie de dormir. Ça faisait des jours qu'il restait dans le manoir le soir, et il commençait à en avoir un peu marre.
C'était dans sa nature elfique d'avoir besoin de temps en temps de sortir et se promener un peu dans la nature, et après un moment où il ne le faisait pas, il sentait le besoin de le faire. Sauf quand il pleuvait, car ça l'emmerdait.
Il avait attendu plusieurs jours pour pouvoir sortir, et vous vous demandez peut-être pourquoi : est-ce qu'il y avait une signification particulière de cette nuit sans lune ? Non, c'est juste que cette nuit là Kupo était endormi bourré sous une table et du coup il n'y avait pas de risque qu'il le voit et qu'il se moque de lui.

Glenderin était alors sorti et avait commencé à se promener dans les arbres pour satisfaire ses besoins elfiques et humains : pour les deuxièmes, un arbre un peu isolé avait fait l'affaire. C'était à la fin de cette vitale opération qu'il avait remarqué le grand papillon dans la faible, presque absente, lumière de cette nuit sans étoiles. Le dit papillon était parti à grande vitesse derrière une petite rangée d'arbres, des Abies nebrodensis ou un truc du genre aurait dit Ergaïl, et avait disparu.
Glenderin s'était alors mis à suivre cet étrange créature, plus par curiosité que pour une raison bien précise, au début il l'avait suivie du regard, mais quand elle avait disparu derrière les arbres, il avait commencé à courir, pour ne pas la perdre sous ce ciel sombre.
C'est en courant qu'il s'était lancé à travers les arbres, et en courant qui s'était écrasé contre une fille et qui s'était étalé par terre. Il s'était alors retourné immédiatement vers elle.

La fille avait l'air jeune, et les cheveux violets, comme... Ben personne que Glenderin connaisse en fait.
« Qu'est-ce que tu fais là ?! »L'avait presque agressée le demi-elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhapsody

RésidentRésident
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : Dehors à profiter du soleil... si il y en a
Humeur : Travail, travail, travail... Il y a toujours quelque chose à faire!

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Guérisseur
Profession:

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Lun 9 Mar 2015 - 18:02

Je me baladais dans le manoir tard ce soir-là. Je ne trouvais pas le sommeil. Trop d’idées tournaient dans mon esprit et pour les réarranger et enfin pouvoir dormir il me fallait un peu de calme. Je décidai alors d’aller au jardin voir comment se portaient mes plants de Drosera Noctalia : ces magnifiques fleurs d’un bleu profond qui ne fleurissaient que la nuit.

Je passai dans différentes pièces du manoir, faisant plusieurs détours : mes pas m’emmenaient vers le jardin mais par un chemin bien à eux, ce n’était pas vraiment moi qui décidais. Je ne suis pas somnambule mais quand je me lève en pleine nuit c’est tout comme! Soudain un ronflement sonore me tira de ma rêverie. Je me dirigeai, curieuse, vers l’origine du son. Je découvris alors notre cher Kupo allongé sous une table, profondément assoupi après ce qui s’était avéré une soirée bien alcoolisée.

Avec un sourire en coin je me redirigeai vers ma chambre. Notre barbare n’était pas prêt de se réveiller et une idée m’avait traversé l’esprit. J’ouvris le tiroir d’une petit étagère et en sortit pinceaux, pigments et liant. De retour auprès du barbare endormi je m’attelai à la tâche. Avec dextérité je mélangeais les différents pigments pour étaler un fard de couleurs éclatantes sur le visage de Kupo. Je prêtais attention son ronflement régulier à chaque coup de pinceau et priais pour qu’il ne se retourne pas dans son sommeil.

J’apportai la touche finale à mon œuvre en évitant de tremper ma manche dans le filet de bave qui s’étalait des lèvres de Kupo jusque sur le carrelage. Satisfaite, je rangeai mes affaires et me dirigeai vers le jardin pour prendre l’air. Je souriais, sifflotant presque à l’idée de la tête que ferait Kupo le lendemain.

Je me promenai dans les allées puis prolongeai la balade quand j’entendis une voix familière, celle de notre demi-elfe adoré. Tiens donc lui aussi sortait le soir ! « Mmh il a l’air énervé. Je me demande bien à qui il parle ? », marmonnai-je. Je m’approchai du bosquet d’arbre d’où provenait la voix pour suivre de loin cette conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1611
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mar 10 Mar 2015 - 7:52


  Un ronflement violent, un réveil brutal, une tête qui se cogne sur le bord de la table.

Amy lâcha un juron étouffé. La tête embrumée par l'alcool de la vieille, elle chercha à tâtons ses chaussures –qu'elle avait, de toute évidence, retirées en dormant - et maugréa de plus belle en s'agrippant au pied d'une chaise, afin de s'extirper de sous la table. La présence du barbare ne lui facilitait pas la tâche. En effet, elle avait rejoint Kupo dans sa beuverie de la vieille et se rappelait vaguement de la quantité qu'elle avait ingurgitée.

D'abords d'un œil, Amy remarqua enfin le visage peinturluré de Kupo qui n'avait pas l'air dérangé par ce carnage. Cependant, l'auteur de cet « odieux » forfait n'avait pas été très imaginatif. S'il faut barbouiller le visage d'un barbare qui dort, il faut le faire en grand !

Malgré sa démarche un peu vacillante, Amy enfila ses chaussures, après être sortie de sous la table, se dirigea vers le buffet le plus proche et sortit un pot d'encre. Elle revint le plus discrètement possible vers le barbare qui dormait toujours (« bavait toujours » serait plus exact) et continua le travail qu'elle estimait inachevé.
Après quelques coups de pinceau bien placés, le visage de la victime n'était désormais plus que mélange coloré de gribouillis en tous genre, recouvrant presque chaque parcelle de peau et débordant même jusque sur les avant-bras. Amy était tentée d'en rajouter encore plus, comme des accessoires, mais elle n'en avait pas le temps. Il était tard et il fallait qu'elle aille travailler.
Entre deux ronflements barbares, la tueuse rangea précieusement l'encre à sa place avant de partir gaiement dans la cuisine, se passer la tête sous l'eau froide pour se réveiller, avant de remonter dans son grenier.

Le réveil de Kupo demain matin sera particulièrement intéressant.
Spoiler:
 

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde


Dernière édition par Amy Wicardomma le Mer 29 Avr 2015 - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asëa

PassantPassant

Messages : 21
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mar 10 Mar 2015 - 13:15

C'était une nuit sans lune, sans étoile. Une nuit sans lumière. Une nuit comme elle les aimait.
Pour la plupart des gens, ces nuits étaient effrayantes. Elles représentaient les ténèbres absolus, une obscurité dans laquelle on distingue à peine devant soi. Elles étaient comme un brouillard sombre qui les engloutissaient.
Mais pour elle, c'était une nuit spéciale. Un nuit de libération, une nuit durant laquelle elle pouvait être elle-même. Ce n'était pas un brouillard sombre qui la dévorait, c'était une douce atmosphère de liberté qui la protégeait.

Doucement, à pas feutrés, elle sorti de sa chambre et se dirigea vers les jardins. Elle n'entendait aucun son, aucun bruit. Elle peinait à percevoir ce qu'il y avait devant elle. Lentement, elle marchait dans la ville, le regard aux aguets, à la recherche du moindre être vivant qui pourrait se rendre compte de sa présence. Mais il n'y avait rien. Elle était seule dans le noir.

Elle arriva finalement aux jardins et huma l'air. Une odeur de fleurs, de conifères et d'humus lui emplissait les narines. C'était le parfum habituel des jardins, mais durant ces nuits, il paraissait spécial, différent. Elle regarde autour d'elle et sourit. "C'est plutôt moi qui suis différente", murmura-t-elle. Elle rit intérieurement. Les enfants "de son âge" avaient peur de cette noirceur. En temps normal, elle faisait semblant d'en avoir peur, elle aussi. Mais cette nuit là était spéciale. Alors elle avait de le droit d'être spéciale, elle aussi.
"Pourquoi avoir peur de l'ombre ? L'ombre me protège, elle protège mon secret. Elle est la seule qui m'aide réellement ici. La seule à qui je peux me confier, la seule qui ne révèlera rien. Elle est ma seule amie..." Ces dernières pensées lui laissèrent un arrière goût amer. "C'est amusant. Je n'ai jamais été entourée d'autant de gens que depuis que je suis ici. Et pourtant, je ne me suis jamais sentie aussi seule..."

Elle repris sa marche silencieuse jusqu'à arriver à une petite rangée de conifères. Elle s'arrêta, vérifia une dernière fois qu'elle était seule, puis enleva délicatement son collier, laissant ainsi apparaître ses ailes. Poussant un soupir de soulagement, elle le posa sous un arbre puis le recouvrit quelque peu d'aiguilles, par précaution.
Elle ne se sentait jamais aussi bien que sous sa véritable forme. Cette nuit, elle n'aurait plus à mentir à personne. Elle pouvait faire de la magie sans être vue. Elle pouvait même voler. C'était, plus qu'une libération, une renaissance. Une renaissance qui ne durait qu'une nuit, avant que devoir retourner à ses mensonges quotidiens. Libéréeeee, délivréeeeee

Elle marchait d'un pas léger entre les arbres, ses ailes caressées par un léger vent. Elle se retenait tout juste de siffloter. Elle examinait les arbres, utilisant un peu de sa magie pour soigner ceux qui semblaient malades, ou simplement rendre de la vigueur à une fleur sur le point de faner. Rien que des choses simples, mais elles lui procuraient tellement de bonheur. Elle était là, chez elle, libre d'agir comme il lui plaît.
"Je donnerais tout pour pouvoir vivre comme cela au grand jour..." Ce dit-elle. Mais elle tenta d'effacer rapidement cette pensée de son esprit : cela lui était impossible, elle le savait. Mais elle ne pouvait s'empêcher de rêver à ce jour, ce jour fabuleux où elle serait elle-même.
"Je vais devoir me contenter de nuits fabuleuses pendant encore un moment, on dirait bien..." Pensa-t-elle avec un sourire amer.

Elle était en train de revenir sur ses pas lorsqu'elle remarqua une silhouette, dans la nuit, qui semblait la fixer. Son coeur se mit à battre la chamade : on l'avait remarquée. Elle se mit à courir vers la rangée de sapin où elle avait mis son collier. Elle entendit des pas derrière elle. On la suivait. Elle accéléra encore puis se jeta sous les arbres et attrapa son collier d'une main rapide. Elle tremblait comme une feuille au moment d'accrocher son bijou. Une fois qu'elle eut repris sa forme d'enfant, elle se mit à respirer lentement pour se calmer, en se mettant à genoux, le temps de s'arrêter de trembler. "Avec un peu de chance, il ne m'a pas vu. Il ne sait pas qui je suis" se répétait-elle mentalement. "Il n'a pas du avoir le temps de me..."

Sa pensée fut interrompue lorsqu'elle fut projetée au sol par un individu qui courait. Celui-ci s'arrêta net avant de lui demander ce qu'elle faisait ici d'une voix forte. Elle releva la tête et dévisagea l'homme. Enfin, le demi-homme plutôt. Ou demi-elfe, comme on le disait plus couramment.
Elle se releva en tremblant légèrement.
"Euh, je, je, je m'appelle Asëa. Je suis venue me balader ici...." Dit-elle d'une voix timide et hésitante.
Elle baissait les yeux, ne voulant pas croiser le regard de l'inconnu, en attendant une réaction de celui-ci.

Au fond d'elle même, elle ne pensait qu'à une chose : s'il avait découvert qui elle était, comment devrait-elle réagir ?


Dernière édition par Asëa le Mar 28 Avr 2015 - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mar 10 Mar 2015 - 19:31

Ce soir, contrairement à la plupart des héros des alentours, sa Seigneurerie Ergaïl dormait. Il faisait nuit, ce qui arrivait souvent lorsque le Duc somnolait. Mais le Duc est un Duc et ses caprices en matière de sommeil sont aussi grands que ceux concernant l’architecture du manoir ! Pour commencer, laissez-moi-vous décrire son extraordinaire literie.

En effet, notre Duc ne dort pas dans n’importe quoi, il lui sied de se reposer dans une juxtaposition de riches toiles communément nommées « Hamac ».  A cela sont ajoutés quelques belles étoffes qu’il a acquises lors de ses multiples voyages sur notre continent et qui lui servent de couvertures.

Sa Seigneurie tient absolument a ce que sa chambre reste à température extérieur toute la belle saison, c'est-à-dire du douze Crisal au quarante et un Coulemelle d’après lui. Cela lui vient de ses quelques années d’apprentissage chez les vampyrs. Heureusement ses plantes savent lui montrer qu'elles sont plus gélives frileuses que lui, ce qui permet de ne pas descendre à moins de 14°C pour les pièces attenantes à sa tour. Depuis que ce fait a été découvert, notre Duc reçoit mystérieusement de nombreuses plantes tropicales.

Enfin, le Gouverneur d’Orzaal a pour chambre une grande serre entièrement remplie des-dîtes plantes et d’une source d’eau magique. C’est dans ce grand luxe qu’il peut sereinement se reposer après une longue journée de labeur.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mer 11 Mar 2015 - 23:40

Je me retourne dans mon sommeil. Avec volupté. Et élégance.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kupo

EnracinéEnraciné
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 25/02/2014
Localisation : Dans un monde plus marrant que celui ci.
Humeur : Je veux du soleil!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Maître élémentaire
Profession: Barbare

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Jeu 12 Mar 2015 - 10:02

Pendant cette succession de posts inutile sous une table perdue dans le manoir. Au moment le plus sombre de la nuit alors que Kupo été plongé dans un sommeil profond et aviné, quelque chose commença à s'écouler lentement hors de sa bouche, un filet de bave.
Mais attention ce n'était pas un banal filet de bave répugnant. Celui-ci encore empreint des boissons de la veille se parait d'une couleur mauve sombre qui soulève d'épineuse question quant à la nature de l'alcool ingurgité. Question que venait encore bouleverser l'odeur âcre qui l'accompagnait.

Toujours est-il qu'en s'écoulant le long du visage de notre Barbare préféré celui-ci se mélangea avec toute sorte de pigment qui de façon fort étonnante se trouver là. Ce qui une fois au sol forma une magnifique tache multicolore au contour irisé est aux effluves vaporeux qui allaient en s'agrandissant sur le magnifique tapis qui ne survivrait probablement pas.
J'usqu'au moment ou dans son sommeil le barbare s'essuya machinalement le visage raturant gravement les élégant motif qui y était représenter. Toutefois, ce geste rajouta aussi un peu de couleur au tableau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhapsody

RésidentRésident
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : Dehors à profiter du soleil... si il y en a
Humeur : Travail, travail, travail... Il y a toujours quelque chose à faire!

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Guérisseur
Profession:

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Dim 19 Avr 2015 - 10:19

De là où je me trouvais, bien cachée derrière le bosquet d'arbres, je n'entendais pas bien les bribes de la conversation que j'épiais. J'apercevais entre les branches une jeune fille, presque une enfant, qui se tenait en face de Glenderin en regardant ses pieds. Manifestement elle n'était pas très rassurée. Un  grain de lumière, venu d'on ne sait où par cette nuit sans Lune, fit scintiller le pendentif de la jeune inconnue. Sans trop savoir pourquoi, j'étais attirée par cette pierre étrange.

Reportant mon regard sur la conversation qui se déroulait à quelques pas de moi, j'observais les réactions de l'enfant face à notre demi-elfe ronchon. Timide. Et effrayée. Il fallait que je la sorte de ce mauvais pas. Je m'approchai donc, bien en vue cette fois pour ne surprendre personne et tachais de rassurer la jeune fille en lui parlant d'une voix douce:

"Bonsoir mon cher Glenderin. Bonsoir jeune inconnue. Qu'est-ce qui vous amène ici à cette heure tardive? Dis moi ma belle, quelle est ton nom? Moi c'est Rhapsody. Est-ce que ce demi-elfe t'importune?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asëa

PassantPassant

Messages : 21
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mer 29 Avr 2015 - 0:51


Asëa venait de répondre au demi-elfe quand une troisième personne vint se joindre à la conversation. L'inconnue parlait d'une voix douce en se présentant, ce qui rassura quelque peu la demi-fée. En plus, la nouvelle arrivante semblait connaître le demi-elfe. S'ils parlaient entre eux, peut-être qu'il ne penserait plus aux ailes de papillon qu'il avait vu.

"Je euh, je suis Asëa. Et euh, il ne m'importune pas vraiment, mais, euh, il m'a surprise..."
Elle avait beau être rassurée, elle n'était pas encore tout à fait calmée. Elle fit une petite pause et inspira profondément avant de reprendre d'un ton plus tranquille.
"J'étais en train de me promener et il m'a heurté par erreur... Je ne l'avais pas vue arriver..."

Elle était plus détendue en disant cette phrase. Il était peu probable que Rhapsody aie pu voir quoique ce soit, et si elle avait vu quelque chose, elle ne ferait pas forcément le lien avec l'enfant qui se trouvait devant elle. Les choses avaient l'air de plutôt bien tourner par rapport à ce qu'il aurait pu se passer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Jeu 14 Mai 2015 - 19:02

Au cœur du village, Gorg Almesti se leva alors que le soleil n'avait pas encore roussi l'horizon. Son labeur commençait tôt et ne se terminerait qu'une fois l'aube venue. Il n'avait pas de temps à perdre. Il s'habilla de vêtements légers, remonta ses manches au dessus du coupe, et sortit de sa chambre en refermant doucement la porte derrière lui pour ne pas réveiller sa compagne qui dormait encore. Elle viendrait l'aider dans la matinée, quand les premiers clients viendraient sonner à son enseigne.

Il traversa la maison, entra dans la pièce qui l'accueillait chaque matin, et se mit à l'oeuvre. Ses mains, pleines de dextérité, travaillaient avec fermeté, accomplissant des gestes sûrs et larges. Il pétrissait, mélangeait, séparait, malaxait sans relâche, puis alignait ses réalisations sur une grande table près du four. Il reprenait parfois certaines après un temps de repos, les façonnait de plus belle puis les reposait avec les autres avant d'en entamer une nouvelle ou d'en rectifier une précédente.

Jemy, son fils de six ans vint bailler au seuil de l'atelier alors qu'il enfournait sa première tournée. "Papa... fit-il d'une voix fluette, J'ai fait un cauchemar..." Il cligna des yeux et se balança d'un pied sur l'autre pour préserver ses orteils de la fraîcheur du sol de pierre. "Je veux pas aller redormir tout seul..." Geignit le gamin alors que son père l'observait dans la demi-obscurité troublée par les braises du four. "Allez viens va ! Tu n'as qu'à me donner un coup de main..." Le garçonnet s'approcha, encore tout égaré de sommeil, et observa la cuisson. Les pains gonflaient dans la chaleur rougeoyante. Son père les en sortait quand la croûte avait atteint sa texture croustillante la plus parfaite.

Quand tous les pains furent prêts, le boulanger et son fils les portèrent dans des paniers de l'arrière-boutique et en disposèrent quelques uns sur l'étal de la pièce qui accueillait les clients. L'aube pointait tout juste. Le père ébouriffa la chevelure de l'enfant et sortit de derrière son dos une boulette de pain encore chaude. "Tu m'as bien aidé ! Un vrai petit boulanger ! Tiens, voilà qui devrait t'aider à oublier tes cauchemars !" Le petit croqua et le chocolat dont était fourré le pain éveilla ses papilles. Il retourna terminer sa nuit, les monstres de ses mauvais rêves évaporés.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhapsody

RésidentRésident
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : Dehors à profiter du soleil... si il y en a
Humeur : Travail, travail, travail... Il y a toujours quelque chose à faire!

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Guérisseur
Profession:

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mer 20 Mai 2015 - 18:48

Mais que faisait une si jeune fille dehors à cette heure? S'était-elle perdue? En tout cas elle avait l'air un peu rassurée par ma présence. Je lui laissai le temps de respirer pour se calmer avant de lui poser de nouvelles questions. J'étais curieuse. Elle m'intriguait.

Voyant que j'avais la situation en main, Glenderin s'éloigna pour continuer sa promenade nocturne avec un salut de la main. De toute façon le jour ne tarderait pas à se lever. Je voyais déjà le ciel se teindre d'une lueur violacée au bord de l'horizon.

Je proposai à Asëa, puisque tel était son nom, tout aussi étrange qu'elle, de s'assoir à mes côtés pour profiter du lever du jour. Je commençai à lui parler de mes virés nocturnes dans les jardin, de mon goût pour les jolies fleurs et l'agréable parfum de rosée du matin séchant au soleil. Moi non plus je n'étais pas bien bavarde en présence d'inconnus, je comprenais parfaitement sa réaction. J'essayais donc de la mettre à l'aise tout en tentant d'en apprendre plus sur elle:

"Dis-moi quel âge as-tu? Tu m'as l'air bien jeune mais pourtant je vois dans tes yeux une maturité que je n'ai jamais trouvé chez aucun enfant. Tu vis au village? Peut-être que je connais tes parents? Je suis guérisseuse tu sais, je vais régulièrement faire un tour dans le centre même si je vis au Manoir. Tu as un très joli collier dis-moi, c'est un cadeau?"

Entendant un oiseau pousser quelques trilles j'ajoutai : "Tu aimes la musique? Je joue de la lyre tu sais, veux tu en entendre un morceau?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nahïm Kelt

RésidentRésident
avatar

Messages : 107
Date d'inscription : 11/12/2014
Localisation : Dans la cuisine, à mettre du poison dans les crêpes d'Eliott.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Sorcier
Profession: Cuisinière

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mar 2 Juin 2015 - 22:04

Sous les fleurs de cerisier, le vieux couple était assis calmement. Elle dessinait doucement de ses doigts fragiles les rides du visage de son compagnon. Les lignes semblaient si fines qu'elles ne se verraient même pas sur une fine feuille de parchemin. Elle ne lui parlait pas, mais restait attentive à chacune de ses réactions, de ses paroles. Il n'en avait aucune.
C'était un homme qui n'était plus que la moitié de lui même.
A quelques mètres de là, le jardinier observait la scène, désolé et triste pour dame Monoroa. Son mari était dans cet état depuis la construction du nouvel Orzaal. Trustan s'était battu vaillamment pour le viellard qu'il était, mais une fois l’adrénaline de la bataille retombée, il s'était tu à jamais, et était devenu totalement dépendant de sa femme.
Kendhal soupira. Il était vrai qu'il avait déjà beaucoup souffert avant d'arriver à l'ancien village avec sa femme. On raconte qu'ils avaient dû enterrer tous leurs enfants, et que Moronoa ne tenait que par l'amour fort et courageux qu'ils se portaient, avant.
La vielle dame se pencha à l'oreille de son mari, chuchota d'une voix frêle quelque chose d'à peine audible pour le Tullus. « Tricheur ». Celui-ci n'en cru pas ses yeux. Le vieil homme avait souri.

Aujourd'hui, j'ai décidé de me lancer. Moi, Trustan, fils du meunier allait demander en mariage la magnifique et fougueuse Monoroa, fille du forgeron. C'était selon mon père, une entreprise perdue d'avance, le demoiselle étant beaucoup courtisée, et par des hommes plus riches et plus musclés que moi. Mais j'avais vu son regard à l'Imtival. Le verre de citronnade quand j'avais du porter seul le fer de meule de mon père à réparer chez le sien. Des instants partagés et surtout, une certitude inébranlable. Il y a une semaine, j'avais entendu dire qu 'elle épouserai celui qui lui offrira un nuage. Ce qui a découragé la plupart de ses prétendants. Mais pas moi.
Je lui avais donné rendez-vous juste avant l'aube sur la place du village. Elle est là, belle comme le jour qui allait poindre dans quelques minutes, perdue dans la brume légère. Elle m'accueillit avec un grand sourire, je la pris par la main et courut avec elle jusqu'au moulin de mon père.
« Dépêche-toi ! On va être en retard ! »
Son rire cristallin me répondit alors que j'ouvrais la porte et la guidait dans les escaliers.
« Qu'est-ce que tu fabriques, Trustan ?
-Attends encore une minute, et tu verra ! »
Nous étions arrivés en haut, et si son regard s'attardait sur les mécanismes des hélices à vent, moi j'ouvre la porte qui donne derrière le moulin, et semble ne donner accès qu'au vide. En réalité, c'est par là qu'on monte les grosses pièces de l'engrenage, impossibles à passer par l'escalier. Un peu angoissé, je regarde au sol. Je soupire de soulagement. Je suis dans les temps.
« Moronoa ? »
Je reprends sa main, et l'amène près de la porte, et je lui fais signe de regarder dehors. Intriguée, mais curieuse, elle s’exécute.
La brume de la matinée s'enfuit alors du sol, et se condense au fur et à mesure de son ascension, jusqu'à former des nuages légers partout autour. Une bise se lève, guide l'un deux vers le moulin. Je me tourne vers Moronoa, ses yeux pétillent alors qu'un grand sourire se forme sur mon visage. Elle tend son bras vers les cheveux d'anges, les frôles, puis me regarde et me rend mon sourire.
« Tricheur... »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asëa

PassantPassant

Messages : 21
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Dim 14 Juin 2015 - 0:58

L'aube commençait à se lever. Asëa était assise aux côtés de Rhapsody, l'écoutant parler d'elle et de son goût pour les promenades. Elle parlait d'une voix douce et la demi-fée était désormais rassurée à ses côtés.

Tout du moins, elle l'était avant que son interlocutrice ne l'interroge à propos d'elle, de ses parents et de son collier. Elle commença à paniquer et resta silencieuse plusieurs secondes avant de prendre une grande inspiration, puis commença à parler d'une voix légèrement tremblante.
"Je, euh, j'ai, euuh, onze ans." Elle prit une courte pause, espérant que sa panique puisse passer pour de la timidité, et prenant le temps de se remémorer les phrases qu'elle sortait à tous les gens qui lui posaient ce genre de questions.
"Mes parents m'ont toujours dit que j'étais assez mature pour mon âge. Et je vis au village, mais mes parents non... Ils ne sont... pas là... Ce collier, c'est le dernier cadeau qu'ils m'ont fait..." Elle s'efforça d'avoir l'air triste et regardait par terre. Quand on enfant prend des yeux tristes en disant des choses comme ça, on ne lui pose pas plus de questions. Et puis, elle ne mentait qu'à moitié après tout.

Puis elle releva la tête. "J'aime bien la musique. Je n'ai pas souvent entendu quelqu'un jouer de la lyre, et c'est avec plaisir que je vous écouterais." lança-t-elle avec enthousiasme, contente de pouvoir changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhapsody

RésidentRésident
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : Dehors à profiter du soleil... si il y en a
Humeur : Travail, travail, travail... Il y a toujours quelque chose à faire!

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Guérisseur
Profession:

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mar 14 Juil 2015 - 19:55

Après une courte balade chantée au lever du soleil, je me relevai pour me diriger vers le Manoir. La journée ne faisait que commencer et j'avais des tonnes de choses à faire. J'étais heureuse d'avoir passé un moment avec Asëa. Je ne m'attendais pas à ce que ma balade solitaire se transforme en discussion en agréable compagnie. Alors que la jeune fille se levait à son tour je la saluais:

"Merci pour cette conversation, j'ai vraiment passé un bon moment. Je suis désolée mais je vais devoir rentrer au Manoir. On pourrait peut être se revoir à l'occasion. Si tu es au village, tu peux passer à l'herboristerie j'y suis souvent. Si je ne suis pas là demande à Udjinn, elle sait en général où me trouver. Sinon passe au Manoir il y a un tas de gens sympas que j'aimerais te présenter! A plus tard."

Je retournai vers mes appartements d'un pas tranquille. Une bonne journée ne commençait pas sans un bon thé, je me rendis donc dans les cuisines et préparai une infusion revigorante pour tenir la journée. Les fragrances de fruits des bois et de gingembre embaumaient la pièce. En sirotant ma tasse doucement je réfléchissais au déroulement de cette journée prometteuse. Elle ne se passerait probablement pas comme prévu, il y avait toujours quelque chose qui venait pimenter ma vie au Manoir. Mais ce qui était sûr c'est que je commencerais par aller prendre un bon bain. Je restai alors sur cette pensée positive et laissai vagabonder mon regard au dehors en écoutant les premier gazouillis des oiseaux du matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kupo

EnracinéEnraciné
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 25/02/2014
Localisation : Dans un monde plus marrant que celui ci.
Humeur : Je veux du soleil!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Maître élémentaire
Profession: Barbare

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Ven 17 Juil 2015 - 12:50

Ce fut un réveil long et difficile pour Kupo. Enfin le premier réveil en sursaut du à un mauvais rêve fut rapide mais bref la tête du Barbare se heurtant violemment sur la table sous laquelle il était endormi. Le deuxième plus modéré se révéla aussi plus efficace étant donné qu'il arriva cette fois à s'extraire de sous la table où il avait passé la nuit pour s'effondrer SUR la table.

Étrange, le Barbare n'était pourtant pas un novice en beuverie, qu'est-ce qui pouvait bien expliquer ce lendemain si difficile ? Alors il se souvint qu'Amy avait voulu prendre sa revanche dans un concours de boisson qu'elle avait perdu. Au début, tout allait bien, les verres s'alignaient les uns après les autres. Puis elle avait sorti une bouteille où flottaient des insectes qu'elle avait dit avoir "empruntée" à Thadeus. Ils avaient tous les deux bu en même temps puis ils s'étaient effondrés de concert sous la table.

Après ces réflexions qui prirent un certain temps, Kupo réussit à quitter la pièce et à se diriger vers sa chambre pour aller finir la nuit. C'est en passant devant une fenêtre qu'il se rendit compte que la nuit était déjà finie. Dans son reflet il remarqua que son visage était totalement recouvert de dessins!

"Mais qu'est-ce que c'est que ce bazar ! Je ressemble à un tableau ! Bon allons prendre un bain de toute façon ça me remettra les idées en place"

C'est en essayant de décrypter les motifs dessinés sur son visage que Kupo arriva aux bains.
Il en choisit un qui semblait libre à l'écart afin de ne pas être dérangé se déshabilla et les yeux fermés se laissa aller dans l'eau chaude revigorante. Il ne remarqua pas la présence de Rhapsody dans le bassin qui, intriguée, le regardait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhapsody

RésidentRésident
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : Dehors à profiter du soleil... si il y en a
Humeur : Travail, travail, travail... Il y a toujours quelque chose à faire!

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Guérisseur
Profession:

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Ven 17 Juil 2015 - 22:14

Ah le calme des bains de bon matin! Personne à l'horizon, l'eau à une température parfaite réchauffant mon corps nu, détendant chacun de mes muscles fatigués par cette nuit sans sommeil. Je m'autorisai quelques brasses, mouillai mes cheveux puis m'adossai au bord du bassin. Alors que je fermais les yeux pour profiter pleinement de ce moment j'entendis un pas lourd se diriger dans ma direction.

Surprise, j'entrouvris les paupières pour apercevoir une grande silhouette s'approcher, s'arrêter puis regarder à droite à gauche. Quand je réalisai que c'était Kupo, je me retournai vivement ne laissant voir que le haut de mon dos. Je tournai la tête, espérant voir le barbare s'éloigner vers un autre bassin. C'était une très mauvaise idée. Je regardai à nouveau bien en face de moi, le dos tourné, rouge de honte.

Kupo s'était déshabillé devant moi sans la moindre gêne. Peut être n'avait il simplement pas remarqué ma présence. J'entendis le clapotis de l'eau quand il entra dans le bassin à l'opposée de là où je me trouvais. J'attendis encore quelques secondes avant de me retourner afin d'être certaine que tout son corps était bien immergé.

Kupo était lui aussi adossé au bord du bassin, les yeux fermés. Son visage était encore couvert des dessins que je lui avait fait la veille, quoique un peu dénaturés par l'eau et la vapeur. Les pigments détachés de son visage coulaient sur son torse et terminaient leur course dans l'eau du bassin formant des volutes colorées tout autour de lui. C'était vraiment très artistique. Je remarquai sur son visage des détails qui n'avaient pas été dessinés par mes soins. Quelqu'un d'autre se serait il amusé au dépends du pauvre barbare?

Au fur et à mesure que le maquillage coulait, je pus détailler les traits sereins de Kupo. Je ne l'avais encore jamais regardé si longtemps et remarquai des marques sur son visage auxquelles je n'avais pas fait attention jusque là. Mon regard se perdit le long de ses épaules et de son torse musclé. Je notai alors à quel point il était bien fait. Je l'observai longtemps n'osant bouger de peur de trahir ma présence. Un calme presque religieux régnait dans la pièce.

Cela faisait un bon moment que Kupo ne bougeait plus, la tête rejetée en arrière il semblait dormir. Je décidai alors de m'approcher doucement. Sans faire de bruit je plongeai sous l'eau trouble et nageai en longeant le bord du bassin, ma main contre la paroi. Je m'arrêtai à quelques mètres de la grande silhouette et émergeai lentement en avançant vers Kupo. De l'eau jusqu'à la taille, je masquai tant bien que mal ma poitrine d'un bras et tendis l'autre vers l'épaule du barbare. Je retint mon geste quelques secondes puis posai ma main à plat sur sa peau.

Cela fit sursauter Kupo si fort qu'il éclaboussa tout autour de lui à cinq mètre à la ronde. Y compris moi. Je m'essuyai le visage de ma main libre et vis le barbare cligner des yeux d'un air surpris. Il ne s'attendait visiblement pas à trouver quelqu'un dans son bain. Puis il me regarda de haut en bas, de la tête au nombril puisque c'était actuellement la partie émergée de mon corps. Un éclair de compréhension parcourut son visage puis il devint rouge comme une pivoine. Je ne pus alors m'empêcher d'esquisser un sourire. C'était pour le moins une situation embarrassante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Dim 19 Juil 2015 - 20:15

Fidèle à mon habitude je me levai de bon matin alors que le soleil pointait juste le bout de son nez. Plein de taches à effectuer pour aujourd’hui, je sortis de ma chambre avec en tout et pour tout mon éternel couteau accroché au tibia et une serviette verte. Drapé dedans, je me dirigeai vers les bains où j’aimais profiter de la tranquillité matinale.

Classiquement j’étais le premier. Après une volée de marches de pierre, la baignade s’offrait à moi. La pièce était faite d’une multitude de bassins en espalier, il y en avait de toute taille et profondeur, offrant le plaisir de nager ou non. Il y en avait toujours de libres. L’eau venait de deux sources, une à droite de l’entrée, et l’autre au milieu du mur de gauche. La première distribuait de l’eau froide, tandis que l’autre était enchantée pour chauffer l’eau à ébullition. Rien de bien incroyable, un cercle de runes avait été tracé autour de l’ouverture d’où s’échappaient les flots, il suffisait de le réalimenter tous les matins en magie, ce que je fis.

Les bassins supérieurs débordaient dans ceux du bas, les eaux se mélangeant au rythme de leur descente selon un schéma complexe sans aucune logique apparente, il y avait des températures pour tous les goûts.
Je me trempai dans une eau brûlante pour me réveiller parfaitement avant d’aller dans des eaux plus « polaires » d’après certains. C’est là que je me prélassais pendant que certaines personnes rentraient tranquillement dans les bains. Je vis d’ailleurs Rhapsody, se posey dans le bassin juste à côté. Puis Kupo … la rejoindre. Je détournai les yeux, ce qui se passait dans le bassin juste à coté ne me regardait pas … ! Hum, hum.

Comme si de rien n’était je retournai à ma paisible, sereine et futile inactivité nonchalante. Durant un temps. Jusqu’à ce qu’on ne troublât ma quiétude en projetant de l’eau brûlante partout. Surpris, je me retournai vers la source de cette honteuse interruption bouleversant mon repos pour y trouver mon énergumène barbare préféré, en pleine contemplation. Il fallait dire que le maigre bras habillant le buste de Rhapsody laissait peu de place à l’imagination. Visiblement, leur cohabitation dans un même bain était une erreur.

Je me drapai de ma serviette et de toute ma fourberie avant de m’approcher de leur bassin devant leurs regards étonnés. Calmement et avec un grand sourire, je tirai sur la petite corde du bord, enlevant le bouchon obstruant le siphon. Immédiatement, l’eau se déversa dans un bassin inférieur adjacent, vidant le leur sous leurs yeux écarquillés. Le premier des deux baka qui se lèverait pour fuir en dévoilerait forcement trop à l’autre. Mais si aucun des deux ne le faisait, ils se retrouveraient tous les deux nus dans une piscine vide.

Une vengeance parfaite pour toute cette eau chaude sur le visage.


_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Dim 19 Juil 2015 - 23:46

Je… tombe de mon lit. Avec grâce, et élégance toujours, mais quand même, c'est nul de se réveiller comme ça. C'est d'ailleurs pour cela que mon lit n'est pas bien haut, la récurrence de ce genre de début de journée m'a poussée à procéder à quelques ajustements… Je grogne vaguement, attrape un peignoir moelleux et me dirige vers les bains histoire de mieux débuter la matinée. Il y fait chaud, comme d'habitude, la vapeur d'eau emplit la pièce, floutant les visages et assortissant la salle d'une sorte de léger voile pudique, utile en de maintes occasions. Je plisse les yeux à la recherche d'un bain tranquille. En apercevant un non loin de là, je m'y dirige avant de me souvenir soudainement que j'ai oublié de prendre une serviette. Observant autour de moi, j'en avise une sur le bord d'un bassin à priori vide. Bénissant l'étourdi qui l'a égarée là, je la ramasse et m'en vais faire ma toilette.

Ce n'est que quelques minutes plus tard que je comprendrai que le bassin n'est finalement pas vide puisque Rhapsody y faisait quelques brasses au moment où j'ai trouvé la serviette qui se trouve être en fait la sienne. Comme quoi Kupo était peut-être effectivement innocent en choisissant précisément ce bain. La belle n'était pas foncièrement visible au premier abord dans cette atmosphère enfumée. Je m'en rendrai compte quand une méchante éclaboussure viendra troubler la quiétude de ma baignade et que j'observerai la scène de vengeance mesquine mais ô combien amusante d'Ergaïl. Il sera à ce moment trop tard pour rendre la serviette.

Pour l'heure néanmoins, je ne me doute pas que j'ai retiré à Rhapsody toute chance de s'éclipser en toute pudeur puisque ni elle, ni Kupo n'ont de serviette à portée de main, et je me savonne consciencieusement les orteils.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kupo

EnracinéEnraciné
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 25/02/2014
Localisation : Dans un monde plus marrant que celui ci.
Humeur : Je veux du soleil!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Maître élémentaire
Profession: Barbare

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Lun 20 Juil 2015 - 11:20

Un bon bain, il n'y a rien de mieux après une soirée bien arrosé. Alors que je suis à moitié assoupi dans mon bain quelque chose me touche l'épaule. Surpris je sursaute et par réflexe adopte brusquement une position de combat en projetant de grande quantité d'eau un peu partout. C'est alors que je remarque que c'est Rahpsody qui se tient en face de moi. Que fait-elle dans mon bain !

Remarquant sa nudité et prenant conscience de la mienne je commence à rougir dangereusement sans savoir comment réagir. Nous restons un moment comme cela sans savoir quoi faire à nous fixer mutuellement. Puis je vois arrivé Ergail légèrement drapé dans une serviette dont le sourire ne présage rien de bon.
Il fait sauter le bouchon! Si je ne fais rien nous allons nous retrouver tous les deux complètement nu sans rien pour se cacher. Un instant je cherche frénétiquement des yeux une serviette avant de me rendre compte que ni moi ni Rahpsody ne semble avoir pensé à en prendre. Puis je remarque qu'Ergail toujours près du bassin nous observe amusé.

Poussé par une bouffée d'honneur bafoué, j'oublie un instant ma pudeur, me lève, sort du bain et m'approche de lui. Ergail manifestement surpris et gêné détourne le regard pudiquement ce qui ne lui permet pas de réagir a temps lorsque je lui ôte ça propre serviette en un geste rapide. Je tourne le dos à son visage ébahi et outré pour tendre la serviette a Rhapsody, avec une courbette chevalresque. Elle tentait encore de se cacher dans les eaux du bain désormais bien basses. Elle me regarde un instant incrédule puis m'arrache presque la serviette des mains avant de s'enrouler dedans. Avec une dernière pensée pour ma pudeur en lambeau je me retourne vers Egail encore surpris pour lui lancer un sourire acerbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1611
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Lun 20 Juil 2015 - 16:32

L’aube.

Amy bailla à s’en décrocher la mâchoire, en descendant les escaliers menant aux bains. Elle s’était entraînée toute la nuit dans la forêt et son apparence pouvait en témoigner : quelques brindilles étaient restées coincées dans ses cheveux, sa peau était partiellement recouverte de boue séchée, de salissures multiples, couplées avec un peu de sang coagulé sur les mains et les pieds…. Bref ! La tueuse avait besoin d’un bon bain bien chaud ! Ensuite, elle s’offrirait un repos bien mérité dans son grenier !

Sa serviette de bain dans une main et une brosse dans l’autre, elle arriva aux bains. Elle retira ensuite ses vêtements crasseux, les jeta en boule dans un coin avant de se rendre dans le bain où l’eau y était la plus chaude. C’est-à-dire juste en dessous de la sortie d’eau chaude, là où elle pouvait se prélasser sans que personne ne vienne la déranger. Température trop forte oblige, qui viendrait se baigner là ?

Amy se laissa aller doucement dans l’eau, en posant sa serviette près d’elle, sur le bord du bassin. Après quelque temps, elle se décida à se saisir de la brosse et à s’astiquer, s’immergeant complètement pour retirer les brindilles emmêlées dans ses cheveux.

Alors qu’elle était au fond du bassin, elle aperçut depuis les profondeurs, une silhouette se rapprocher du bord, troublé par le mouvement de l’eau. Cette mystérieuse personne rentra dans l’eau chaude à quelques mètres d’Amy qui continuait de retenir sa respiration. Il y resta un moment et sortit du bassin.

La tueuse sortit alors doucement la tête de l’eau sans faire de bruit et vit Ergaïl enveloppé dans une serviette et s’éloigner vers un bain au niveau inférieur. Quoi qu’il en soit, il n’avait pas remarqué la présence de la tueuse et c’était tant mieux.

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Lun 20 Juil 2015 - 18:18

C'est en sifflotant un de mes airs favoris que j'arrivai de bon matin vers les bains publics. Ce n'étais pas un endroit que je fréquentais habituellement (des bains publics, d'accord, mais des bains mixtes? Je n'y serais jamais allé!), mais l'occasion était exceptionnelle. Ergaïl m'avait prévenu la veille que l'une des canalisations qui amenait l'eau aux bains était obstruée, si bien que le niveau de l'eau était plus bas que d'ordinaire. Or, j'avais justement les outils adéquats pour cette tâche, qui pouvaient aisément se faufiler dans la tuyauterie. Et dans le pire des cas, une capsule d'acide fort lâchée en amont de l'obstacle n'en ferait qu'une bouchée. Néanmoins, il faudrait dans ce cas évacuer temporairement les bains, par mesure de sécurité.
C'est donc, disais-je, l'humeur guillerette que j'arrivais aux bains, et ce tôt le matin pour éviter de croiser... eh bien... Des gens en train de prendre leur bain!
L'endroit était plongé dans une fumée épaisse, causée par la chaleur de l'eau. J'avançais prudemment pour ne pas me mouiller trop quand j'avisai la silhouette caractéristique du Duc devant moi. Lui aussi avait dû venir tôt, afin d'assister à mon intervention. Je m'approchai de lui, déposai bruyamment ma mallette à outils, et l'interpellai. Oh.... J'aurais dû réfléchir avant de parler.

"Voilà le plombier monsieur le Duc! Alors, montrez moi cette canalisation que je vous la débouche!"

Un coup de vent (particulièrement à propos) vint me révéler toute la réalité de la situation, et un silence glacial s'installa sur les bains. Le Duc était nu. Totalement. Et il n'était pas seul. Kupo était là aussi. Nu ET hors de l'eau, exposant presque fièrement son anatomie, de même que Rhapsody, qui avait eu au moins la décence de se couvrir d'une serviette. Je pouvais aussi discerner vaguement deux autres silhouettes dans le brouillard. Et tous, TOUS me regardaient fixement....

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mar 21 Juil 2015 - 0:27

J'ai beau être à quelques distances de l'action, je n'en perds pas une miette. Un sentiment de culpabilité lié à la subtilisation involontaire de serviette me chatouille vainement la conscience devant tout le ridicule de ce qui se joue sous mes yeux. Deux lascars parfaitement nus devant les yeux effarés de Thadd' dont la tirade était fort à propos, la pauvre Rhapsody rouge pivoine enroulée dans une serviette faisant presque oublier qu'elle se tortillait dans cinquante petits centimètres d'eau il y a trente secondes à peine, il ne manque rien à la scène pour faire partie de mon top vingt des moments les plus cocasses à consigner dans ma mémoire (et surtout à faire partager lors d'une soirée animée).

Non loin de là, j'aperçois un visage à demi immergé dans l'un des autres bassins : le témoin idéal pour prouver mes dires quand les quatre protagonistes nieront de toutes leurs forces, Amy. Elle me remarque aussi. Nous échangeons un regard. Et n'y tenons plus. Nous éclatons de rire.

Surpris de compter dans la salle des spectateurs inattendus, les teints de nos trois nudistes rosissent d'avantage (si tant est que ce soit possible). Ne cherchant plus à être discrète le moins du monde, je croise les bras sur le rebord du bassin, en me rapprochant prudemment de la serviette, et profite ostensiblement de la vue particulièrement... estimable qu'offre la situation.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   Mar 21 Juil 2015 - 14:36

- Tu tombes exactement au bon moment Thad', dis je au scientifique qui pensait tout le contraire, notre ami semble justement avoir une canalisation de bouchée ! Y'a aussi quelques cases de manquantes mais ça ...

Puis avec le maximum de dignité je pris deux des serviettes en libre service dans les bains et en tendis une à ce sauvage.

- T'oublieras pas de la laver cette fois.

Accusais-je d'un air condescendant. Ça lui ferait les pieds. Sans attendre de réponse, je tirais Thad', trop choqué pour réagir, vers la source d'eau froide (et non pas du problème, qui avait les cheveux aplatis par l'eau).

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Scènes d'Orzaal !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Scènes d'Orzaal !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les meilleures scènes de toilettes
» Préval finira par partir avec ces scènes de pillage des magasins par des affamés
» Choléra
» FRIMOUSSE CANICHE MOYEN M 18 MOIS BETES DE SCENES (35) BDS
» L'entrée en scène d'une folle... [PV Musashi et Akito]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan :: Fauteuils près de la cheminée - RP :: Région d'Orzaal, ses chutes d'eaux, ses forêts, ses montagnes-