Domhan
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 La légende de Solar et Crisale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: La légende de Solar et Crisale   Sam 14 Fév 2015 - 12:54

Solar et Crisale, dieu et déesse mineurs du Soleil


Il était une fois un homme est une femme dont le temps aura oublié leurs noms originels. Ils vivaient depuis leur plus tendre enfance dans un petit village à l'orée d'une forêt, et s'étaient mariés d'amour dans le printemps de leur vie. Mais leur union ne donnait pas d'enfant, alors ils entamèrent un long voyage à travers la forêt, accueillante et symbole de fertilité, dans l'espoir de trouver une solution. Le murmure des Dryades les menèrent à un vieil homme, qui semblait aussi vieux que le monde lui-même. Il leur promit de leur donner un enfant s'ils lui rapportaient une amulette, perdue au-delà de la forêt, plus loin que l'océan de l'est. De l'autre coté, ses plages s'étendaient en un désert de sable calme d'une chaleur étouffante. L'artefact se trouvait sur le sommet de la montagne d'ocre au bout du désert.

Courageux, les amants se mirent en route.

Ils rebroussèrent chemin jusqu'à leur village, où ils firent des provisions de vivres en prévision de ce voyage. Ils dirent adieu aux aïeux, aux amis, sachant qu'ils ne reviendraient qu'un fois l'amulette trouvée.

Leur périple commença.

Ils arrivèrent à la limite de leur continent forestier, et attendirent le temps Carmin pour traverser l'océan sur les feuilles d'un merisier qui poussait là. On raconte qu'au beau milieu de la mer, lorsqu’ils n'eurent plus de quoi manger, la jeune femme chanta leur malheur. Attristés, les gogerons de l'océan remontèrent à la surface et se laissèrent pécher par le mari. C'est d'ailleurs pourquoi on ne trouve maintenant que des gogerons en eaux douces.

Ils arrivèrent au bord de l'océan, et ils ne leur restaient qu'une seule gourde d'eau. Le voyage à travers le désert s'annonçait long et épuisant, mais ils ne pouvaient faire demi-tour. Une nuit, alors qu'ils dormaient dans les bras l'un de l'autre pour tenter de palier au froid de la nuit sombre et vide, un gamalion brun assoiffé bu l'eau de leur gourde. Au petit matin, il s'était éclipsé dans son terrier. Au matin, la femme se leva, et réveilla l'homme, persuadée de sa faute. L'homme crut a une ruse de la femme, et ils s'accusèrent mutuellement de trahison. Pour la première fois, la discorde régna entre eux. Elle criait, lui hurlait. Et une tempête de sable se leva. Le gamalion, resté pour la nuit dans une grotte non loin de là, prit peur, alors que le sable et le vent colorait son poil de blanc cassé. Pour se faire pardonner, il se jura de ne plus jamais avaler une goutte d'eau. C'est pourquoi les gamalions deviennent de teinte sable lorsqu'ils ont peur, et qu'ils n'ont besoin que de très peu d'eau pour vivre, et apprécient beaucoup le jus de cactus.

La tempête se transforme en tornade alors que les époux vocifèrent, rugissent même. Dans leur colère immense, ils ne remarquèrent pas qu'ils s'élevaient dans le ciels, happés par le souffle puissant, et qu'ils atterrissaient sur le sommet de la montagne à l'amulette. C'est la lumière du soleil sur la montagne d'ocre qui les arrêta, eux et la tempête. Leur colère se figea dans leur cœurs et ils l'oublièrent, admiratifs devant le magnifique spectacle qui s'offrait à eux.

Un rayon de lumière solitaire s'apposa sur l'amulette, et heureux de savoir leur quête presque achevée, les amants tendirent la main vers elle et la saisirent au même moment. Cependant, si leur colère était oubliée, elle n'en restait pas moins présente. Elle brisa l'amulette en deux. L'amulette était en réalité ce que l'on appelle un Kehl, convoité par le vieil homme de la forêt. Il insuffla à parts égales sa puissance dans les époux. L'homme reçu la chaleur du soleil qui les surplombaient, la femme, sa lumière étincelante et blanche. Ensemble, ils devinrent le Dieu du soleil d'Or, et la Déesse du soleil d'Ivoire. Leurs enfants sont les êtres vivants qui, grâce à la lumière du soleil et à sa chaleur, survivent en ce monde. Ainsi, leur désir primaire d'avoir une progéniture était accomplit.

Lui, que l'on nomme alors Solar, domine les temps chaud. Elle, qui a désormais pour nom Crisale, règne sur le froid lumineux. On dit qu'à chaque nuit d'équinoxe, ils se retrouvent derrière le monde et s'aiment avant la seconde partie de l'année, où l'un d'eux brille dans le ciel et où l'autre l'attend dans leur pays divin.

Après la Guerre des Failles, où seul Solar semble avoir pris part, le culte d'un dieu unique du soleil s'est répandu. Aujourd'hui, le nom de Crisale n'est vénéré que par quelques fidèles, et le monde attribue à Solar toute la puissance du Soleil, et ce pour une raison indéterminée, qui prend certainement sa source pendant la Guerre des Failles. Mais est-ce vraiment important, puisque Crisale n'existe plus que pour quelques uns ?

Histoire originale de Nahim Kelt

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La légende de Solar et Crisale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» La légende de Martin et Martine par Tournesol
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» Les lieux de la légende...
» Quelque vilains dans la Légende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan :: Bibliothèque - Univers :: Histoires et légendes-