Domhan
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Lun 20 Avr 2015 - 2:20

Pour beaucoup le sommeil fut moins facile à trouver que communément. Certains ne s’en étaient pas targué mais n’avaient aucune idée de ce qu’était la vie d’une caravane. Ce qui les inquiétaient. Y'aurait-il des brigands ? Verraient-ils des fées ? Mais quelque soit l’expérience individuelle, un voyage était toujours un pas vers l’inconnu que l'on pouvait appréhender. Tout le monde fini tout de même par s’endormir pour se réveiller au petit matin.

Les derniers préparatifs du convoi avaient commencé dès sept heure, comme pour annoncer le rythme des prochaines journées. Les chariots devaient être bâchés de leurs lourdes toiles huilées. Les mettre demandait une certaine force et tout les bras étaient nécessaires. Ensuite devraient-être chargés les marchandises soigneusement empaquetées pour le voyage. Chaque chariot aurait son rôle : intendance, stockage de vivres, cuisine, herboristerie sur roues, cave ,etc.

Une fois tout cela fait les guerriers monteraient leurs chevaux pour escorter le convoi et les autres iraient se répartir entre les attelages tirés par de grands frisons.


Spoiler:
 

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.


Dernière édition par Ergaïl d'Orzaal le Jeu 23 Avr 2015 - 0:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org
Kupo

EnracinéEnraciné
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 25/02/2014
Localisation : Dans un monde plus marrant que celui ci.
Humeur : Je veux du soleil!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Maître élémentaire
Profession: Barbare

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Lun 20 Avr 2015 - 11:40

Alors que tout le monde se préparer au départ Bob donner un coup de main par-ci par-là sans jamais s'attarder en effet bob étant particulièrement timide il craignait toujours de déranger les gens. Mais qu'est-ce qu'il faisait donc là me direz-vous ? Et bien c'est très simple c'est un des rares amis à lui un Barbare effronté aux cheveux incomparable qui l'avait convaincue de faire part de l'équipe qui escorterais les caravanes. Vivant seul chez lui la plupart du temps Bob passait beaucoup de temps à s'entraîner aux armes. C'est comme ça qu'il avait rencontré Kupo et c'était lié d'amitié avec lui. « Tu n'aura qu'a rendre service au gens et ils t'aimeront bien » qu'il disait ! Pour l'instant Bob n'avait pas l'impression que quiconque l'aimait bien et tout en rechignant il continua à chercher son ami. Il le trouva près de l'enclos des chevaux en pleine discussion avec une femme qui tournait le dos a Bob.

Kupo- Tu es sûr qu'il faut que je monte la dessus ? Je pourrais vous accompagner à pied, tu sais j'ai l'habitude. Et je peux porter toute mes affaires sur mon dos.

-Certaine, le voyage et trop long tu risquerais de nous ralentir. Mais si tu as peur des cheveux, on peut sans doute te trouver un poney encore que je doute d'en trouver un à t'a taille...

-J'ai PAS peur, c'est juste que je n'aime pas trop ces bestioles. Gromelat le barbare, tout en grimpant maladroitement sur le cheval. Une fois sur la selle il se tint raide et mal à l'aise.

-Voilà félicitation ! Bon, j'ai du travail, je te laisse t'entraîner. Et met tes affaires dans les fontes de selle tu n'es pas obligé de tout porter.

Alors qu'elle se retournait Bob vit son visage, c'était la Duchesse l'élu de son cœur !
Prenant son courage à deux mains, il se précipita devant elle mis un genou à terre et entreprit de baiser la main de Lucyll. Voyant l'expression de Lucyll où se mêlait dégoût et surprise Kupo éclatât de rire et tomba de son cheval lourdement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhapsody

RésidentRésident
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : Dehors à profiter du soleil... si il y en a
Humeur : Travail, travail, travail... Il y a toujours quelque chose à faire!

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Guérisseur
Profession:

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Lun 20 Avr 2015 - 13:04

J’étais en train de vérifier la sangle de Griffyth et de terminer mes préparatifs de départ quand je me rendis compte que j’allais être en retard pour l’installation de la caravane. Si je n’aidais pas à préparer les chariots pour le départ et que je me pointais au dernier moment ce serait la honte de ma vie ! En plus ils avaient besoin de moi pour le chariot d’herboristerie ! Vite je sautai en selle et lançai ma monture au galop. Heureusement que j’ai la monture la plus rapide de tout Orzaal !

J’arrivai donc aux abords du convoi en préparation et effectuait un magnifique dérapage contrôlé. Je soufflai un bon coup. J’étais encore à l’heure. C’est alors que la scène qui se déroulait sous mes yeux me stupéfia : un homme que je ne connaissais pas faisait la cour assez lourdement à notre Duchesse et Kupo était écroulé par terre et se gaussait allègrement aux pieds de ce qui semblait être sa monture pour le voyage. Je m’approchai du Barbare au petit trot et me penchai pour lui demander qu’elle était l’origine de cette situation extraordinaire vu que l’origine de son hilarité était bien déterminée.

J’éclatais de rire devant son récit quoiqu’un peu court, mais il est vrai que cette situation ne nécessitait pas d’être décrite par des mots, le visage de Lucyll l’exprimait parfaitement. A présent il me fallait trouver le chariot où devait déjà m’attendre Asëa mais d’abord je demandai à Kupo s’il n’avait pas besoin d’aide pour se remettre en selle. Le Barbare grommela qu’il s’en sortirait tout seul mais mon petit doigt me disait de rester pour observer ses prouesses équestres. Cela promettait d’être intéressant.

Une fois sur le dos de son cheval, je le vis regarder les rênes d’un air perplexe avant de talonner son cheval en s’agitant en tous sens. On aurait dit un pantin désarticulé. Sa monture quant à elle continuait à mâchonner son foin en dirigeant de temps à autre une oreille distraite vers son cavalier, se demandant sûrement ce qu’il tentait de faire. Kupo regarda alors tour à tour sa monture puis dans ma direction avec un air désespéré.

- Tu n’as toujours pas besoin d’aide ?, lui lançai-je
- Ben je crois que si en fait, bougonna-t-il en réponse l’air penaud
- Ok, je veux bien te montrer deux ou trois trucs pour te faciliter la vie. Sois bien attentif et ça devrait bien se passer.

Je remontais en selle sous l’œil du Barbare. Avec un petit sourire en coin je saisis mes rennes et d’un léger mouvement des doigts associé à une pression de jambes je fis faire à Griffyth une magnifique vote-face, puis je trottinais gracieusement jusqu’à me placer face à mon apprenti cavalier. Je terminai ma petite démonstration par un cabrer parfait.

- Alors première leçon : si tu veux faire avancer ton cheval au pas il suffit que tu prennes les rennes, ne les tend pas trop, et serre tes mollets contre les flancs. Vas-y, essaie.

Kupo s’exécuta. Il tenait étonnamment bien les rênes pour un débutant. Il serra juste ses jambes avec un peu trop de force. Le cheval partit au trot. Notre Barbare secoué en tous sens s’écroula à nouveau au sol et sa monture s’arrêta quelques mètres plus loin, près d’une autre botte de foin. Kupo se releva en grommelant des insanités et se remit en selle.

- C’est un bon début, tu y es juste allé un peu trop fort. Réessaie plus doucement. S’il va trop vite, mes tes épaules et le poids de ton corps vers l’arrière, il devrait s’arrêter. Continue à t’entrainer, tu vas finir par être à l’aise.

Après de multiples essais, et de multiples chutes, notamment dues au manque de douceur de notre cavalier qui rendait sa monture nerveuse, Kupo réussit à se balader autour du convoi en restant en selle. Mon travail terminé je me dirigeai donc vers le chariot d’herbes médicinales. Cette fois j’étais vraiment en retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Lun 20 Avr 2015 - 18:43

Fidèle à mes habitudes je m’étais levé en même temps que le soleil. Après avoir fait un passage expéditif aux bains j’étais allé avec la bibliothécaire et quelques autres paires de bras bâcher un chariot. Nous y étions tous rompu visiblement et il fut assez rapide de tendre la bache en passant les cordes dans les gros anneaux d’acier qui la sertissait. Puis nous y chargions livres, papier et encres : des articles qui se vendaient au prix fort. « Voilà qui remplirait agréablement les caisses du manoir » me dis-je. La bibliothécaire sembla lire dans mes pensées et me souris.

Une fois que tout fut chargé, et attaché nous attelions deux frissons au port altier et nous partîmes vers la place centrale du village. C’était le premier chariot prêt, j’allais donc aider les tailleurs à charger leurs laines, parures et étoffes lorsque j’aperçus un épais barbare tomber avec grâce de sa monture une première fois. BLAM. Puis une seconde. BLAM. J’allais venir me moquer de l’infortuné qui devrait bien apprendre à monter, jusqu’à ce que j’aperçoive Lucyll en curieuse position. La concurrence de ce Don Juan inattendu ne semblait pas très féroce vu la grimace de mon amie. Ce qui me fit beaucoup rire.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Mar 21 Avr 2015 - 12:11

-Mais non j'ai pas besoin de toi gamin, c'est un travail d'hommes ça! Bouge donc tes petites fesses de là et va jouer plus loin!

Jermo grommela quelque chose dans sa barbe et alla traîner ses petites fesses ailleurs. Pourquoi donc son père refusait-il de le laisser embarquer dans la caravane? Lui qui rêvait d'aventures avait à présent 14 ans, l'âge de faire ses preuves, de devenir un héros! Et il ne pouvait même pas aider aux préparatifs de la caravane! Il était affreusement frustré et s'occupait consciencieusement à donner des coups de pied dans chaque caillou à sa portée, lorsqu'il avisa une jeune fille rousse, portant une malle énorme. Il se souvint que c'était la princesse qui vivait au manoir et vit une occasion de montrer sa bravoure et sa force. Il se précipita vers elle.

Dimna avait ricané une première fois en voyant Bob déposer sur la main de Lucyll sa bouche gluante semblable à une ventouse. Et ricané de plus belle en passant à côté de Kupo qui prenait une leçon d'équitation et ne cessait de se vautrer. Cela faisait quelques minutes qu'elle les observait, puis lassée du spectacle quoi que fort amusant des vols planés lamentables du Barbare, elle reprit sa malle qui pesait sans nul doute une masse colossale et s'avança vers le chariot où elle était censée la déposer. Un jeune garçon, petit et aux yeux pleins d'espoir, se précipita soudain sur elle en s'exclamant :

- Allons mademoiselle, cette malle est bien trop lourde pour des bras aussi fragiles et doux! Laissez-moi vous aider à la déposer sur le chariot, vous risquez de vous blesser!

Dimna l'observa un instant avec des yeux ronds. Dans ses bras "fragiles et doux", la valise ne pesait rien  au vue de sa force de loup-garou. Elle hésita à l'envoyer balader et lui jeter la malle à la figure, puis se ravisa et se composa un sourire enjoué.

- Avec plaisir, petit! fit-elle aimablement, en laissant tomber sans délicatesse la malle dans les bras tendus du garçon.

Jermo ne s'attendait pas à une telle masse. Il ne tint pas une seconde et s'écroula par terre avec une plainte aiguë. Dimna éclata de rire et rattrapa sa valise avant que celle-ci n'écrase le pauvre gamin, et alla la déposer dans le chariot avant de repartir chercher son cheval. Elle au moins n'aurait nul besoin de cours d'équitation, car à Emeris la royauté se plaisait à monter à cheval régulièrement et la princesse connaissait les chevaux depuis son plus jeune âge.

Jermo ronchonnait de plus belle, époussetant la poussière qui maculait son derrière. Il voulait tellement embarquer et partir à l'aventure! Mais apparemment personne ici n'était décidé à lui laisser une chance. Il jeta un regard rageur à la malle énorme qu'il portait responsable de son humiliation. Soudain une idée illumina son esprit. Sans attendre, passant inaperçu dans le remue-ménage de la caravane, il grimpa sur le chariot, ouvrit la malle et se glissa dedans (non sans froisser les précieux vêtements de Dimna et ne se doutant pas le moins du monde que cet affront lui vaudrait la peine de mort). Lorsqu'il referma sur lui le couvercle, il se sentait tel un aventurier intrépide prêt pour d'inimaginables et palpitantes péripéties.

_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Jeu 23 Avr 2015 - 1:20

Je jetai des regards un peu paniqués autour de moi en quête d'un prétexte pour fuir et dégager ma main de la ventouse baveuse qui la tenait. Ne trouvant aux alentours que des sourires moqueurs, je résolus donc de me sortir toute seule de ce mauvais pas en maudissant mes camarades peu compréhensifs…

"Ahem…, toussotai-je,Je… euh… bonjour ! Je… ahem… je suis ravie de voir que vous participez aux préparatifs. Vous êtes l'ami de Kupo c'est cela ? Hem… je… je suis désolée, je suis censée aider tous ces gens à préparer le départ. Peut-être pourriez-vous vous rendre utile en bâchant les dernières carrioles que vous voyez là-bas ? Vous semblez grand et fort ! Je suis sûre que vous vous débrouilleriez très bien."

En effet, le curieux inconnu était assez massif. Peut-être était-il trappeur, bûcheron ou bien maçon, toujours est-il qu'il était fort d'épaules et que son teint bruni par le soleil montrait qu'il travaillait dur et au grand air. Son visage était assez bourru, de ceux qui semblent au croisement de l'ours et de l'homme, la mâchoire carrée, rendue râpeuse par la barbe, un front haut et plat, des cheveux longs et bruns retombant au hasard sur la nuque et les joues, mais il m'observait de ses deux yeux noisette où se mêlaient timidité et admiration, démentant la rudesse de son allure. Il sembla mettre un temps avant d'entendre mes paroles mais il finit par réagir, se relever, s'incliner dans une courbette pataude mais non moins adorable et se diriger à la hâte vers les charriots que je lui avais désignés. Je soupirai de soulagement et m'éclipsai discrètement.

Le convoi était presque prêt, j'aidai à charger quelques caisses, à fixer des bâches, j'indiquai le corral à ceux qui n'avaient pas de monture, donnai quelques consignes à ceux qui prendraient les rênes des chevaux tirant les roulottes, allai voir Amras qui vérifiait une dernière fois la présence des registres et nous montâmes ensemble le coffre qui servirait à la trésorerie, vérifiant nos deux clefs. Quand tout sembla fin prêt, je passai aux écuries récupérer Chalanga, mon bouquetin de Saborn, un animal venu des montagnes de l'Ouest et qui se révélait extrêmement agile sur les terrains accidentés. Haut sur pattes, il atteignait la taille d'un cheval, mais ses deux grandes cornes lui donnaient un air plus imposant alors qu'il n'en était rien.
Spoiler:
 

Je le harnachai, fixait une couverture légère roulée à l'arrière de la selle (je trouvais plus pratique de l'avoir à portée de main sur ma monture plutôt que dans mon coffre, et lors de tours de veille, je savais que j'apprécierais de veiller appuyée à l'animal pour profiter de sa chaleur). En cette veille d'été, le climat serait clément le temps du voyage. Néanmoins la chaleur du désert de Saal au cœur duquel se trouvait Alara, notre destination, serait sans doute implacable et j'espérai que chacun s'était muni de vêtements appropriés. Quand tout le monde fut à son poste, quand chacun tint ses rênes d'une main ferme, quand chaque chose fut à sa place, et qu'il semblât que tout était pour le mieux, nous nous tournâmes vers le Duc debout au milieu de la place centrale, attendant un dernier mot et le signal du départ.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asëa

PassantPassant

Messages : 21
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Jeu 23 Avr 2015 - 23:28

Asëa était arrivée au convoi dès l'aube. Il y avait déjà beaucoup de monde en train de finir s'installer les chariots et elle n'était pas sûre d'être à l'aise dans cette masse de gens, mais qu'importe. Ca ira mieux pendant le voyage, se disait-elle. Prudemment, elle se faufila dans la foule jusqu'aux chariots d'herboristerie, prenant garde à ne bousculer personne.

Il y avait quatre chariots destinés à l'herboristerie, et ils étaient déjà bien remplis. La jeune fille observa l'installation en silence, cherchant du regard la personne responsable de l'organisation. Il ne lui fallu que peu de temps pour trouver Üdjinn, une grande dryade, en train de charger les herbes dans les chariots.

"Bonjour, euh, je suis Asëa, je viens aider pour les plantes...." lança-t-elle timidement.
La dryade jeta un coup d’œil vers l'enfant, l'examina un peu puis lui désigna les caisses d'un mouvement de tête.
"Pose ça à l’intérieur. Sur la gauche."

Asëa hocha la tête. Si sa responsable n'avait pas l'air d'être une mauvaise personne, elle n'avait pas l'air très bavarde. Elle commença par grimper dans le chariot, afin de voir comment était organisé l'intérieur, et posa son gros sac dans un coin, en le tassant le plus possible pour éviter qu'il ne prenne de la place. La chariot  était déjà à moitié rempli, et elle se demandait s'il y aurait assez de place pour tout mettre.

Bien vite, elle descendit à terre chercher une petite caisse d'herbes. Elle en aurait volontiers prise une grande, seulement sa faible force et sa petite taille l'en empêchait. Elle commença ainsi à remplir le chariot. Üjdinn semblait trop occupée à organiser le rangement pour s'intéresser à elle, mais elle jetait des coups d’œil dans sa direction de temps en temps, pour vérifier si tout allait bien -et surtout si elle rangeait correctement les caisses.

Il ne restait plus beaucoup de choses à charger quand Rhapsody arriva précipitamment en s'excusant de son retard. Asëa s'avança vers elle : "On a presque fini ce chariot, il ne reste plus qu'une caisse ou deux mais elles sont assez lourdes, si tu pouvais aider Üdjinn, ça aiderait bien..."
"Je, je vais aller aider Üjdinn.", dit-elle d'un air nerveux.
Asëa sourit un peu. Elle ne connaissait pas Rhapsody depuis longtemps mais elle appréciait sa présence. Le voyage serait plus agréable en compagnie d'un visage familier. Et puis, peut-être qu'elles pourraient devenir amies, toutes les deux.
La demi-fée se déplaça un peu vers les autres chariots. Tout semblait quasiment fini, et les seules caisses encore à terre étaient de toute évidence trop lourdes pour elle. Voyant qu'elle ne pouvait pas se rendre utile, elle retourna sur ses pas et alla s'appuyer contre son chariot, regardant les ultimes préparatifs s'achever avant le départ.



[Voilà, j'ai fait mon ninja edit pour que ça colle avec l'autre rp]


Dernière édition par Asëa le Ven 30 Oct 2015 - 1:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Sam 25 Avr 2015 - 0:08

Je connais mes conseils et mes instructions en passant devant chacun des responsables. C’était l’effervescence, chacun triait, rangeait, arrangeait, étiquetait, tout le chargement sur les trente attelages. Quatre étaient remplis de simples et formaient de véritables monticules d’herbes. Il y avait des caisses de Ginseng, des tas de bouquets séchés, des herbes broyés et des graines à profusion.
Deux chariots étaient emplis d’encres de livres et de papiers, un véritable échantillon de notre bibliothèque ! Ca sentait bon le parchemin neuf et le broie de noix utilisé pour l’encre. Les livres avaient été soigneusement empilés, emballés et ficelé dans un tissu fin et ignifugé dont les Serchanes avaient le secret.

Juste à coté les tailleurs, les tisserands, teinturiers et trappeurs avaient été prolifiques, cinq chariots entiers étaient surchargés. On y trouvait de magnifiques fourrures et l’incomparable laine des Snezinkas. Mais aussi des toiles de lin, brut ou fin pour tous les usages. Les Serchanes n’avaient pas été en reste et avaient proposé à la vente des textiles de leur artisanat : ce cuir à l’aspect si luisant et lisse travaillé le plus souvent en de splendides corsets et des vêtements en  une soie dont le secret m’avais été révélé que récemment. Pour sublimer cet incroyable tableau chatoyant et duveteux, les tailleurs avaient rajouté une splendide panoplie de vêtements et accessoires de haute couture. Des robes, des capes, des jupes, des manteaux, des sacs de grande qualité. Il fallait dire que la production dépassait largement la consommation du village, pourtant importante dans ce secteur. Les talentueux artisans du village avaient donc préparé ce qu’ils avaient de plus beau.  

Venait juste après un chargement de bois, juste à coté des trois de provisions et d’outillage pour le voyage. Un seul attelage, soit une quantité de bois assez faible mais que d’essences fabuleuses ! Il y avait de l’if, du noyer. Un peu d’arbre de la mort que j’avais coupé quelques années plus tôt et même du Vulne érable. Quel incroyable forestier avait convaincu la dryade lunatique de lui céder un peu de son bois ? Mystère ! Il fallait que je surveille ça.

Enfin, venait la denrée qui aurait le plus de mal à survivre au voyage : des liqueurs et des alcools de toutes les intensités et tous les goûts, répartis sur pas moins de six chariots. C’était au moins ce qu’il fallait à Kupo pour survivre au voyage non ? Puis venait les sacs remplis de thé sur deux attelages et trois de multiples denrées alimentaires destinées à la vente.

Toute cette activité fourmillante autour d’une cargaison aussi incroyable était impressionnante. Il n’y aurait pas trop d’une vingtaine de cavaliers pour la protéger. De plus la moitié des trente sept futurs itinérants savait se battre plus que correctement. J’inspectais tout cela avec application, aidant là où je pouvais. Les rires résonnaient dans l’air, les ordres s’échangeaient et les tirades fusaient. Et puis d’un coup, comme si tout le monde s’était donné le mot, tout fut prêt. Instinctivement me sembla t-il, tout le monde se tourna vers moi. Ca avait quelque chose de surnaturel.

Je balayais tout ce petit monde du regard puis je lançais :

" C’est une merveilleuse cargaison ! Il vous faudra en prendre soin pendant plus de trois semaines avant d’arriver à bon port puis de rebrousser chemin vers Orzaal. Vous suivrez la route qui va en direction de la passe  Raj, entre les falaises et les premiers monts d'Ijalio pour passer au dessus de la forêt Midehu et longer le fleuve  et rallier Alara. Je vous souhaite un bon voyage, que les dieux soient avec vous. "

Alors que tout le monde se prépara à lancer le départ je retrouva Lucyll pour lui dire au revoir. J'avais le coeur serré quand je la pris dans mes bras :

- Tu vas me manquer.

- Toi aussi me répondit-elle en m'embrassant longuement.


Un mois et demi, ça allait me sembler infiniment lent.

- Fais pas trop de bêtises en mon absence, dit-elle en rigolant.

- Tu me manques déjà.


Comme mue de sa propre volonté la caravane s'ébranla et les voyageurs dirent au revoir à ceux qui restaient.

Edit MJ:
 

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Ven 1 Mai 2015 - 2:41

C'est avec un pincement au cœur que je débutai le voyage. Ce que je laissais derrière moi allait me manquer. Chalanga trottait joyeusement à côté du chariot de tête. Il paraissait heureux de se dégourdir les pattes pour un trajet qui ne lui serait pas familier. La caravane avançait à bon train, on sentait que les cochers avait hâte d'entamer le chemin qui nous mènerait jusqu'à Alara, la cité Ajannile dont beaucoup avaient cité la splendeur et l'ambiance chaleureuse qui s'en dégageait (dans tout les sens du terme). Les solides frisons tractaient les charrettes avec efforts, déplaçant les énormes masses à chaque pas, faisant rouler des muscles impressionnants sur leurs dos. Les caravaniers discutaient pour la plupart avec entrain. Les guerriers formaient une file de part et d'autre du convoi.

Derrière moi, je fus satisfaite de voir que Kupo se balançait par saccades d'un côté et de l'autre de sa selle avec un évident malaise : je n'avais pas oublié son abandon lâche et moqueur de ce matin, le fourbe ! Saisissant mon regard, le Barbare me fit une grimace et je lui tirai la langue en retour. Un peu plus loin, montée sur un étalon à la crinière fauve, je reconnus Jill, l'une des meilleures archères d'Orzaal. Ses cheveux bruns méchés de roux serrés en chignon, elle observait elle aussi les curieuses oscillations du cavalier qui la précédait, haussant parfois un sourcil. Il était bon de l'avoir pour guerrière à ses côtés, un peu moins comme compagne de voyage. De mémoire, je n'avais jamais rencontré de personne aussi perpétuellement irascible que Jill. C'était une jeune fille mi-humaine, mi-ajannile, qui n'avait hérité ni de l'humour de sa mère ni de la patience de son père. En avait surgi un curieux mélange de bouderies ininterrompues, de remarques avisées et de critiques sèches et mesquines. Si elle avait probablement un bon fond, elle ne le montrait guère et n'ouvrait en générale la bouche que pour informer d'une chose désagréable mais irréfutable. Cela ne manqua pas :

"Tu es ridicule à te dandiner comme ça ! jeta-t-elle à Kupo, Pfff… Au moins si nous sommes attaqués, tu es sûr de ne pas être pris pour cible : tu ne parais pas bien dangereux avec cette posture ! Tu parles d'un guerrier… Tiens-toi plus droit, serre moins tes rênes et regarde devant toi en levant le menton ! C'est quand même pas si dur !"

Ses conseils étaient justes mais donnés sur un tel ton que tous ceux qui avaient entendu la tirade attendaient de voir si le guerrier s'en insurgerait. Le cavalier suivant Jill se rapprocha imperceptiblement, la mine curieuse. C'était Arrold, un tisserand d'une trentaine d'années qui portait deux petites hachettes à la ceinture : son ambidextrie avait toujours étonné ses adversaires, de même que son côté bavard intarissable, y compris en combat. J'aperçus aussi le conducteur du chariot le plus proche se pencher pour tendre l'oreille discrètement.

A l'allure où nous allions, nous rallierions la passe au début de l'après-midi du lendemain. Cela laissait bien assez de temps pour s'occuper avec ce genre d'événements…

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Sam 2 Mai 2015 - 13:41

Dimna était confortablement calée dans sa selle, et armée d'un gros crayon de graphite rouge vif, traçait sur la carte l’itinéraire indiqué par Ergaïl avant leur départ. Elle chevauchait à gauche du chariot de tête. Son cheval Blem avançait d'un bon pas, sa robe gris pâle miroitait sur le soleil qui approchait de son zénith. Il faisait beau, l'air était frais, tout allait pour le mieux en ce début de voyage et Dimna se sentait heureuse d'être ici, à cheval, et de partir ainsi avec cette caravane qui serait sans aucun doute une aventure passionnante.

Concentrée sur ton travail sur la carte, elle se demandait si il était vraiment judicieux de passer entre les premiers monts d'Ijalio, alors que longer la falaise leur éviterait un détour et un passage dans le bois où il serait plus difficile d'avancer avec la caravane. Elle décida de contourner le chariot pour demander son avis à Lucyll et talonna Blem qui trottina vers l'autre côté. Au moment où elle arriva à la hauteur de Lucyll, Jill lançait à Kupo sa tirade assassine et tout le monde autour tendit l'oreille avec intérêt pour la suite des événements, Dimna y comprit, très intéressée par la réaction du barbare.
Itinéraire tracé par Dimna..:
 

_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kupo

EnracinéEnraciné
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 25/02/2014
Localisation : Dans un monde plus marrant que celui ci.
Humeur : Je veux du soleil!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Maître élémentaire
Profession: Barbare

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Mer 13 Mai 2015 - 9:49

Voyager à nouveaux c'est bien agréable, prendre l'air, découvrir de nouvelles têtes, dormir à la belle étoile, c'est un genre de vie que j’affectionne vraiment beaucoup étant nomade de tradition. C'est donc guilleret que je commençais ce voyage tout en tanguant sur ma monture mais cela m'était égal. J'étais en train de me demander si j'allais avoir l'occasion de chasser pour le repas du soir lorsque des grommellements grognons me tirèrent de mes pensés. Jill. Bien sûr, qui d'autre qu'elle pouvait s'appliquer à rester désagréable en toute circonstance ? C'est une bonne archère et pour ça je la respecte, mais son tempérament la rend vraiment difficile à supporter parfois.

« Ah quelle douce mélodie que le mécontentement des sots,
A mes oreilles ils sont semblables au bruit des oiseaux;
Voyage gaîment et bois jusqu'au levant
et tu découvriras ou te porte le vent,
Que tes compagnons t'accompagnent,
Ou que tu n'es rien d'autre qu'un pagne,
Il y'aura toujours sur les routes des idiots, des ennemis,
Si tu ignores les premiers et les seconds défies,
Aucun voyage ne saurait être plus volage »


Je chantonnais tranquillement cette mélodie tirée d'un chant de voyage répandu de là ou je viens.
Extrêmement satisfait de l'expression cramoisie que les premiers vers avaient suscités sur le visage de Jill, je poursuivais en sifflotant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asëa

PassantPassant

Messages : 21
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Sam 13 Juin 2015 - 0:38

Le voyage se déroulait tranquillement. Asëa était assise sur un chariot d'herbes, écoutant les conversations des cavaliers. Certains parlaient du beau temps qui les accompagnerait pendant les prochains jours, d'autres des paysages qu'ils allaient visiter. Un petit chant se faisait également entendre. Üjdinn, silencieuse, semblait prêter plus attention aux bruits de la nature qu'à ceux des voyageurs. C'était normal, après tout, pour une dryade. La demi-fée comprenait cet état d'esprit, se sentant elle-même proche de la nature de par sa nature peu commune. Elle regardait les arbres défiler autour du chemin. Certains étaient déjà en fleurs, d'autres bourgeonnaient tout juste. Les graines qu'elle avait dans son sac fleurirait sans doute pendant le voyage, pensa-t-elle. Elle hésita à les sortir maintenant pour s'occuper mais se ravisa. Si elle commençait à les sortir maintenant, elle n'aurait plus rien pour le reste du trajet.
Elle sortit de ses pensées et jeta un coup d'oeil aux chevaux. Une petite pointe de jalousie lui prit soudainement : jamais elle ne pourrait monter une de ces bêtes à cause de sa petite taille. Enfin, après tout, était-ce vraiment sûr ?

Ayant eu cette pensée, elle se tourna vers Rhapsody, qui chevauchait à côté du chariot.
"Dites-moi Rhapsody, comment est-ce, de monter à cheval ? Je n'en ai jamais eu l'occasion... Pensez-vous qu'un jour je pourrais chevaucher une monture comme la votre ?"


Dernière édition par Asëa le Ven 15 Avr 2016 - 15:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhapsody

RésidentRésident
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : Dehors à profiter du soleil... si il y en a
Humeur : Travail, travail, travail... Il y a toujours quelque chose à faire!

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Guérisseur
Profession:

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Sam 13 Juin 2015 - 12:49

"Tu voudrais apprendre à monter à cheval?"

J'étais stupéfaite de cette demande de la part de la jeune fille. Chaque jour j'en apprenais un peu plus sur elle et elle ne cessait de m'étonner.

"Tu n'es pas bien grande, je pense qu'il te faudrait un petit poney pour débuter. Nous devons en avoir quelques uns parmi les montures de voyage. Si tu veux à la prochaine halte tu pourrais essayer. Je ne pense pas que tu monteras un jour un Taringa comme Griffyth sauf si tu te montres particulièrement douée."

Je lui fis un clin d'oeil et fis faire à ma monture quelques pas de côté en poursuivant:

"Ce sont des animaux très sensibles, il faut être très doux avec eux. Ils sont aussi très fidèles et si leur maitre les traite bien ils lui rendent la pareille. Je trouve que c'est une monture parfaite mais il est vrai qu'ils sont difficiles à apprivoiser. Un cheval se montrera plus facilement docile. Enfin cela dépend beaucoup du cavalier..."

Alors que je terminais ma phrase j'entendis la voix de stentor du barbare venue de l'autre bout de la caravane. Sûrement une autre de ses chansons à boire. Je ne fis pas attention aux paroles et continuais ma conversation:

"Tiens notre Barbare fait encore des siennes. Au fait, tu n'as pas eu l'occasion d'apercevoir les exploits équestres de Kupo? C'est la première fois qu'il montait à cheval aujourd'hui tu sais. Il s'en est plutôt bien sorti malgré le nombre phénoménal de chutes qu'il a essuyées en l'espace d'un quart d'heure. Je pense que tu seras bien plus douée. Tu es bien moins...barbare!"

Sur ces mots j'éclatais de rire. Un rire communicatif apparemment puisque Asëa me regardais avec un grand sourire. Apparemment j'avais acquis la confiance de cette timide petite fille. Je songeais alors que ce voyage allait être des plus agréables à ses côtés.

"Bien, alors si tu es d'accord on se retrouve à la prochaine halte et je te ferais faire le tour de la caravane à dos de poney. Tu verras c'est très agréable de voir le monde du haut de sa monture. En attendant je vais aller voir du côté des derniers chariots si tout se passe bien "

Asëa acquiesça et je fis volte face puis trottais en sens inverse pour me diriger vers les chariots des tisserands.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Sam 27 Juin 2015 - 15:52

Quelques minutes après l’altercation entre l’archère et le barbare. Dimna posa sa question à Lucyll qui lui répondit :
- C’est exactement par là que nous passerons. C’est ce qu’entendait Ergaïl par « entre les falaises et les premiers monts d'Ijalio ».

Kupo tronaît, fier, sur son destrier. Dommage que ce dernier lui fasse perdre de sa superbe après une telle réplique. Jill, fidèle à elle-même, boudait et marmonnait maintenant à l’avant du convoi. L’amusement général donnait une ambiance bonne enfant au voyage.

Ce fut quelque chose qui échappa durant cette partie du voyage complètement à Jermo. Dire qu’il s’était glissé dans la valise de Dimna était un doux euphémisme : le gamin s’était fourré avec difficulté dans une lourde malle déjà remplie de vêtements en tout genres. Résultat il étouffait, mais si seulement il n’y avait que ça … toutes les filles savent que l’armature d’un soutien gorge peut faire très mal lorsqu’une tige métallique s’en échappe. Jermo l’apprenait en ce moment même, sans rien pouvoir y faire de risque de se trahir trop tôt.

Dommage pour lui, le paysage était enchanteur. Les immenses forêts de la régions s’étalaient en amas de plusieurs hectares parmi les entrelacs des rivières indigo et les importants reliefs. La route était étroite mais bien tracé, pas besoin de slalomer entre les obstacles, on avait du l'entretenir récemment car peu d'obstacles gênaient la progression. Il passèrent à un moment en pleine forêt primaire, certains arbres y exposait une splendide ramure à plus de quarante mètres de haut.

Les apprenties herboriste bavardait tranquillement de leur coté. Mais lentement le soleil baissa et c'est sur une colline rase proche du chemin que la halte du soir s’organisa. Les chariots s’arrêtèrent proches les uns des autres jusqu'à former un grand cercle. Au centre on ferait un feu où peut-être grilleront les fruits de la chasse de ce soir. A moins que nous aventuriers faute de chance (et de talent) ne doivent déjà puiser dans les réserves pour manger ?

Spoiler:
 

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Mar 7 Juil 2015 - 3:00

Lancer de dé : D6 – 4.

La caravane mit un temps monumental à s'organiser pour former le cercle de chariots propices à toute halte. Il n'était pas dans les habitudes Orzaaliennes de voyager avec un tel convoi et cela se ressentait dans le capharnaüm qui résulta de la manœuvre. Je tentai d'orchestrer tout cela du mieux que je pus à grands renforts de cris, de gestes des bras et en galopant d'un bout à l'autre de la file, poussant Chalanga dans ses retranchements, ne sachant où donner de la tête. Je fus soulagée de voir, finalement, notre troupe enfin placée correctement. Afin de nous établir au mieux, je donnai quelques consignes afin que des chasseurs et des cueilleurs ramènent de quoi nourrir le campement. Les tours de gardes de la nuit seraient donnés pendant le repas, en attendant, j'y affectai Jill, qui de toute façon boudait depuis la chansonnette de Kupo, en lui demandant de trouver quatre autres camarades pour l'épauler. Je doutais que nous fussions attaqués si près d'Orzaal, mais mieux valait être trop zélée que négligente pour cette première nuit.

J'arpentai donc le camp, aidant au besoin, supervisant au mieux. J'espérais me montrer digne de tout ce petit monde et faisais mon possible pour que les consignes soient claires et brèves, afin d'optimiser les efforts. J'aidais finalement à chercher du bois pour le grand feu central qui devrait être assez imposant pour chauffer tout le monde et permettre d'éclairer suffisamment pour chasser les ombres nocturnes susceptible de cacher une menace. D'autres, plus petits, le relaieraient et serviraient surtout à la cuisson du gibier. Le soleil sombrait à l'horizon et n'avait pas encore disparu, tardif comme toujours au Temps Verdoyant, quand je m'assis enfin dans l'herbe pour me reposer. Chalanga broutait avec les autres montures dans un petit enclos monté par les caravaniers. Mon estomac commença à manifester son impatience : il était temps que les chasseurs rentrent de leur expédition que j'espérais fructueuse.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Dim 19 Juil 2015 - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Mar 7 Juil 2015 - 11:21

La chance de la caravane était d'avoir une bonne meneuse en la personne de Lucyll, ce qui pallia à l'inexpérience de voyage de certains. Comme Bob, qui était vraiment maladroit. Surtout quand ladite demoiselle était dans son champ de vision, il se béatifiait stupidement et perdait tout ses moyens, devenant parfois moins qu'un légume (qui eux ont des neurones rappelons le).

Jet de Bob:
 

Les légumes ne sont pas bon pour monter des tentes. Heureusement que celle-ci est solide car sinon vous auriez eu une tente en moins. Pour le moment notre camarade n'en est rendu qu'au stade de simplet emmêle dans une toile cirée ! Mais il va falloir l'aider si vous voulez tous dormir à l'abris.

Mais revenons à Lucyll qui distribue les tâches : Monter des tentes, faire le feu, chercher du bois, chasser du gibier. Il faut distribuer de l'eau aux montures, soit en puisant dans les tonneaux du convois, soit en trouvant un plan d'eau, puis brosser les chevaux et les attacher. Il est aussi demandé à certains herboristes (pas tous) d'aller chercher des racines et des baies pour accompagner la viande du gibier. Les autres aménages le campement la nuit.

Jet de Jill:
 

Jill pour sa part bougonne un peu moins et commence un tour de garde impeccable.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org
Rhapsody

RésidentRésident
avatar

Messages : 104
Date d'inscription : 10/09/2014
Localisation : Dehors à profiter du soleil... si il y en a
Humeur : Travail, travail, travail... Il y a toujours quelque chose à faire!

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Guérisseur
Profession:

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Mar 7 Juil 2015 - 13:59

Lorsque le convoi s’arrêta pour la nuit je fus chargée de trouver de quoi accompagner le repas du soir que les chasseurs nous ramèneraient. Après quelques minutes, je trouvai quelques baies non loin du campement qui selon moi conviendraient parfaitement. J’en cueillis un petit panier et revint auprès du feu pour attendre le fruit de la chasse.

Comme le gibier tardait à arriver, il me vint l’idée de préparer une infusion de feuilles de thé bien forte pour aider les personnes chargées des tours de garde à tenir le coup pendant la nuit. Je me dirigeai donc vers le chariot d’herboristerie où j’avais entreposées quelques-unes de mes affaires. Je farfouillai dans un sac et trouvai ce que je cherchais : une fiole au bouchon rouge bordeaux remplie de feuilles séchées d’un vert sombre.

Sur l’un des petits feux de camps j’installai une bouilloire cuivrée et mis l’eau à bouillir. Alors que je m’apprêtais à verser les herbes pour l’infusion les chasseurs revinrent : un bon repas en perspective. Dans la liesse générale, tout le monde s’activait avec entrain et moi j’observais la scène le sourire aux lèvres. Quand je baissai les yeux sur ma préparation je vis que j’avais versé le contenu de ma fiole sans m’en rendre compte. Peu concentrée sur ce que je faisais j’avais eu la main lourde. Tant pis ça sera plus fort que prévu !

Je versai le contenu de la bouilloire dans une tasse et laissai le reste chauffer doucement puis me dirigeai vers Jill à qui était confié le premier tour de garde. Je lui offris la boisson qu’elle but d’un trait. Elle me rendit la tasse sans aucun remerciement. Vexée, je retournai auprès de mon petit feu.

C’est alors qu’une odeur étrange assaillit mes narines. Et elle venait de ma bouilloire. En soulevant le couvercle je reconnus les effluves caractéristiques d’un de mes hallucinogènes. Paniquée je vérifiai mon flacon, je n’avais pas pu me tromper à ce point. Mais à la lueur des flammes, le bouchon n’était effectivement pas bordeaux comme au fond de ce chariot sombre mais bel et bien orange vif. Je fus saisie d’horreur. Mais qu’avais-je fait ?
Jet de D6:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kupo

EnracinéEnraciné
avatar

Messages : 209
Date d'inscription : 25/02/2014
Localisation : Dans un monde plus marrant que celui ci.
Humeur : Je veux du soleil!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Maître élémentaire
Profession: Barbare

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Mar 7 Juil 2015 - 18:59

Une fois arrêté je saute immédiatement de ma monture heureux d'enfin retrouver le sol sous mes pieds. En quelque minute j'attache ma monture à un des chariots lui enlève sa selle et m'installe près de là en jetant mon baluchon au sol en guise d'oreiller. Ma cape me fournira la seule couverture dont j'ai besoin, pas de tente je n'en ai d’ailleurs pas pris. Habitué à vivre en nomade je dors à la belle étoile sans soucis.

Lorsque je m'approche du centre du campement, je découvre une agitation frénétique qui m'amuse un peu. En suivant une bordée de jurons je retrouve bob empêtré dans une tente. En rigolant je l'aide à se dégager. Abandonnant le combat contre une tente nous voyons une bouilloire dont le fumet étrange nous intrigue.

Qu'est ce qu'ils ont bien pu mettre là dedans à ton avis ? Demande bob l'air méfiant.
-Y'a qu'un moyen de le savoir. Répondit le Kupo en empoignant la louche et en buvant une longue gorgée.
- ça manque un peu de sucre à mon avis on va couper tout ça à l'hydromel et ça sera un délice.

Joignant le geste à la parole j'attrape une barrique d'hydromel du convoi et rajoute une généreuse dose d'alcool de miel à la tisane qui se révélera être celle de Rhapsody. Satisfait du résultat obtenu et brusquement euphorique j’entreprends de faire le tour du campement marmite en main pour distribuer des rations « d'élixir de joie». Face au manque d’enthousiasme des gens d'Orzaal et des lapins rose, qui sont curieusement apparus, pour ce merveilleux breuvage j'entreprends d'en vanter les mérites en chantant :

musique:
 

elle est belle ma marmite, elle est pleine à ras bords
qui veut bien en goûter, juste une petite lampée

viens donc en prendre un peu, toi qui t'actives la bas
viens donc en prendre un peu, toi qui t'actives la bas

pourquoi fuis tu mignarde, si je suis près de toi
quand on en bois en peu, tout semble plus joli

car cette perfection changent vos actions
car cette perfection changent vos actions

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Sam 18 Juil 2015 - 12:36

L'abus d'alcool et de psychotrope est dangereux pour la santé. Ce fut le message retenu les jours suivant dans la caravane. Notre joyeux luron distribua de joyeuses rasades de la "perfection" à tous ceux qui se laissaient faire, soit pas moins d'une dizaine de personnes avant qu'Udjinn ne repère la méprise.

- C'est étrange, cette odeur de champignon ... on dirait de l'Amanite. On dirait mon Ama ... STOOOOP !!

Pauvres gens, qui ne purent manger ce soir là car en proie à de puissants délires ! Quand l'Herboriste courut pour arrêter le massacre, le barbare ne se laissa pas convaincre et s'obstina à continuer sa tournée. Devant cette montagne de muscle et ses quelques grammes de neurones, elle fit ce qu'il y avait de mieux : l’assommer avec son bâton.

"Il n’empêche, se dit-elle, on a peut-être trouvé une potion médicinale d'un nouveau genre."

Pendant ce temps, Bob essayait d'attraper avec ses mains des papillons-souris.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Sam 18 Juil 2015 - 18:14

Lancé de dé : 5

L'innocent taringa bondissait gaiement entre les buissons, le soleil de cette fin d'après midi répandait une douce lumière dorée à travers les arbres à l'orée du petit bois. Des oiseaux pépiaient leur chant joyeux et cette adorable mélodie accompagnait les sauts du taringa. Il s'arrêtait de temps en temps pour brouter un joli brin d'herbe verdoyant et délicieux, puis reprenait sa balade guillerette. L'enjoué taringa arriva bientôt à un fin ruisseau dont les eaux claires aux multiples bruits cristallins le charmèrent immédiatement. Il s'approcha, radieux, et se pencha pour boire avec volupté.

Un énorme loup-garou bondit des buissons, se jeta sur lui et lui brisa la nuque d'un claquement de mâchoires.

Dimna contempla sa proie, satisfaite. Elle avait quitté le groupe de chasseurs pour aller traquer en solitaire sous sa forme de loup, et son entreprise avait été fructueuse! Ce taringa serait parfait pour nourrir les caravaniers affamés. Elle retourna en direction du camp en traînant derrière elle sa prise, en espérant que la chasse avait été aussi bonne pour les autres.

_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Dim 19 Juil 2015 - 20:49

Je ne remarquai pas tout de suite l'air légèrement hagard de certains Orzaaliens arpentant la clairière où nous nous étions établis.
Spoiler:
 
Ce n'est que lorsque je vis Üdjinn sortir de sa roulotte en se précipitant sur Kupo, qui portait une marmite, pour l'assommer que je me dis que quelque chose clochait : Jill, un sourire de béatitude parfaitement invraisemblable sur le visage courait en tendant les bras en criant "Petits petits petits petits !! Petits petits petits petits !!", Bob suivait à priori un animal invisible qu'il tentait d'attraper en émettant des sons improbables, peut-être pour communiquer avec ledit animal… Arrold s'était mis à jongler avec ses hachettes et c'est là qu'arriva le drame. Alors qu'Üdjinn mettait fin à la distribution de la potion de Kupo, Arrold termina son tour délirant en lançant ses armes au hasard dans un final sans doute grandiose dans son esprit embrumé par les champignons. L'une des haches alla se planter dans la serrure du petit corral où nous avions laissé brouter les montures, la brisant net, tandis que la deuxième se perdait au milieu des bêtes, les alarmant au passage. La moitié d'entre elles se jetèrent hors de l'enclos, complètement paniquées et prirent la fuite dans le bois tandis que la dizaine d'Orzaaliens dont l'esprit était encore clair et qui n'étaient pas partis chasser, tentaient de les rattraper, s'éparpillant un peu partout.

Durant toute la durée de l'action je n'avais pas bougé, trop effarée pour savoir quoi dire ou faire. Prenant une inspiration, je fermai les yeux et plaquai une main sur mon front dans le geste parfait de la totale perte de contrôle de la situation. -- Finalement, je me levai et allai prêter main forte aux caravaniers. Les chasseurs rentraient justement et, voyant le fiasco, lâchèrent leurs proies pour se précipiter aux-aussi. La soirée commençait… mal… très mal…

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Lun 20 Juil 2015 - 13:39

Lancé de dé : 6 DanseJoie (avec ça je suppose que je peux tenter de redresser la situation)

"Il est vraiment temps de rétablir l'ordre dans ce camp. Si dès les premiers jours un tel capharnaüm peut avoir lieu, qu'est-ce que ce sera après ne serait-ce qu'une semaine?"

C'étaient là les pensées de Dimna en voyant la moitié des caravaniers courir après les montures échappées, et l'autre moitié en plein délire. C'était la débandade, et en vérité les pensées de Dimna seraient mieux exprimées par ces quelques mots : "Tas de bordel de shit" A contrecœur, elle se changea en loup et prit le rôle d'un excellent chien de berger qui facilita la tâche aux autres en rabattant les bêtes vers eux.

Lorsque les montures furent de nouveau dans le corral qui avait été réparé à la va vite, les caravaniers encore lucides purent aller retrouver Udjinn et l'aider à distribuer la décoction qu'elle venait de s'empresser de réaliser avec l'aide d'une Rapsody toute penaude.

- Ça va accélérer le retour à la normale et les assommer un peu aussi, comme ça ils arrêteront leurs bêtises, indiqua Udjinn en prodiguant de gré ou de force des rasades de potion.

Lorsqu'enfin tous les énergumènes furent à moitié somnolant, on put s'occuper du repas. Les chasseurs traînèrent leurs prises et commencèrent à les dépecer.

- Il faut aller chercher du bois pour faire un grand feu et griller cette bonne viande! déclara Dimna. Ensuite nous pourrons enfin manger et prendre une nuit de repos bien méritée!

_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asëa

PassantPassant

Messages : 21
Date d'inscription : 30/01/2015

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Mar 21 Juil 2015 - 19:08

Lancé de dé : 4

Asëa n'avait pas vraiment su quoi faire pendant le chaos qui avait été créé par la distribution d'une boisson louche parfumée à l'hydromel, à laquelle elle avait échappé grâce à son jeune âge lui permettant de refuser l'alcool sans que Kupo ne puisse vraiment insister.
A présent, les choses avaient l'air d'être en train de se calmer grâce à l'intervention d'Udjinn et aux volontaires partis chercher les chevaux qui s'enfuyaient. Un antidote à la mixture louche était en train de circuler en ce moment même.

"Visiblement, mon initiation à l'équitation va devoir attendre un peu", pensa-t-elle en songeant à la proposition que Rhapsody lui avait faite, quelques heures plus tôt..

Maintenant que la situation semblait moins chaotique, la demi-fée décida de mettre elle aussi la main à la pâte et entreprit d'aller chercher du petit bois pour le feu. Elle avait hésité à faire pousser les graines de légumes qu'elle avait emporté mais se ravisa rapidement. Après tout, mieux valait conserver ce genre de ressources pour des situations plus critiques. Et puis, elle pourrait toujours cueillir quelques plantes en ramassant du bois.

Elle s'éloigna donc un peu du campement et s'attela à sa tâche. elle réussit à amasser un petit tas de bois assez acceptable au vu de sa petite taille et de sa faible force. Les quelques plantes qu'elle avait vu semblaient un peu douteuses, et elle préférait être prudente. Il aurait été dommage de relancer des hallucinations. En revanche, quelques branches étaient encore vertes, et cela risquerait de faire une fumée désagréable en brûlant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Jeu 23 Juil 2015 - 23:12

Heureusement que la louve était là. Sans la princesse, de nombreuses montures auraient été perdues. Uns à uns les chevaux furent débusqués par son flair puis rabattus vers le campement. Désormais il ne manquait plus aucun étalon au bercail. Entre temps, tout s'était organisé, les tentes furent dressé, le repas préparé et les idiots drogués assommés.

Un trappeur pris les branches qu'Aséa ramenait, deux silex et fit un feu en moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Le bois vert brûla violemment en craquant à cause des essences inflammables qu'il emprisonnait et fourni une flamme vive avant de ce calmer. Un parfum de muguet semblait planer. A l'exception des shootés qu'on avait mit de force à dormir dans les tentes, tous le monde se retrouva autour du foyer.

On y cuit et partagea le repas, cuisinant les légumes et baies trouvés dans une marmite et rôtissant les viandes sur des piques. Tout le monde apprécia le dîner en s'amusant à posteriori de l’événement. Les braises se firent lumineuses dans une nuit tombée sans lune. Le calme de la forêt apaisa le camps, les discutions se firent plus basses. Les quelques notes d'une chouette semblèrent comme un appel. Y répondrait on ?

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   Mer 29 Juil 2015 - 0:23

Finalement, tout avait fini par s'arranger. Comme quoi, malgré tous les efforts qui avaient été déployés pour semer le chaos, il était encore possible que nous passions une nuit paisible. En ce Floréal, elles étaient plutôt douces, et la Lune nous éclairait de son clair halot, timidement suivie par la petite Pia Ilma. Je ne dormis pas tout de suite après le dîner : étant donné le fiasco qu'avait été le premier tour de garde avec la moitié de ses responsables totalement drogués, je préférais m'assurer que tout allait pour le mieux avant de laisser à d'autres le soin de veiller sur notre campement. J'étais donc assise entre deux tentes, le dos appuyé contre une buche, enroulée dans ma couverture, une petite orbe de lumière flottant devant moi pour m'éclairer. A intervalles réguliers, un guerrier chargé du tour de ronde passait et m'adressait un signe de la main. Une chouette hululait dans le lointain. Son cri me rappelait ceux que j'entendais lors de mes nuits de voyage à la belle étoile. Je trouvais ce chant réconfortant, le signe d'une vie naturelle, d'une forêt bienveillante et sans danger, par opposition au silence pesant qui vidait les oreilles dans les lieux sombres et maudits de certaines contrées, ou peuplés de prédateurs cauchemardesques. Je sirotais une tasse de thé (un vrai cette fois) en attendant la relève.

Le dîner avait été agréable. Les Orzaaliens d'abord paniqués, avaient fini par rire de l'incident en pointant Kupo et son air d'illuminé du doigt, avec amusement et espièglerie. Le Barbare serait sans doute la cible de nombreuses farces dans les jours à venir. La pauvre Rhapsody, toute penaude, s'était en revanche fait réprimander par une Üdjinn sévère et mécontente. Cela n'avait consisté qu'en une série de consignes et de remarques sur la rigueur et la concentration mais le message était là. Même si l'erreur avait causé un grand désordre, je plaignais secrètement la demi-elfe qui, finalement, n'avait pas pensé à mal et avait, en fin de compte, bien animé la soirée. C'est en repensant au fabuleux gibier qui avait nourri la troupe, assaisonné de baies savoureuse que je continuai de guetter.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Marchandage et balade chez les Ajannils [Floréal 1303]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» [Ruelles] Balade matinale sans Sebastian [PV: Ciel Phantomhive & Atsuka Lyako]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan :: Fauteuils près de la cheminée - RP :: Région d'Orzaal, ses chutes d'eaux, ses forêts, ses montagnes-