Domhan
Dans un univers féerique, des personnages aux destins héroïques naissent du bout d’une plume guidée par l’imagination. Cherchant un moyen de réaliser leurs rêves les plus fous au gré d’aventures et de rencontres, magiciens, guerriers ou bandits partent pour un voyage qui changera leur destinée. Ils devront faire preuve de force et de courage, d’ingéniosité et de talent pour trouver la porte qui les guidera jusqu'à l’objet de leur convoitise. Aux quatre coins d'un monde aussi magnifique, qu’hostile, rempli d’êtres et de créatures de légende, le combat ne fait que commencer…
Alors écris ta propre histoire, incarne ton héros et pars à l’aventure dans le passionnant univers magique de Domhan !

Domhan

Ce forum est un lieu de Rôle-Play et d'évasion créé par un cercle d'amis.
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesConnexionS'enregistrer

Partagez | .
 

 Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Sam 9 Fév 2013 - 22:46

Tranquillement sur son fauteuil en cuir, Ergaïl regardait dans le vide devant lui.
Pas si tranquillement à vrai dire. Son corps était crispé pour le regard attentif qui saurait le discerner. Ses phalanges étaient blanchies par l'effort et sa pommette trésaillait par intermittence, montrant son agacement. Puis comme à son habitude dans ce genre de cas, il explosa en l'air en espérant être seul :


Dernière édition par Ergaïl d'Orzaal le Lun 30 Déc 2013 - 23:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Dim 10 Fév 2013 - 9:54

Négligemment assit sur une grande pierre, le Duc contemplait ses cultures. L'air perplexe il observait ce dédale complexe de plantes au couleurs parfois bigarrées. Ici, la l'Herbe du Dragon côtoyait, l'Ishal, les Rhubarbes et de nombreuse Fraises des bois ; mures à point pour le plus grand régale des enfants chapardeurs. Ce n'était ni ceci, ni la pousse du petit Narlyptus ou même des généreuses touffes de Menthe qui préoccupait le duc. C'était plus sa capacité exceptionnel à être seul.
-Suis-je à ce point désagréable ? Des rapports honnêtes ne sont-il pas possible après tout ? Moi même je déteste quand on ne me dit pas les défauts que l'on me trouve. Se bercer d'illusions et ne pas pouvoir s'améliorer n'est-il pas un handicap ?
Autant de réponse auxquelles il savait ne pas pouvoir donner de réponses. Tout ce qu'il savait c'est que personnes ne peu survivre à la solitude bien longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Dim 10 Fév 2013 - 12:26

Comme chaque jour, notre Duc alla prendre son déjeuné en prenant connaissance de toutes les informations et tout les ragots que sa cuisinière préférée pouvait lui offrir. Puis il alla dans son jardin vivrier, pour habilement tresser de complexes treillages. Pliant et taillant d'une main rendue experte par l'habitude.
Seul.
Puis il alla dans la forêt courir sur les branches des arbres, virevoltant et sautant dans le vide à de nombreuses reprises. Cette habilité lui venait de son enfance chez les dryades. Il remarqua qu'il avait un peu perdu la forme et se força à continuer jusqu’à épuisement.

Seul.
Puis Ergaïl alla couper quelques Saules dévoreurs. Les branches collantes devant être immobilisées magiquement pour pouvoir les couper, une erreur et la personne qui venait abattre l'arbre voyait les rôles s'inverser. Armé de sa hache et de ses pouvoir il alla en débiter un. Puis sa hargne n'étant pas satisfaite il alla en couper un deuxième. Puis un troisième malgré son pouvoir diminuant. Maintenir ces dangereuses branches immobiles nécessitait une concentration de tout les instants et une grande quantité de magie. Pourtant, malgré les risques il continuait encore et encore.
Trois, quatre puis six arbres furent ainsi découpés en petits morceaux. Les coups de la hache et les ahanements rythmant inlassablement le temps tel un métronome infernal. Sa frustration ne trouvant pas d’échappatoire, Ergaïl s’arrêta, exténué. Englué de la colle qui suintait des arbres il alla se récurer de manière impeccable aux bains du manoir.
Tel une âme en peine il partit mettre des vêtements amples, laissant toute liberté à ses mouvements, mais chaud. Puis il parti vers la tour extérieure. L'accès était extrêmement restreint, seul lui et quelques privilégiés pouvait y rentrer. Le bâtiment, très haut de plafond et suffisamment large, était rempli d'alvéoles construite en bois brut. Le sentant approcher un grand animal sorti d'une des alvéole. Plus grand qu'un cheval, c'était un puissant animal. La tête rappelait celle des lynx. Cependant tout sont corps était recouvert de grandes plumes duveteuses semblable à celles des chouettes. Il avait quatre pattes munies de puissantes griffes rétractables rappelant les serres des rapaces. Deux très grandes ailes d'aigles replier dans le dos.
Redoutable prédateur, racé et au port noble, presque hautain, l'animal regardait le duc sans sourciller. Ce dernier s'approcha et caressa l'encolure du griffon. Puis comme si l'animal ni tenait plus, il se mit sur le coté, presque au sol pour qu'Ergail le gratte.

-Tu sais que tu perds toute crédibilité quand tu fais ça ? On dirait un chat
Rigola ce dernier.
Faisant comme si ils ne l'avaient pas entendu venir, les autres griffons s'approchèrent au son de sa voix. Les voyant venir Ergaïl rajouta moins joyeusement :
-Nous allons voyager un peu, par delà les montagnes du nord. Nous franchiront la brume pour rejoindre la Montagne isolée des Vampyrs.
Puis il parti, uniquement avec deux de ses magnifiques compagnons ailés, laissant les autres comme abattus. Devant l'humeur de leur maître parti, ils délaissèrent tous toute envie de jouer. Cette soirée la, ils ululèrent au vent leur tristesse et leur inquiétude.
Solitude.


La musique qui va avec:
http://www.youtube.com/watch?v=dE1eCoj2D1s&list=FLZAxBhjt9JP1dsvVkPoNJRA


Dernière édition par Ergaïl d'Orzaal le Dim 10 Fév 2013 - 17:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Dim 10 Fév 2013 - 13:45

Rois, Reines, Princesse, Présidents, Monarques et tout autres dirigeants sont enviés. Qu'ils soient adulés, ou haïs, chacun veut leur place. Pourtant , malgré leurs conseillés et leurs amis, il doivent faire des choix seul. Leur vie n'est que choix déchirants et solitude. Chaque jours peut-être celui ou vous sacrifier les rares personnes encore un minimum "proches" de vous. Alors pourquoi nous enviez vous ? Sachez juste une chose, vous n'aurez jamais les épaules !
Loanah Tyralen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Jeu 14 Fév 2013 - 13:36

Près du bureau de bois sombre du Duc, ondulaient les vrilles d'une Hylak. Cette plante carnivore était dotée de tiges souples aux couleurs chatoyantes. Telle un serpent, elle tenta d'hypnotiser un papillon grâce à ses mouvements légers comme si elle ondoyait au vent. L'animal venu de la serre à l'étage restait immobile, s’attardant à évaluer le danger. Alors que les tiges anesthésiantes allaient fondre sur leur proie, cette dernière fut apeurée par la porte qui s'ouvrit. Le Lépidoptère retourna dans la serre qui lui parut soudainement bien plus accueillante .
Lucyll entra dans la pièce, ses longs cheveux blonds battants sur ses épaules à cause de la cadence d'une marche que sa volonté rendait décidée. Comme s'était régulièrement le cas, elle passa dans le bureau du Duc. Miss Freespirit s’aperçut que ce dernier n'était, lui pas fidèle à son habitude, car absent de la pièce. Elle ne l'avait pas croisé non plus dans les jardins ou en bas, dans la salle à manger discutant avec l'affable cuisinière, ce qui était normalement le cas à cette heure matinale. Ergaïl était pourtant une personne d'habitudes. Si il avait eu un coup de tête ou un imprévu dans ce cas ...
Son intuition ne la trompa pas, un petit message sur un bout de papier soulevait l'étrangeté de la situation présente. Écrit de la calligraphie soignée du Duc, elle lue tout haut :

Bonjour Lucyll,
Je suis parti en mission diplomatique pour le Conseil. J'ai besoin de ton aide ainsi que de celle d'Ambre, de Thaddeus et de Dimna. Je suis dans les Monts d'Ijalio au Nord, parti vérifier que la tempête annuelle ne fait plus rage, l'Hiver étant tout juste derrière nous, je souhaitais partir m'en assurer. Si tout va bien vous me retrouverez dans les montagnes grâce au feu que je ferais. Prenez les griffons, je les ai prévenus et je sais que tu les domptes bien désormais. Pendant que vous voyagerez vers moi, je réfléchirai à la tactique à adopter. Je vous expliquerai le problème pendant le reste du trajet vers la Citadelle des Vampyrs. Si les Monts sont encore pris par la neige je rebrousserais chemin en vous retrouvant pour faire le large détour par le col de la plaine.
A bientôt !

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.


Dernière édition par Ergaïl d'Orzaal le Ven 8 Mar 2013 - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Ven 15 Fév 2013 - 16:57

Je relis le message deux fois afin d'être certaine de disposer de toutes les informations. La Citadelle des Vampyrs retient mon attention. Je n'aime pas trop les Vampyrs. Leur caractère froid et leurs instincts de violence me mettent mal à l'aise. Pour moi, la valeur d'un être ne se mesure pas à sa capacité à se défendre... Qu'est-ce qu'Ergaïl peut bien leur vouloir ? Que va-t-on demander au Conseil dans lequel nous avons déjà bien du mal à nous intégrer ? La présence d'Ambre requise par le Duc n'est pas pour me rassurer.
J'empoche le message et quitte le bureau, emprunte escaliers et couloirs pour déboucher dans le laboratoire. J'ai visé juste. Thaddeus, à demi dissimulé derrière un entassement d'objets et de verreries diverses, manipule des liquides et des outils dont lui seul connait l'utilité. Ah. J'oubliais. Vous ne pourrez prendre conscience de l'ambiance générale de cette pièce qu'en prenant en compte les nombreux glouglous et cliquetis en tous genres et l'odeur indescriptible qui y règne.
Je me racle la gorge. Le professeur lève le nez. La moustache en vrac. Ouais, l'expérience devait pas être probante.
Sans attendre, je brandis le petit mot.
"Salut Thadd', Ergaïl a laissé ceci en évidence sur son bureau. Ça te dit quelque chose ?"
Thadd' attrape la feuille, lève un sourcil et ses idées suivent le même chemin que les miennes :
"La Citadelle des Vampyrs ? Qu'est ce qu'on irait faire là-bas ?
- C'est bien ce que je me demande... Mais quoi que ce soit, ne laissons pas Erg' faire des bêtises tout seul... Pourquoi devrait-il être le seul à s'amuser ?"
Un sourire se dessine sur le visage de Thadd'. Celui qu'il arbore quand une idée d'expérience farfelue lui traverse l'esprit.
"On est d'accord ! Prépare-toi, je vais informer Ambre et Dimna de notre départ imminent."
Je quitte la pièce, partant à la recherche de notre Princesse attitrée. Brève réflexion. Mmh. Direction la cuisine.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Sam 16 Fév 2013 - 17:30

Ergail arriva à sa destination sans encombre. Il se posta sur l'une des collines du coin, choisie dépourvue d'arbres pour que ses camarades le trouve sans encombre. Ces deux compagnons ailés, eux, se posèrent en contrebas la ou il y avait des arbres pour se préserver de la lumière. Si les griffons vivent aussi bien le jour que la nuit, leur nature les poussent cependant à être à l'abris des regards indiscrets lorsqu’ils ne volent pas. Les griffons sont des animaux considérés comme mythique. Ce surtout car on en voit rarement de près et ensuite car lorsque c'est le cas, l'aura des griffons est impressionnante.
Laissant vagabonder ainsi ses pensés en tout sens, il s’effara tout de même pour amener beaucoup de bois mort. Quelques minutes plus tard, ce dernier brûlait haut et fort alors que le crépuscule s'approchait timidement; crépuscule qui lassa alors soudainement place à la nuit sans que l'on s'en aperçoive. L'ardeur de la flambée était ainsi visible à des dizaines de kilomètres à la ronde, permettant aux camarades du Duc le trouver sans peines. Alors que cela faisait bien une vingtaine de minutes qu'il contemplait les braises ardente, il se leva. Pris une toile qui lui servait de sac et en sortie trois lièvres. Il n'avait même pas eu à les chasser, les griffons c'étaient fait un plaisir de s'en occuper. Ils adoraient s’adonner à cette occupation ; un peu comme les chats essaye d'attraper les papillons en les gardant intactes dans leur gueule. Il les fit rôtir sur une branche en les assaisonnant d'herbes sorties d'autres pans de sa cape. Après avoir monté les tentes il se remis devant le feu en affûtant ses lames et en surveillant l'évolution de leur repas du coin de l'oeil.

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Sam 16 Fév 2013 - 18:14

Lorsque Lucyll fit irruption dans la cuisine, une tornade rousse s'abattit sur elle.
- C'EST UN SCANDALE !!!!
Dimna piétinait en s'arrachant presque les cheveux.
- Regarde-moi ça ! rétorqua la blonde s'en prêter attention aux cris indignés de la princesse.
Elle lui fourra le papier d'Ergaïl sous le nez, ce qui eut pour effet de calmer temporairement la jeune fille, qui le lut brièvement.
- Nous... Nous allons chez les Vampyres ? Et il ne donne même pas de raisons ! Quel.. quel...
- Totalement. Allez, prépare-toi, nous allons partir, et le plus vite sera le mieux.
- Je vois... Je suis prête dans quelques heures, le temps de choisir mes affaires, faire ma valise, m'apprêter... Et finir cette maudite crème de citron...
Semblant se souvenir qu'elle avait crié au scandale deux minutes plus tôt, elle brandit soudain un couteau couvert de zeste. Elle semblait si furieuse que Lucyll pensa un bref instant que sa dernière heure était arrivée, louchant légèrement sur la lame à quelques centimètres de son visage.
- Je suis obligée de faire ma crème de citron moi-même ! C'est innadmissible. Où est passé la cuisinière ?!
Lucyll haussa les épaules, elle était sans doute partie au marché du village... Elle recommanda à Dimna de se dépêcher et d'abandonner là son citron à moitié écorché, avant de partir à la recherche d'Ambre.

_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1421
Date d'inscription : 23/12/2011
Localisation : Domaine d'Orzaal
Humeur : Renfrogné

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Ancien général des peuples alliés, Commandant de la légion Dryadique, Bras armé et conseillé de Dame Selendia et accessoirement Duc d'Orzaal.

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Lun 25 Fév 2013 - 11:17

Ambre était à ce moment dans la forge du village. Litha, la maîtresse des lieux la laissait travailler sur un atelier qui était désormais le sien. Sur cet établi de briques et de bois, était juché le plastron d'une future armure et quelques débuts de pièces. Toute noire, elle était faite d'un mélange complexe de différents métaux que l'on appelait du saphir noir. Dessus, les reflets rouges du brasier miroitaient sur des plumes sculptées. Cela faisait plus de six mois qu'elle travaillait sur cette armure. Et elle la finirait en bien plus de temps encore. Entre autre, car elle n'avait pas encore tous les matériaux nécessaires. On voyait désormais la forme de la coque qui enserrerait sa taille en partie et sa poitrine, si gênante au combat. Elle voulait son armure légère et efficace, le saphir noir était un mélange de Tungstène à 2 % et d'autres métaux, visant à être léger et résistant. Très adapté donc. Ergaïl lui avait acheté le Tungstène, affirmant que cela servirait plus tard à la protection du manoir, que c'était comme un investissement. Le prix était exorbitant et Ambre s'en sentait coupable. Alors, elle y mettait toute son âme, sa rage et ses espoirs, sa tristesse et sa mélancolie. Elle pleurait parfois même dessus, ces larmes venant refroidir le métal en se vaporisant. Avec mille soins, elle frappait de son plus petit marteau. Inlassablement elle sculptait les motifs. Puis elle reprit un marteau plus imposant pour continuer à structurer la future forme de l'armure en la frappant sur une lourde enclume. Parfois Litha venait lui montrer des techniques pour améliorer son travail. Feignant de ne pas voir sa tristesse.

C'était une femme très attachante, extrêmement expérimentée elle forgeait, dans ce lieu qui était sien, de magnifiques pièces. Cela ne rivalisait pas avec les pièces du pays Graer au niveau de la puissance, ces derniers ayant une magie puissante pour forger. Mais sa minutie donnait vie aux pièces qu'elle forgeait. Son aide était donc très précieuse à Ambre qui n'avait pas un tiers de ses connaissances dans cet art malgré qu'elle forge depuis son enfance. La puissance magique manquante à Litha était largement fournit par Ambre. Malgré l'initiation elle ne pouvait former des sorts elle-même. Elle avait besoin d'un catalyseur, d'une armure, une arme, quelque chose lui permettant de condenser sa magie. Son petit marteau, pour le moment inerte, lui permettait de convertir son énergie en chaleur ardente pour forger, ce au prix d'effroyables efforts. Mais au moins elle forgeait, parfois, souvent même après que le soleil ai abandonné le ciel. C'était le principal et les multiples fragments ardents qui tombaient sur sa peau n'avaient aucune importance.
Elle s'était pris d'affection pour Ambre qui passait une grande partie de son temps à la forge, le reste à la bibliothèque ou au Dojo. Elle observait du coin de l'oeil cette dernière qui notait alors les métaux qu'elle utilisait. Ses cheveux noirs, tombant épais jusqu'aux hanches, se balançant au rythme des coups de marteau et de ces mouvements, Ambre était une belle femme d'après elle. Cependant, malgré l'Aura bienfaisante qui émanait d'elle, elle était avec les autres le plus souvent froide et distante. Ambre due sentir qu'on l'observai,car elle se retourna, ses grands yeux bleus mélancoliques lui sourirent tristement. Les jeunes hommes étaient souvent vite déçus lorsqu'ils la courtisaient, déçus ou pire ... En effet, elle le savait depuis un moment Ambre était dévorée par la tristesse. Elle comptait comme appuis Ergaïl, Lucyll et elle-même ainsi que quelques rares amis comme la bibliothécaire du manoir. Cependant, elle savait qu'elle ne retrouverait pas le chemin de la vie que lorsqu'elle aura croisé le fer avec son pass. Car si la majorité des villageois d'Orzaal avaient recommencés leur vie après la reconstruction d'Orzaal, Ambre restait distante, telle une âme en peine. Comme une âme en peine.

Quand Lucyll arriva à la forge, comme entendant les pensées de Litha, Ambre était dessinée en noire devant le four flamboyant, elle battait le métal comme un beau diable. Le martelant tel un feu follet. Quelques larmes tombèrent, brillèrent au feu et s'évaporaient sur le métal blanc comme exalté par la température. Ambre pleurait, car elle savait déjà où ils se rendaient avant même que Lucyll vienne le lui annoncer. Les Griffons avait ululer toute la nuit, criant leur tristesse et leur appréhension. Deux sacs à l'entrée de la forge, tout proche des pieds de Lucyll, étaient prêts pour ce voyage qui allait probablement être très difficile. Elle s'en fichait, elle allait enfin revoir sa mère dont elle n'avait de souvenir que le parfum, la douceur et le sourire. Elle allait aussi voir sa Tante, source du malheur de ces parents.


Désolé pour le pavé (ou pas)
http://www.youtube.com/watch?v=5YTVl2IiQJE&list=FLZAxBhjt9JP1dsvVkPoNJRA

_________________
Pensez que vous pouvez ou pensez que vous ne pouvez pas, dans les deux cas vous avez raison.


Dernière édition par Ergaïl d'Orzaal le Ven 8 Mar 2013 - 18:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://domhan.forumgratuit.org

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Lun 25 Fév 2013 - 19:08

Je m'arrête au seuil du bâtiment et avise les deux sacs soigneusement bouclés. Puis je lève les yeux vers le visage d'Ambre, d'ordinaire mélancolique, baigné de larmes qui me regarde avec comme une supplication dans les yeux. Je confirme ses craintes d'un sourire désolé. Bouleversée, elle me tourne un instant le dos, inspire profondément, s'essuie les yeux d'un revers de manche puis me fait de nouveau face, tentant d'affronter la réalité avec autant de dignité que possible.
"Quand ? demande-t-elle simplement, contrôlant avec peine les tremblements de sa voix
- Nous pouvons partir d'ici quelques heures.
- Je serai prête...
- Ça va ?
- Oui...
- Tu es sûre ?
- Oui."
Nous savons toutes les deux qu'elle ment. Maladroitement, je pose une main sur son bras, le serre légèrement dans un geste de réconfort et murmure :
"Je te retrouve dans quelques heures dans la Tour aux Griffons."
Elle approuve de la tête et reprend son travail. Je tourne les talons et retourne au Manoir préparer mes propres bagages. Mal à l'aise, je revois le visage à la fois terrifié et déterminé d'Ambre. Elle va être sérieusement secouée par les prochains évènements. Revoir sa mère, revoir sa tante, retrouver son peuple, autant de raisons perturbantes qui bouleverseront sa vie. Je sais que je ne peux rien pour elle, qu'elle doit affronter cette épreuve pour avancer, pour cesser de ressasser le passé.
Spoiler:
 
Je rentre au Manoir et monte dans ma chambre sans traîner. Je décroche du mur mon manteau, celui qui ne m'a jamais quitté depuis que je l'ai acheté à un ami Sirshep voilà plus de cinq ans maintenant. Long, remontant jusqu'aux oreilles en dépliant le col, il m'a permis d'affronter les aléas du ciel, conservant la chaleur et imperméable, gris anthracite aux boutons de métal. Je le caresse distraitement du doigt, des souvenirs remontent à la surface, mais je les refoule. J'ai mieux à faire pas vrai ? J'attrape un sac de voyage en cuir, le passe en bandoulière et décide que tout devra tenir à l'intérieur, sans être trop pesant sur mon épaule. Je ne veux pas m'encombrer : dans un voyage, il est important qu'un sac n'entrave pas les mouvements et puisse se boucler rapidement. On ne sait jamais.
Je vérifie la présence du bracelet aux perles de bois à mon poignet, l'Arc d'Alzar métamorphosé. Important. Vital. Puis j'ajoute dans la besace quelques économies, des vêtements chauds, puis descends à l'armurerie. Là, je m'empare de ma côte de mailles de titane, légère, souple, solide ainsi que des épaulières et un plastron du même métal, chacun contenant un soupçon de tungstène et d'osmium, optimisant la puissance de ma magie. Je suis prête.

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "


Dernière édition par Lucyll Freespirit le Ven 8 Mar 2013 - 17:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Lun 25 Fév 2013 - 20:39

Dimna regarda d'un air critique le barda entassé devant elle. Hum... elle avait beau être une princesse, il serait peut-être judicieux d'alléger ses bagages : les treize sacs qu'elle avait préparé ne tiendraient pas tous sur son griffon. Avec un soupir résigné, et se demandant pourquoi ils ne voyageaient pas en carrosse, Dimna choisit trois des sacs (les plus gros) et les remplis de vêtements divers et variés, allant de la cape de fourrure, au chapeau à voilette . Elle ajouta à cela un peu d'argent, deux dagues qui, même si elle n'était pas une adepte des armes au corps à corps, pouvaient toujours être utiles, et quelques produits de beauté dont elle refusait de se séparer en coquette qu'elle était. Elle s'habilla de son éternelle robe dorée qui s'adaptait à ses transformations de loup-garou, s’emmitoufla d'un manteau de fourrure duveteuse et de gants en peau de balyr, réputée pour sa chaleur et son imperméabilité. Il ne ferait sans doute pas chaud en haute altitude sur le dos des griffons...
Une fois apprêtée, elle descendit jusqu'à la Tour des griffons pour y attendre Lucyll, Thadeus et Ambre..



_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Mer 27 Fév 2013 - 22:57

Pendant ce temps, dans l'observatoire... [ Musique! ]

Un professeur en ébullition préparait ses bagages en parlant tout seul... Les bras chargés de livres, il passa devant une fenêtre, à laquelle siégeait un télescope. Il fit trois pas à toute vitesse, puis pila, manquant de renverser tous ses livres, et revint sur ses pas. Du bout du pied, il ouvrit la fenêtre et passa la tête à l'extérieur. Là, accrochée au toit, une petite roue dentée faisait de rapides moulins dans les airs. Étouffant un juron, Thaddeus rentra la tête, laissant au passage tomber un livre du haut du quatrième étage de sa tour. Il ne s'en aperçut même pas!

On pouvait reprocher à Thaddeus d'être chaotique autant qu'on voulait, on pouvait lui reprocher sa négligence et sa maladresse. Mais on ne pouvait sûrement pas lui reprocher de ne pas être prévoyant! Laissant tomber en vrac sa pile de livre sur le lit déjà encombré il commença à faire un tri sommaire, qui aboutit à mettre un livre dans sa valise, et à en jeter 8 autres par dessus son épaule. Ensuite, après un moment d'hésitation, il se rua sur sa penderie, lâchant des "Ça oui" et des "Ça non" pour au final tasser, à grand renforts de ahanements, une épaisse pile de vêtements dans sa valise. Puis il la referma, et remplit sa sacoche de tout le matériel dont il pensait avoir besoin.

"Scalpel, oui. Bandages, oui. Alcool, oui. Journal, oui! Bien sûr! Phosphore, non. Acide, oui. Monnaie, non. Du soufre... Oui! Du soufre! Une angu.. Une anguille? Qu'est ce que ça fout là ça!? Pas du tout! Des fioles, pleins. Potassium, ça aussi. Un fer à souder? Pfff! Qui a besoin d'un fer à souder?"

Et c'est ainsi, équipé de sa valise, de sa sacoche, de son sabre et de son fer à souder, que notre professeur s'en fut vers les écuries. Par dessus son habituel gilet de soie vert aux arabesque dorées, il avait passé un long et épais manteau noir, rembourré de laine, qui lui arrivait aux chevilles. Et à la place de ses souliers de marche, il avait enfilé une paire de bottes épaisses. Arrivant auprès de Lucyll, Ambre et Dimna, qui n'attendaient plus que lui, il lança un tonitruant :

"Bonsoir mesdemoiselles! Allons y sans tarder, avant que je change d'avis! Je n'ai aucune confiance en ces créatures, j'ai toujours abhorré les climats froids, et mes instruments prévoient de la pluie pour les prochaines... Qu...Quoi??!"

En face, Lucyll et Dimna, qui se retenaient depuis l'arrivée de Thaddeus, éclatèrent ensemble de rire. Il avait aussi enfilé un gros bonnet de cuir et de laine, une large écharpe de coton marron, ainsi qu'une épaisse paire de lunettes protectrices qui lui donnait l'allure d'une mouche. Ambre conservait son air froid et blasé.

"Aha, aha! Très drôle! leur fit il. Quand vous aurez fini, on pourra y aller?"

Alors que Lucyll finissait de seller un griffon pour lui (il ne voulait pas s'en approcher à moins que ce soit absolument nécessaire!) il se fit une réflexion :

"Mais...où ai-je laissé mon précis de botanique nordique...?"

Il fut retrouvé trois jours plus tard par Amras, dans le massif de fleurs qui entourait le pied de la tour Nord.

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 2062
Date d'inscription : 10/01/2012
Localisation : Bretagne profonde
Humeur : This is the end, beautiful friend. This is the end, my only friend, the end. Of our elaborate plans, the end. Of everything that stands, the end. No safety or surprise, the end. I'll never look into your eyes, again.

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Mage
Profession: Voyageuse aguerrie, conseillère du Duc d'Orzaal

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Ven 8 Mar 2013 - 19:00

"Ton... précis de botanique nordique ?" je relève d'un ton amusé
Thaddeus a vraiment le chic pour emporter avec lui un tas de bouquins ou d’ustensiles parfaitement inutiles, incapable de contrôler sa soif de connaissances, y compris lors d'une escale dans la citadelle du peuple le plus dur et le plus froid que je connaisse... après les Valkyries peut-être...
Pendant que je fixe les diverses sangles sur l'animal de Thadd', j'observe du coin de l'oeil Dimna qui essaye vainement d'attacher ses trois énormes sacs sur le dos de son malheureux griffon. Nul doute qu'ils ne contiennent aucune fiole de produit inflammable ceux-là... sauf si l'on considère ses divers onguents, poudres, et autres cosmétiques colorés comme chimiquement instables... ce qui ne m'étonnerais guère, soit dit en passant. J'ai toujours pensé que ces choses étaient bien des armes à part entière.
"Voilà. C'est bon tu peux le monter, il est prêt ! je lance au professeur
- Il est bien moins sur que je le sois également..."
Je lui tapote l'épaule pour le réconforter : l'altitude n'a jamais été le fort de Thadd'...
"Assez perdu de temps, jette Ambre nerveuse, Allons-y."
Comme mes camarades, je me hisse sur le dos de ma monture, glisse les pieds dans les étriers et bloque mes genoux juste sous l'articulation des ailes. Une fois installée, j'attache autour de ma taille la sangle de cuir qui empêchera ma chute en cas de mouvement brusques du griffon. Thaddeus m'imite avec application. Ambre est déjà sur le point de donner l'impulsion de départ à sa monture.
Dimna vient juste de finir de fixer le dernier de ses sacs.
Ambre soupire.

Quelques instants plus tard, nous décollons du haut de la tour et nous élevons au dessus du Manoir. Nous prenons peu à peu de l'altitude puis, d'un commun accord, virons vers le Nord. Direction les Monts d'Ijalio. Nous les atteindrons d'ici quelques heures. Le voyage sera mouvementé, je n'ose imaginer ce qu'il pourrait advenir si jamais le sac plein à craquer de Dimna se détachait en route ou si Thaddeus perdait soudain le contrôle de son griffon. Ambre a pris la tête, volant avec une dizaine de mètres d'avance sur nous. Personne ne songe à la rattraper, chacun connaissant les raisons de son besoin de solitude. Le professeur a rabattu les lunettes-mouche sur son visage, cela lui donne un air encore plus excentrique que d'habitude, la moustache ébouriffée par le vent.
Mes cheveux ne cessent de me voiler le paysage, agités par les bourrasques glaciales. Pourvu que je n'en prenne pas un dans l'oeil ou je ne répond plus de rien. J'aurais du les attacher, mais comme d'habitude, en les apercevant dans le miroir ce matin, je me suis contentée de soupirer et de remettre leur domptage à demain. Bravo. Belle ténacité. Je m'énerve des fois...
Les monts se profilent au loin. Avec un peu de chance nous les atteindrons sans encombre. Un petit cri perçant retenti. Et qu'est-ce qui se passe encore... ?

_________________
"Ceux qui rêvent éveillés ont conscience de milles choses qui échappent à ceux qui ne rêvent qu'endormis..." E. A. Poe
"Avoir la lune sous mes semelles et les cheveux dans les étoiles..." R. Luce
"Tout ce que nous avons à décider, c'est ce que nous devons faire du temps qui nous est imparti." Gandalf

"I'm admin, I've got the power.  Glasses "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 562
Date d'inscription : 29/06/2012
Localisation : Hmmfqwaaa? *sors d'une boîte à cookies*
Humeur : Gambade joyeusement tel un poney

Caractéristiques du personnage
Race: Loup-Garou
Magie:
Profession: Princesse (déchue) Dévoreuse de cookies et couturière à ses heures perdues...

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Lun 11 Mar 2013 - 18:59

Une paire de gants sombra dans le vide.
Dimna repoussa un petit cri catastrophé en voyant l'une de ses valises trop pleine qui s'était entrouverte, et déversait un à un la garde-robe si soigneusement choisie de la princesse.
- Que se passe-t-il ? s'exclama Lucyll en faisant virer son griffon vers la jeune fille.
Thaddeus, qui n'était pas aussi habile avec sa monture, se contenta de lancer des regards hésitants, plus inquiet à l'idée de tomber que pour le baptême de l'air des vêtements de Dimna.
- Oh quelle horreur !! Ma cape en fourrure de Nartise !!
- Dimna, arrête de hurler ! grogna Lucyll. Essaye de refermer ta valise au lieu de gesticuler !
La jeune fille s'attelait déjà à la tâche avec empressement.
Pendant ce temps, Ambre, qui avait entendu les cris mais pas encore compris l’ampleur du drame, arriva à la hauteur des deux cavalières. Réalisant que ce chahut n'était dû qu'à trois malheureux habits, elle sentit l'agacement l'envahir.
- Dimna, tu nous fais perdre du temps ! Ta valise est suffisamment pleine pour que tu tiennes un siècle chez les vampyrs ! Non mais c'est pas possible, quelle..
Elle n'eut pas le temps d'achever sa phrase (ce qui n'est peut-être pas plus mal).
- TOI je ne t'ai rien demandé !! répliqua Dimna, que l'air d’héroïne torturée et grandiloquent d'Ambre énervait sérieusement. Je tiens à ma garde-robe, contrairement à toi...
Elle finit sa tirade d'un coup d’œil appuyé sur le manteau brun un peu élimé qu'Ambre portait.
Dimna réussit enfin à refermer sa valise. Lucyll soupira, sans se risquer à prendre le parti de l'une ou de l'autre. Ces deux-là étaient comme chien et chat.
Ambre répondit d'un regard glacial et reprit la tête du convoi en accélérant sur son griffon.

Les heures qui suivirent se firent en silence, en grande partie parce-que le froid les enveloppait lentement, et qu'ouvrir la bouche aurait signifié perdre un peu de chaleur.
Le contour des Monts d'Ijalio emplit bientôt le champs de vision des quatre compagnons, et les griffons ralentirent leur allure. Thaddeus distingua la lueur encore faible d'un feu.
- Ça doit être Ergaïl ! lança Lucyll à la cantonade.
Ambre et Dimna, qui boudaient toujours, se contentèrent pour l'une d'un vague grognement, pour l'autre d'un "J'espère qu'il a de quoi nous nourrir, j'ai FAIM !"

_________________
- Qu'est ce que tu veux être quand tu seras grand ?
- Heureux!
- Tu n'as pas compris la question...
- Vous n'avez pas compris la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 1611
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Le jour dans un lit. La nuit, juste derrière toi...
Humeur : Tellement de travail....(*o*)

Caractéristiques du personnage
Race: Sang-Mêlé
Magie: Non magicien
Profession: Assassin, mercenaire

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Mar 12 Mar 2013 - 10:40

Amy s’était réveillée de bonne heure suite à un besoin de déjeuner mais à cause d'un petit imprévue, elle se rendit chez elle, un bout de papier dans la main et avec l’air plus que furieux. Elle avait entendu du boucan dans les couloirs depuis le matin mais n’y avait pas réellement prêté attention lors de son lever. Se rendant dans la cuisine pour son encas, elle était passée par certains couloirs et avait constaté que des personnes manquaient à l’appel. En fait, elle prit conscience qu'à par les domestiques, la jeune femme n’avait croisé personne. Elle partit chez Lucyll espérant la trouver dans sa chambre écrivant ou peignant à son bureau, mais rien, désert. Le labo de Thaddeus ? Vide. La jeune femme remarqua alors d’un œil, que le laboratoire et la chambre était......plus en désordre que d’habitude et qu’il manquait plusieurs affaires dans l'armoire restée encore ouverte. Un morceau de papier attira soudain son attention sur le bureau situé sur un entassement de livres scientifiques. Elle se mit à le lire et n’y croyait pas ses yeux.
_ La Citadelle Vampyr et ils ont osé partir sans moi ??? Hurla-elle à pleine voix après avoir bien relut plusieurs fois afin de vérifier qu’elle n’était pas en proie à des hallucinations.
C’est alors furieuse et vexée qu’elle se rendit chez elle en courant, en prenant au passage quelques affaires dont un manteau sans manche en fourrure, une écharpe légère et un pantalon épais ; puis direction l’armurerie où elle s’arma d’un grappin, de corde, de couteau de poche ainsi qu’une arbalète et ses dagues, le tout entassé dans sa besace en plus de quelques pièce d’or.
« Ça ne va pas se passer comme ça. Ils vont voir un petit peu si je les retrouve... » Se disait-elle froidement.
C’est après avoir sécurisé sa planque qu’elle partit direction de la tour et qu’elle choisit un griffon, qui n’avait d’ailleurs pas l’air très ravis de la laisser le monter sur son dos. Il finit cependant par s’envoler sous la contrainte et s’envola finalement avec une tueuse d’humeur particulièrement mauvaise sur son dos. La jeune femme qui, après quelques acrobaties de l’animal visant à la faire chuter, fit finalement route vers le nord.


Spoiler:
 

_________________

Votre conscience est comme une plaie : le sang y coule à flot. Vous croyez que sauver un homme plus vertueux que vous changera quoi que ce soit ? Ce n’est là que vulgaire sensiblerie !
Vous n’êtes qu’une fillette en prière. C’est pathétique ! Vous mentez et tuez, au service de menteurs et de tueurs. Vous prétendez être différente, obéir à votre propre code, dans le but de racheter ces horreurs…mais elles font parties de vous. Elles ne disparaîtront jamais...


Loki, Dieu de la discorde


Dernière édition par Amy Wicardomma le Sam 6 Avr 2013 - 9:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 732
Date d'inscription : 22/03/2012
Localisation : Ailleurs que devant mon bureau!
Humeur : Crevé et débordé!

Caractéristiques du personnage
Race: Humain
Magie: Non magicien
Profession: Homme de science et vagabond.

MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   Dim 17 Mar 2013 - 11:38

Dans le prochain épisode :

De l'action!
De l'émotion!
Des vampyrs!
Plus de gros titres!


Ne manquez pas LE CONSEIL DES SIX, la suite de ce passionnant RP!

_________________
nyancat  Attention à ce que vous dîtes sur le chat!  nyancat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le poids de la Solitude [Blésiarde 1302]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Le poids et le nombre des deportes pour 2006
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Domhan :: Fauteuils près de la cheminée - RP :: Région d'Orzaal, ses chutes d'eaux, ses forêts, ses montagnes-